>
>
TEST du Clavier K83 Wireless Corsair : Du jeu et du divertissement

TEST du Clavier K83 Wireless Corsair : Du jeu et du divertissement

Par Vincent Elmer-Haerrig - publié le
×

Les claviers Gaming se suivent et se ressemblent souvent beaucoup. Dans cet océan de touches, de lumières et de systèmes de saisie, il faut trouver de quoi se singulariser et également proposer des solutions originales aux joueurs. Des joueurs qui sont également souvent friands de cinéma et de séries. C'est sans doute dans cette optique que Corsair a souhaité proposer un clavier comme le K83 Wireless. Faites chauffer le pop corn !

Au fil des ans, nos usages numériques se sont diversifiés. Les cassettes VHS ne sont plus qu'un lointain souvenir, les magasins de location, des vestiges du dernier millénaire. Aujourd'hui, on consomme encore des films et des séries, mais en HD, voire en Ultra-HD et sur des téléviseurs qui se sont greffés des éléments d'ordinateur. Inversement, les PC sont aussi bien des machines de jeu que des stations de travail et des lecteurs de médias, que ce soit en local ou en streaming. On parle désormais de HTPC ou Home Theater Personal Computer. C'est sans doute fort de ce constat que Corsair a choisi de commercialiser le K83 Wireless qui tente de relancer le secteurs des périphériques HTPC.

Fin, plat et léger, le K83 est un bel objet

Profil bas et cure de minceur

Le K83 est principalement destiné à être utilisé de façon ponctuelle pour le jeu et régulièrement pour la lecture de médias. Il peut ainsi prendre place dans un salon, branché à une TV récente ou à un PC qui fait office de centre média pour la maison.

Cela explique qu'il soit à la fois petit, léger (moins de 500g) et plutôt élégant avec sa plaque en aluminium brossé. L'objet est classe et ne détonne pas. Ce profil taille de guêpe est autorisé par l'utilisation de touches chiclet, façon PC portable. L'ambiance feutrée de votre Home Cinéma ne sera pas ainsi perturbée par de gros clics rageurs lorsque vous utiliserez le clavier.

Il est sans fil et donc sans contraintes d'espace avec une connectique 2,4Ghz à l'aide d'une clef USB. Du classique. La recharge s'effectue via un câble USB standard. Dommage de ne pas être passé en USB C, ni de proposer une batterie amovible afin de pouvoir les échanger à l'image du fonctionnement du casque Steelseries Arctis Pro (dont l'essai arrive sous peu). Il faut avoir un câble qui traîne quelque part et passer par la case "recharge filaire".

Ses possibilités Gaming sont soulignées par les touches ZQSD, mises en exergue par une teinte grise, le reste du clavier étant noir mat. Des voyants d'état permettent d'avoir des éléments de statut du clavier (majuscules, connexion bluetooth ou via la clef, état de charge...). Il sont très fins et discrets et ajoutent à l'élégance de l'ensemble. Pour économiser de l'espace, Corsair a choisi de sacrifier certaines touches média au profit d'associations de touches avec l'appui simultané de "Fn". Une manoeuvre classique pour ceux qui sont habitués aux claviers nomades. C'est un bon choix, les dimensions du K83 sont parfaites et surtout, elles sont cohérentes avec toute la partie droite du périphérique. Une zone qui constitue la principale originalité du clavier.

La pavé tactile est particulièrement efficace sur un canapé

Un clavier/manette multimédia

Multimédia. Ce nom semble tout droit sorti d'outre-tombe (copyright Ben Kenobi). A l'époque des jeunes Jedi du divertissement, il était mis à toutes les sauces. le K83 aurait certainement été affublé du terme multimédia au siècle dernier. Car sur sa droite on trouve à la fois un cercle tactile qui peut émuler une souris ainsi qu'un joystick (cliquable) concave sur son bord supérieur. Juste à côté se trouve la touche de verrouillage du clavier et le réglage du rétro-éclairage (un indispensable). Enfin, le bord inférieur possède deux touches façon souris.

Sur la tranche supérieure, on retrouve le bouton d'allumage, ainsi qu'une touche "L" jouxtée sur le dessous par une touche "R" qui tombe sous le majeur. Lorsque le clavier est tenu "naturellement" par le côté, vous disposez ainsi d'un hybride entre une manette et un clavier. Il ne faut cependant pas rêver. Si le dispositif est vraiment efficace et pratique pour des fonctions de navigation, il ne sera utile en jeu que pour des titres très simples.

En revanche, on peut lui trouver des applications très pratiques en montage vidéo, notamment avec la mollette roulante, toujours sur cette zone légèrement surélevée. Elle sert de base à moduler le volume, mais en passant par le logiciel de Corsair (iCUE), vous pouvez très bien vous en servir pour naviguer sur la timeline d'une séquence de montage par exemple.

Enfin, il sera assez versatile puisque vous pouvez basculer entre la connexion sur la clef USB et deux lignes Bluetooth. Pour peu que l'on sache exactement ce que l'on veut, le K83 se place dans un relatif vide commercial. En dehors de son système de charge qui reste de l'ordre du détail, le principal "reproche" ou plutôt le plus perturbant avec ce clavier reste l'inversion des touches secondaires. Le layout des 78 touches de gauche n'est pas le plus utilisé en azerty et vous aurez peut-être quelques difficultés à vous y faire si vous souhaitez rédiger de longs textes. Il y a une inversion systématique des fonctions secondaires, les chiffres par exemple étant placés sous les autres caractères.

x x x x x
    EN RÉSUMÉ    
   

L'ACCESSOIRE PARFAIT POUR UN SALON "MULTIMEDIA"

Si la cible de Corsair est constituée par des utilisateurs occasionnels de jeux qui veulent surtout un clavier discret et classy pour leur salon, c'est gagné. Le K83 a les arguments qu'il faut pour se fondre dans un salon geek et être très pratique avec une Smart TV ou un média center. On apprécie notamment sa flexibilité Bluetooth qui autorise même des connexions avec des appareils nomades (un téléphone par exemple) capables de streamer du contenu sur un écran tiers. Il peut même servir de clavier pour une tablette et taper un peu de texte occasionnellement. Mais attention ! Ce n'est ni un clavier gamer, ni un clavier bureautique.

   
x x x xxxx x x x
     ON A AIMÉ :    ON N'A PAS AIMÉ :    
   
  • L'encombrement et le poids
  • Le système tactile précis, et la molette de contrôle sur le côté droit
  • L'autonomie de 40h
  • Le bluetooth et le basculement facile de connexion
  • L'aspect général à la fois sobre et élégant
  • Une belle finition
 
  • Une recharge en USB Micro-B
  • La disposition perturbante inversée des touches secondaires
  • Cher pour une utilisation très spécifique
   
x x x x x
    FICHE TECHNIQUE :    
   
  • Prix : 130€ (mars 2019)
  • Compatibilité : Android, Android TV, Win10, Amazon Fire TV, NVIDIA Shield, Samsung de 2016 et plus, Apple TV, macOS.
  • Connectique : Bluetooth 4.2 ou filaire USB 2 ou 3.0 via USB Micro-B (câble fourni)
  • Interface : Pavé tactile 4 contacts
  • Autonomie : Un peu moins de 40 heures (éclairage dépendant)
  • Taux de rapport : 1000Hz
  • Dimensions : 38,1cm (L), 12,5cm (I), 2,8cm (H)
  • Poids : 480g
  • Où acheter ? => Amazon
   
         

Site du fabriquant : Corsair K83 Wireless
Logiciel conseillé (PC) : iCUE

Galerie photo - 19 images (cliquez pour zoomer)

Fin, plat et léger, le K83 est un bel objet La pavé tactile est particulièrement efficace sur un canapé

La rédaction vous recommande