>
>
Yakuza, Persona, Valkyria : Sega revient en détails sur la localisation de ses jeux japonais

Yakuza, Persona, Valkyria : Sega revient en détails sur la localisation de ses jeux japonais

Par Thomas Pillon - publié le
Image

Les joueurs occidentaux l'ont appris à la dure : en matière de localisation, aucune règle ne peut leur assurer une sortie salvatrice en dehors de l'archipel, et ce quelle que soit la série. Mais si certains font preuve de beaucoup de mauvaise volonté, l'élève Sega a depuis quelques années décidé de corriger le tir. 


À voir aussi : SEGA parle de localisation et souhaite des sorties mondiales d'ici 2020


C'est justement au sujet des localisations de jeux on ne peut plus japonais que nos confrères de Game Informer ont récemment eu l'occasion de s'entretenir avec Sam Mullen et Andrew Davis, respectivement directeur de la localisation chez Sega/Atlus et responsable de la localisation de la série Valkyria Chronicles

Et si nous ne saurons que trop chaudement vous recommander la lecture de la très longue et très intéressante interview des deux gus ici-même, voici néanmoins quelques morceaux choisis pour ceux qui avaient peut-être un peu trop tendance à squatter les environs du radiateur en cours d'anglais.

Mullen et Davis commencent par revenir sur la philosophie générale qui anime leurs équipes lorsque vient le moment d'adapter une oeuvre pour le public occidental :

Notre intention est de faire en sorte que les joueurs réagissent avec la même émotion que celle souhaitée par le créateur du jeu face à une situation donnée. Si le créateur ne souhaitait pas que le joueur éprouve une réaction viscérale face à un certain contenu, et que [les joueurs occidentaux] soient finalement dans cette situation parce que nous n'avons rien changé, alors nous n'avons pas vraiment fait notre travail. Dans certains cas extrêmes, il est impossible de contenter tout le monde, et il faut bien prendre une décision. 

Et si les très francophones joueurs que vous êtes parfois peuvent à juste titre se plaindre de voir une série comme Yakuza demeurer hermétique à la langue de Jean Roucas, son adaptation est une affaire très sérieuse pour l'éditeur :

Je dois dire que les gars du studio Ryu Ga Gotoku sont très conscients du problème. Pour certains jeux que nos n'avons pas encore annoncé en Occident, comme les remasters de Yakuza 3, 4 et 5, nous avons opéré quelques ajustements, même pour les marchés japonais et asiatiques. Nagoshi a lui-même déclaré à quel point les mentalités étaient différentes en 2009. Ils l'ont reconnu, et ont donc modifié certains éléments dans les remasters. 

Pour autant, Muller et Davis ont également conscience de la désormais accessibilité qui permet à la culture japonaise de plus rapidement et plus facilement s'exporter, modifiant ainsi la perception des joueurs étrangers :

Vous ne pouvez pas réellement vous contenter d'un peu de pop culture et prétendre savoir ce qu'est être un japonais. Mais vous pouvez tout de même faire la différence entre certaines tendances, et comprendre un jeu qui vous demande de maîtriser un peu l'humour japonais.  Donc si je vous balance un "Kiryuu-chan", vous savez déjà que le suffixe -chan est un terme d'affection. Tout le monde le sait désormais.

Cela tombe plutôt bien, puisque ce genre de détail peut s'avérer crucial dans un J-RPG :

Si vous prêtez attention à la localisation de Valkyria Chronicles, chaque personnage possède un caractère unique, différent de tous les autres protagonistes, car chacun d'entre eux était géré par une personne différente ! Dans la pratique, c'est quelque chose de très difficile à réaliser, car le script du jeu n'avait pas été pensé ainsi. 

Enfin, comment ne pas revenir sur le très dense et très non-traduit Persona 5, qui aura demandé beaucoup d'efforts aux équipes en charge de la localisation, pourtant critiquée par certains au moment de sa sortie : 

Conserver la cohérence des personnages est un de nos plus gros défis, et notre équipe a passé beaucoup de temps sur ce que l'on appelle la pré-production, qui consiste à établir une charte de tous les personnages : voici comment ils parlent, comment ils sonnent, le genre de discours qu'ils peuvent tenir, les choses qu'ils disent, celles qu'ils ne disent pas [...] Avec cette compréhension, l'équipe essaye ensuite d'atteindre un but commun mais par le simple fait que deux personnes puissent écrire pour un même personnage, ils finiront par sonner différemment au cours de l'aventure. Idéalement, quelqu'un intervient ensuite pour relire tout le texte et en valider la cohérence, mais ce n'est parfois pas possible. 

Que pensez-vous des déclarations concernant la localisation des jeux Sega ? Avez-vous des griefs concernant les séries Yakuza, Valkyria Chronicles ou Persona ? Faites-nous part de vos avis de locuteurs polyglottes dans les commentaires ci-dessous. 

La rédaction vous recommande

12 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (12)