>
>
Epic Games Store : Tim Sweeney explique la nécessité des exclusivités

Epic Games Store : Tim Sweeney explique la nécessité des exclusivités

Par Gianni Molinaro - publié le
Image

Avec l'arrivée d'un nouveau challenger dans le domaine des boutiques en ligne, de nombreuses questions se posent. Notamment celles des exclusivités, qui peuvent encourager ou au contraire faire enrager les joueurs.


À voir aussi : ACCÈS D'ESSAI. Peut-on craquer pour Hades ? Notre avis sur un Rogue-like d'enfer


Un nouveau store, faire des infidélités à Steam... Cela peut faire peur. Certains rechignent à cette idée. La pénibilité de devoir passer par d'autres programmes à lancer, de redonner son compte Paypal ou son numéro de carte bleue, tout ça pour l'amour du jeu : quel monde.

Mais voilà, avec quelques belles exclusivités, on peut parvenir à attirer le chaland. Rien que votre serviteur avec l'accès anticipé de Hades, nouveau projet super encourageant de Supergiant qui n'est que sur l'Epic Games Store... Oui mais voilà, ça ne plait pas à tout le monde, ces histoires de jeux qu'on ne retrouve pas sur toutes les boutiques en ligne.

Le store des parents de Fortnite n'échappe pas au scepticisme. Encore moins aux critiques. Sur reddit, interpellé par un usager expliquant que les exclusivités sont anti-consommateur, Tim Sweeney, qui voulait d'abord défendre l'absence de mouchard et autre partage de donnés personnelles, réplique : 

C'est vous qui voyez ce qui est anti-consommateur, mais notre but avec l'Epic Games Store est d'être très pro-compétitif. En d'autres termes, de se montrer compétitif en tant que marchand et pousser une compétition saine entre les boutiques.

Lorsqu'il y a davantage de boutiques en concurrence, on se retrouve avec des prix plus intéressants pour vous, des accords plus intéressants pour les développeurs et davantage d'investissements dans le nouveau contenu et l'innovation. Les exclusivités n'arrivent pas sur les stores pour rien. Elles sont le résultat d'une combinaison d'un engagement marketing, d'un financement du développement et d'une garantie de revenus. Tout ceci aide les développeurs.

On peut comparer en rappelant que le nouveau contenu télévisé est dû à la compétition que se livrent Netflix, Amazon et les nouveaux acteurs.

La prolifération des launchers est un effet secondaire ennuyeux, mais le problème pourrait être contourné à travers des logiciels fédérés ou décentralisés. Il y a des discussions à ce sujet.

Plusieurs boutiques, c'est nécessaire pour la santé d'un écosystème. Lorsqu'il n'y en a qu'une, la tendance naturelle est de siphonner toujours plus de revenus qui sont reversés dans les bénéfices plutôt qu'aux créateurs.

Tous les développeurs préfèrent cela car ils savent que leur activité est écrasée par le poids des taxes croissantes des boutiques. Voilà pourquoi ils sont très enthousiastes concernant l'Epic Games Store. Je comprends que cela signifie qu'il faut un autre launcher et que si Steam est installé vous préférez l'utiliser.

Mais si vous souhaitez que de meilleurs jeux soient développés dans le futur, comprenez que ce store peut faire du bien. Steam prend 30% et Epic 12%. Cela fait une différence de 18% et la plupart des développeurs ne se font pas une marge de 18% - ce qui peut faire une différence entre financer un nouveau projet et faire faillite.

Autant dire que du point de vue d'un studio, il n'y a pas à réfléchir.

[Via]

La rédaction vous recommande

11 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (11)