>
>
La PS3 a été un moment de "pur orgueil" de Sony selon Shawn Layden

La PS3 a été un moment de "pur orgueil" de Sony selon Shawn Layden

Par Romain Mahut - publié le
Image

Avec la PlayStation puis la PlayStation 2, Sony marchait sur l'eau, tout semblait lui réussir. Puis est venue la PS3 avec son annonce et son lancement pour le moins compliqués. Au sein du constructeur japonais, on affirme avoir retenu la leçon de l'arrivée sur le marché de la PlayStation 3. 


À lire aussi : Sony revient sur les raisons de son absence de l'E3 2019


Shawn Layden, l'actuel président des Sony Interactive Entertainment Worldwide Studios et cadre de longue date du groupe japonais, a récemment réalisé la keynote d'ouverture du DICE Summit 2019. Au cours de cette intervention, relayée par le site GamesIndustry, le ponte de Sony est revenu sur les erreurs qu'a faites sa société lors de la création et du lancement de la PlayStation 3 : 

Beaucoup d'entre vous savent que la PlayStation 2 a été un triomphe au sein de l'industrie du jeu vidéo. Il s'agit toujours d'une des consoles les plus vendues de tous les temps. Mais la PlayStation 3 est arrivée à la suite de ça et elle a été un moment de pur orgueil à part en 25 ans d'histoire de PlayStation. En interne, nous décrivons parfois la PS3 comme notre instant Icare (personnage mythologique mort pour avoir volé trop près du soleil, ndlr)... Pour nos affaires, la chute a été brutale. Nous n'avions pas écouté nos clients. Nous avons créé un environnement de développement infernal. Nous avons réagi trop lentement et notre réseau était sous-développé. Et pire que tout ça, si vous vous en souvenez, il y avait le prix de vente de la console (600 euros en Europe, ndlr). 

Shawn Layden affirme qu'en réaction à ces différents problèmes, Sony a pris plusieurs mesures lors de la création de la PS4. Il explique que Sony a redoublé d'efforts en matière de développement de jeux et de partenariat avec les tiers. De plus, il rappelle, chose que Sony a déjà déclaré à maintes reprises, que la PS4 a été conçue autant pour les joueurs que pour les développeurs (afin de faciliter le développement de jeux). Il va même jusqu'à dire que sur PS4, leur objectif était de créer des jeux qui "résisteraient à l'épreuve du temps à la manière de ce que font les meilleures oeuvres d'art."

Pour lui, l'existence de certaines des plus grosses exclusivités de la PS4 découlent directement du changement de façon de faire réalisé par Sony durant le cycle de vie de la PS3. Les chiffres de vente de la PS4, l'accueil que lui a réservé le public et les résultats obtenus par ses exclusivités majeures semblent en tout cas indiquer que le géant japonais a fait les bons choix. Reste maintenant à découvrir l'impact que cette politique aura sur la PS5.

La rédaction vous recommande

18 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (18)