>
>
Far Cry New Dawn : On a vu le stand alone post-apo qui a la rage, nos impressions

Far Cry New Dawn : On a vu le stand alone post-apo qui a la rage, nos impressions

Par Gianni Molinaro - publié le

Comme après Far Cry 3 et Far Cry 4, Ubisoft a décidé de battre le Far (Cry) tant qu'il est encore chaud et de se lancer dans une extension un brin différente de sa base. Enfin, pas trop. Far Cry : New Dawn, fraîchement annoncé pour le début 2019, prendra bien place dans l'univers de Far Cry 5. Et nous avons pu voir rapidement où il compte nous emmener.


À voir aussi : Assassin's Creed Odyssey : L'épisode 1 de l'Héritage de la Première Lame se lance


Avis à toutes les personnes qui n'ont pas terminé Far Cry 5 : les lignes suivantes vont vous cacher la découverte du dénouement du jeu. VOUS ÊTES PRÉVENUS.

Jospeh Seed avait raison. En 2018, le monde est parti en sucette, les bombes ont balayé l'hémisphère nord. Presque rien n'a survécu. L'Hiver nucléaire s'est installé, les vents ont soufflé sur des terres qui n'auront pas vu le soleil pendant plus de 6 ans. Puis notre astre est revenu, la pluie avec, jusqu'à ce qu'une super éclosion ait lieu, rendant sa place à une végétation luxuriante. Plus de 17 ans après, Hope County, un peu protégé par les montagnes l'encerclant, est passé de la désolation à une sorte de région Flower power, verdoyante et pleine de fleurs roses. Qui pourrait croire qu'il s'agit bien d'un monde post-apocalyptique aussi impitoyable que celui de Mad Max ou de Ken le Survivant ?

La guerre en rose

Les couleurs pétantes et la beauté de cette zone fictive du Montana, où les animaux, comme de très agressifs gloutons, ont également repris leurs droits, ne doit pas masquer la terrible vérité. Parmi les survivants de l'espèce humaine, on ne trouve pas que des gens qui souhaitent la reconstruction grâce à un peu d'ingéniosité et les débris de l'ancienne civilisation. Beaucoup se sont reconvertis en fermiers pour subsister. D'autres ont choisi la voie du pillage. Les Highwaymen sont une bande de pillards sans foi ni loi qui sème la terreur partout ils passent. Emmenés par les jumelles Mickey et Lou, tellement implacables qu'elles ont elles-mêmes pris les rênes aux dépens du fondateur qui était aussi leur paternel. Et vous ? Une victime de ces monstres. Désireux de rebâtir en compagnie d'autres personnes disposant de connaissances indispensables, vous vous trouviez dans un train chargé d'espoir. Pris dans une embuscade, vous êtes le seul rescapé. Votre objectif n'a pas bougé : rallier les hommes et reconstruire. Il faudra juste se débarrasser des maraudeurs au passage.

La formule, baignant dans une nouvelle ambiance qui n'est pas sans rappeler RAGE 2, devrait rester sensiblement la même avec un nombre d'activités conséquent mais pas mal d'ajustements concernant l'interface qui nous ont été révélés dans une brève démo. La grosse nouveauté mise en avant est le lanceur de scies circulaires, redoutable, même si l'on imagine qu'avoir créé 4 niveaux d'ennemis n'est pas anodin. Du côté des avant-postes, certains choix seront à opérer. Piller et récupérer les ressources les plus utiles comme l'éthanol ? S'installer et craindre une reconquête ? Dur. Les chasses au trésor, enfin, parfois données par des inconnus croisés sur la route qui peuvent aussi livrer d'autres infos vitales, permettront d'en apprendre un peu plus sur une histoire locale qui s'annonce riche et qui devrait laisser sa petite place à un survivaliste qu'on pensait cinglé dans une vie antérieure...

À la récupération

Vous aurez une base, que nous avons pu apercevoir rapidement lors d'une démonstration jouée. Prosperity, nom de cette communauté, est composée de différents départements qui ont tous leur importance (jardin, laboratoire d'explosifs, armurerie ou bureau de cartographie...). 

Des spécialistes pour développer la communauté seront à recruter. Et à l'extérieur, quand il sera question de jouer du flingue et d'en ramasser d'autres qui seront toujours uniques, fabrication à partir de matériaux récupérés oblige, on pourra encore être accompagné de mercenaires comme Carmina, la fille de Nick et Kim Rye, Nana, une reine du sniper narcoleptique, ou encore Hurk, toujours aussi increvable et armé de son bazooka. Côté animaux de compagnie et de combat, ne vous attendez pas à retrouver Boomer le toutou, il n'est plus. Timber, tout aussi irrésistible et capable de prendre sa petite place dans les véhicules comme le side-car, a pris son job et Horatio le sanglier viendra lui aussi vous prêter main forte. 

La map changée mais recyclée tout de même ne sera pas le seul théâtre des opérations. Notamment pour les amateurs de coopération. Des expéditions depuis la base, à l'aide de l'hélicoptère baptisé Grosse Patate (le pilote est québécois), vous emmèneront ailleurs, dans des endroits que les développeurs annoncent d'ores et déjà comme moins vastes mais plus jolis, plus denses et avec des intelligences artificielles plus affûtées que jamais. La courte excursion dans un parc d'attraction de Louisiane que nous avons aperçu assurait en termes de dépaysement, et savait rester super explosive. On verra pour le Bayou, les Rocheuses ou la côté Ouest.

ON L'ATTEND... AVEC UNE CERTAINE CURIOSITÉ
Un Far Cry, ça se surveille. Toujours. Si l'on est loin de la folie d'un Blood Dragon ou de l'originalité d'un Primal, il y a dans cette nouvelle proposition quelque chose de séduisant. Cette véritable suite à Far Cry 5 pourrait bousculer encore un peu les codes de la série, rendre l'expérience plus organique, tout en chouchoutant l'essentiel : son ambiance. Les grandes méchantes seront-elles à la hauteur ? Le Montana post-apo intéressant à visiter ? Nous serons fixés sur Far Cry New Dawn le 15 février prochain sur PS4, Xbox One et PC.

Galerie photo Far Cry : New Dawn - 5 images (cliquez pour zoomer)

La rédaction vous recommande

19 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (19)