>
>
On a testé l'opération Burnt Horizon de Rainbow Six Siege, nos impressions + du gameplay

On a testé l'opération Burnt Horizon de Rainbow Six Siege, nos impressions + du gameplay

Par Eva Martinello - publié le
×

Après les trois mois d'attente habituels, une nouvelle opération va faire son arrivée sur Rainbow Six Siege, avec deux nouveaux opérateurs et une nouvelle carte en Australie : Burnt Horizon. Des équilibrages et d'autres changements arriveront également avec l'opération. Nous avons pu y jouer, voici nos impressions !

Avec Burnt Horizonarriveront les traditionnels nouveaux opérateurs : Gridlock en attaque et Mozzie en défense. La carte, qui sera la seule nouvelle cette année, se nomme Outback. Enfin, un rééquilibrage important des opérateurs a été opéré par les développeurs, afin de renouveler les stratégies des joueurs. Que peut-on attendre de ces trois prochains mois sur Rainbow Six Siege ?

Deux opérateurs stratégiques

Commençons par la nouvelle attaquante : Gridlock. Son gadget unique lui permet de déployer (deux fois) un piège qui se reproduit de nombreuses fois pour former comme une toile de pièges, sur une grande surface. Cette compétence est originale pour une attaquante, et a déjà été exploitée dans l'opération précédente avec Kaid, qui peut aussi placer des pièges. Même si ceux de Gridlock sont bien plus visibles et donc facilement évitables, ils se déploient très rapidement et peuvent s'avérer très gênants pour, par exemple, contrer le désamorçage des bombes....

De son côté, Mozzie possède également un gadget de pièges, mais le sien est encore plus inédit dans le jeu : le piège permet au défenseur de hacker un drone pour l'utiliser à son compte. Il peut autant être posé en embuscade que lancé directement sur un drone ennemi et Mozzie en possède 3. Jusqu'ici, seul Mute pouvait déranger le fonctionnement des drones avec son système de brouillage, et ce nouveau gadget va certainement faire des ravages dans le mode de jeu Casual...

Ces deux opérateurs nous prouvent une fois de plus qu'Ubisoft ne se contente pas de se reposer sur ses acquis en recyclant des mécaniques de jeu, mais qu'ils se donnent des défis techniques. Selon les développeurs, cela a été particulièrement vrai pour le piège de Gridlock et sa dispersion. Ubisoft prend en considération les défauts de son jeu et les corrige, tout en prenant des risques pour ne pas endormir sa communauté. Cela a des chances de porter ses fruits pour l'opération Burnt Horizon.

Outback, une carte construite pour l'agressivité

L'autre nouveauté, et pas des moindres, est la carte australienne Outback. À première vue, la communauté l'a comparée à Oregon et Club House ; mais en y jouant, la carte rappelle plus les stratégies favorisées par Tower. La carte a un périmètre réduit et joue beaucoup sur la verticalité, avec trois bâtiments de deux étages, et un garage qui ressemble à celui de Club House. Afin de rendre la carte plus accessible et intuitive, chaque bâtiment est d'une couleur distincte : une simplification qui risque d'arriver plus tard sur d'autres cartes refondues.

Pour ce qui est du style de la carte Outback, nous sommes bien loin des extravagances de la dernière sortie, Forteresse. Elle est plus proche de l'atmosphère chaleureuse qui est mise en avant dans Oregon : d'ailleurs, Outback est censé être un lieu où des voyageurs de passage se rendaient pour se ressourcer. 

D'un côté, cette carte semble facile à prendre en main, ce qui est une bonne nouvelle pour les joueurs débutants. Mais du côté des joueurs professionnels et de haut-niveau, on se demande si cette carte pourra être réellement équilibrée. Quoiqu'il en soit, les joueurs ne risquent pas de s'ennuyer sur Outback, puisqu'elle semble favoriser un maximum les échanges de tir. Mais en définitive, elle ne surprend pas par son originalité du côté du gameplay, une fois de plus...

Rééquilibrage et améliorations

Comme pour chaque saison, en plus des deux opérateurs et d'une nouvelle carte, d'autres changements sont apportés, du côté de la stratégie cette fois : certains opérateurs sont rééquilibrés. C'est notamment le cas de Dokkaebi, Lesion ou encore Lion : tous les changements sont précisés à cette adresse

Ensuite, le mot d'ordre d'Ubisoft pour cette année est l'accessibilité aux joueurs débutants, et plusieurs changements arriveront dans ce sens. Le premier, qui sera déjà implémenté à l'arrivée de Burnt Horizon, offrira plus de transparence aux joueurs : par exemple, un symbole a été ajouté pour montrer quand le joueur se trouve dans le rayon de protection du jammer de Mute. Autre changement, un peu frustrant quand on le découvre : le defusing de bombe est plus long, ce qui nous rend plus vulnérables au moment de l'effectuer... 

ON L'ATTEND... AVEC IMPATIENCE
Ubisoft aura mis du temps avant de passer à l'étape supérieure sur Rainbow Six Siege, mais cette année semble être le moment. En plus des améliorations sur le jeu en lui-même, les deux opérateurs Gridlock et Mozzie vont offrir une nouvelle façon stratégique de jouer et Outback apportera un peu de nouveauté, sans grande innovation toutefois. Pour rappel, les détenteurs de l'édition Gold ou du Year 4 Pass obtiendront automatiquement les 2 opérateurs ; les autres devront les acheter avec des jetons ou des pièces.

Galerie photo Tom Clancy's Rainbow Six Siege - 3 images (cliquez pour zoomer)

La rédaction vous recommande

2 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (2)