>
>
Travis Strikes Again - No More Heroes : Nos impressions... mitigées

Travis Strikes Again - No More Heroes : Nos impressions... mitigées

Par Julien Inverno - publié le

Nés sur Wii, No More Heroes et No More Heroes 2 : Desperate Struggle faisaient figure d'OVNI sur la console du motion gaming, du tennis avec papi et mamie et du hula hoop sur Wii Balance Board. Travis Strikes Again : No More Heroes propose cette même singularité, celle insufflée par son créateur Suda51, mais s'éloigne sur la forme de ses prédécesseurs, volonté déclarée de l'auteur de Killer7 et, comme nous avons pu le découvrir à travers une courte prise en mains, de ce jeu attendu pour le début de l'année prochaine sur Switch.

Du scénario de ce nouveau No More Heroes, on n'en saura que le minimum pour l'instant : Travis Touchdown doit relever les défis d'une console maléfique et létale, la bien nommée Death Drive MK-II, en compétition et à la fois en coopération avec l'assassin Badman.

C'est bien entendu de nouveau complètement méta, les jeux proposés par cette machine étant relevés à la fois par la joueuse/le joueur et Travis, que l'on incarne une nouvelle fois - un second participant pouvant prendre le contrôle de Badman à tout moment dans les épreuves. Durant la courte session de jeu où nous l'avons découvert, nous avons pu nous essayer à deux des sept épreuves que propose cette drôle de console et donc le jeu en général, dans deux styles différents.

Deux salles, deux ambiances

La première épreuve s'apparentait à un mini-jeu de réflexion, avec Travis vu de haut. Poursuivi par une force aussi gazeuse qu'invincible, Travis devait être guidé sur un chemin, avec quelques faibles ennemis présents pour freiner sa progression, afin de se rendre au centre de l'environnement. Mais dans les derniers mètres, la route ne permettait pas d'atteindre le bâtiment central, et il fallait donc frapper une carte géante jusqu'à ce que la portion de route offre un accès correspondant. Et... voilà. Au fil des niveaux, le défi devrait se répéter et se corser, nous a-t-on précisé.

Hack'n Slash ?

Second jeu essayé : une course façon dragster à l'esthétique néon et fil de fer, à la Tron. Le but était de franchir la ligne d'arrivée avant son adversaire. Pour ce faire, un coup à prendre entre accélération, changement de vitesses et nitro à activer au bon moment, dans un face-à-face très court. Plusieurs courses étant proposées avec des modes de difficulté plus ou moins élevés, il a été nécessaire pour disputer celle qui suivait dans les meilleures conditions de récupérer une pièce pour le bolide. Et pas de visite chez le garagiste pour ça, mais un passage à tabac de créatures dans ce qui ressemblait à un hack'n slash, combat de boss inclus.

Si l'univers de No More Heroes possède toujours ce charme décalé propre à la série, l'aperçu était quand même bien trop court pour se faire un avis tranché. Au regard de ce que nous avons joué, difficile de s'enthousiasmer pour le moment...

ON L'ATTEND... AVEC IMPATIENCE MAIS QUELQUES GROS DOUTES
Suda51 n'envisage pas son nouveau jeu comme une suite mais comme un nouveau départ pour Travis Touchdown, un jeu à part des deux précédents. Ce qui nous a été montré confirme ses dires mais nous a également laissé un peu dubitatifs... Très enthousiasmé par la scène indépendante, son audace créative, le Japonais fait porter à son personnage des T-shirts de jeux à l'effigie de Furi, Hollow Knight ou Hyper Light Drifter. Du peu de ce que nous avons pu découvrir, un titre comme Hotline Miami, sa narration déconstruite et sa mise en scène, semble également avoir eu un gros impact sur Suda51. Mais pour le moment, on a plutôt tendance à penser que le rappel de ces titres est cruel pour un Travis Strikes Again : No More Heroes qui semble bien moins réussi. On réservera cependant notre jugement au 18 janvier prochain, date de la sortie du jeu sur Switch, pour deux raisons : on a en bien peu vu et les jeux de Suda51 sont des expériences parfois bancales mais toujours surprenantes, audacieuses et qu'on ne peut vraiment appréhender que dans leur entièreté.

Galerie photo Travis Strikes Again : No More Heroes - 14 images (cliquez pour zoomer)

La rédaction vous recommande

7 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (7)