>
>
TEST du casque Razer Nari Ultimate : Le casque qui vous colle des baffes

TEST du casque Razer Nari Ultimate : Le casque qui vous colle des baffes

Par Vincent Elmer-Haerrig - publié le

La série des casques Nari représente le fer de lance de Razer dans sa gamme de casques audio. Soucieuse de proposer toujours plus de nouveautés, c'est avec leur partenaire Lofelt que les ingénieurs de Razer ont intégré un nouveau module de conversion haptique. Oui, le Razer Ultimate vous colle presque littéralement des baffes audio pour un résultat surprenant. Est-ce qu'il nous a fait vibrer comme il faut ? 

La dernière nouveauté en date concernant la gamme de casques chez Razer concerne l'utilisation de gels sur les coussinets permettant d'évacuer plus efficacement la chaleur. Il en résulte une sensation de fraîcheur accrue et un confort d'utilisation amélioré. Ce Nari Ultimate intègre également cette spécificité avec un élément inédit appelé HyperSense chez eux.

         
    Parlez-vous haptique ?    
   

Les périphériques intégrant de l'haptique ont besoin de moteurs pour provoquer des retours physiques avec le matériel sur lequel ils sont installés. Ils utilisent des actuateurs pour déclencher ces effets. Un actuateur est en fait un moteur électrique qui va déclencher un certain nombre d'actions. Des vibrations dans différentes gammes de fréquence par exemple, pour assurer la conversion physique d'un élément virtuel. En l'occurrence, il va s'agir ici d'appuyer les effets sonores en fonction de leur gamme de fréquence.

L'éclairage Razer est bien entendu de la partie.

Faites-moi vibrer !

La technologie haptique intégrée dans le Nari Ultimate n'est pas propriétaire à Razer. C'est le savoir faire déjà utilisé pour les casques Lofelt qui a été importé ici avec l'intégration d'un actuateur. Ce dernier va être actionné sur un module qui va engendrer des vibrations dans le casque. Il y en a un par écouteur et tout comme la stéréo, les effets sont donc différenciés. Razer appelle cela l'HyperSens, mais il ne s'agit que d'une appellation commerciale pour coller à la marque.

Ceci dit, le résultat est effectivement intéressant. Dans un premier temps très centré sur les basses, le retour haptique peut être pondéré en passant par le logiciel Synapse. Pour ce faire, il faut bien évidement disposer d'un PC, mais les réglages effectués sont conservés dans le casque si vous le branchez ensuite en USB sur une PS4 par exemple. Le THX Spatial Audio est perdu si vous passez par la connectique mini jack qui est également fournie, mais pas l'HyperSens, ce qui est une excellente chose. Le casque est très versatile et autonome une fois réglé, c'est très bien joué de la part de Razer.

En jeu, en plus de spatialiser l'écoute de manière efficace, vous serez surpris par les sensations physiques éprouvées. Dans un FPS par exemple, les explosions ne rendent bien entendu pas comme un effet de souffle réel, par contre la propagation des vibrations ressenties est très bien rendue. L'immersion est renforcée de très belle manière et on est pas en face d'un gadget. Dans un jeu comme Tetris Effect, la musique est renforcée ainsi que ses effets. Vous entrez dans "la zone" encore plus facilement et avec encore plus de sensations. C'est impressionnant. De plus ce rendu s'effectue de manière assez fine sur une gamme de fréquences assez large.

Le micro aussi est intégré au casque et enroulé dans une oreille pratique et ergonomique.

Du gros son

Si on ampute le Nari Ultimate de ses fonctions haptique, il reste un excellent casque audio avec un niveau d'isolation très élevé. Ses coussins épais, et ses écouteurs circulaires en font un objet assez imposant. La présence des inducteurs n'y est sans doute pas étrangère, l'ensemble est plutôt épais. Le poids assez conséquent (430g) n'est pas gênant, car réparti sur un arceau au réglage automatique. La solidité est assurée par l'utilisation d'une armature métallique et les finitions sont d'excellente facture (nous y reviendrons encore un peu plus tard). Le casque tombe également facilement sur les épaules, les écouteurs pouvait basculer de 90°. Les coussinets dissipent très bien la chaleur puisque lorsque la température de l'oreille est à 35,3C°, Celle du coussin est à 33,2 pour 28,4 au niveau du haut parleur lui même. On perd donc deux bons degrés.

Toujours grâce à Synapse, les réglages audio peuvent être équilibrés et adaptés selon les goûts de l'utilisateur.  On se retrouve avec un son à la fois riche et puissant, que ce soit en écoute musicale ou en jeu.

De façon assez surprenante en revanche, le micro directionnel et à atténuation en fonctionne pas lorsque le casque est branché directement sur la manette. Il est pourtant câblé sur 4 voies et peut faire office de casque micro pour un smartphone par exemple. Le système de transmission bluetooth fonctionne avec une clef USB qui est assez élégamment intégré au casque.

Le dongle Bluetooth est parfaitement intégré au casque.

Pensé avec intelligence

Le dongle Bluetooth se trouve dans un petit logement sur la face inférieure de l'écouteur droit. Il et retiré grâce à un système de ressort et n'affleure que très légèrement à la surface du casque. Il est même tellement petit qu'il est un chouïa difficile à retirer lorsqu'il est branché sur une PS4. Sur le même écouteur se trouve la prise femelle 3,5mm à relier un câble de Xm.

Les commandes de contrôle de volume général et de balance entre les sources se trouvent du côté gauche et sur l'arrière. Les molettes sont discrètes et facilement manipulables d'une seule main. La balance entre le chat du jeu et les sons de partie est très pratique. La bascule entre le mode sans fil et filaire est automatique, la mise en route s'effectue grâce à un appui long sur la touche adéquate. Une dernière touche est destinée à passer le micro en muet, état confirmé par le passage en rouge d'un anneau LED se trouvant à l'extrémité de ce dernier. Simple et élégant.

La portée du mode sans fil est une des plus impressionnantes que nous ayons pu constater. Une dizaine de mètres malgré la présence de plusieurs murs. A priori donc, pas de risque de déconnexion.

Système haptique activé, éclairage allumé l'autonomie oscille entre 8 et 10 heures. Elle double presque si on se passe de ces artifices. Une fois de plus, c'est Synapse qui permet de régler tout cela selon les désirs de l'utilisateur. Versatilité, adaptabilité, intelligence de conception, le Nari Ultimate fait presque un sans faute. S'il fallait chipoter, on pourrait demander un diminution du poids pour atteindre la perfection.

 

         
    EN RÉSUMÉ :    
   

UNE VRAIE BAFFE AUDIO !

Les innovations sur les casques audio gaming ne sont pas toujours faciles à mettre en avant. Avec le gel conducteur qui augmente le confort en ne transformant pas les casques en cocotte-minute, Razer ajoute maintenant une nouvelle couche avec un système haptique convainquant. Ce n'était pas forcément gagné tant ces ajouts peuvent faire figure de gadgets. Mais après tout, les vibrations sur les manettes sont maintenant devenues des standards. Avec le Nari Ultimate, Razer ouvre peut-être la voie d'une généralisation sur les casques audio.

   
             
     ON A AIMÉ :    ON N'A PAS AIMÉ :    
   
  • Le rendu haptique
  • La qualité globale de fabrication
  • Le dynamisme sonore
  • Le choix laissé entre le sans fil et le filaire
 
  • L'absence de chat lorsque branché en filaire
  • L'épaisseur du système écouteurs/haptique
   
         
    FICHE TECHNIQUE :    
   
  • Taille à l'oreille : hauteur 6,5cm, largeur 5,5cm, profondeur 2cm
  • Coussinets à gel
  • Compatibilité : PC, Mac et tous les périphériques avec connectique mini jack
  • Rendu sonore : Stéréo, THX Spatial Audio (PC)
  • Transducteurs : 2x50mm néodyme
  • Réponse en fréquence : 20Hz - 20KHz
  • Impédance : 32 Ohms à 1Khz
  • Sensibilité : 107dB à 1kHz
  • Atténuation micro : Oui
  • Poids : 430g (avec le récepteur USB)
  • Dissipation de chaleur : 2,1C°
  • Connectique : Sans fil USB (2,4GHz) et 3,5mm analogique quatre points
  • Prix : 200€ (décembre 2018)
   
         

 Page du constructeur : Razer Nari Ultimate
Logiciel indispensable : Synapse 3

Galerie photo Razer - 12 images (cliquez pour zoomer)

L'éclairage Razer est bien entendu de la partie. Le micro aussi est intégré au casque et enroulé dans une oreille pratique et ergonomique. Le dongle Bluetooth est parfaitement intégré au casque.

La rédaction vous recommande

6 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (6)