>
>
Rainbow Six Siege : Ubisoft rétropédale sur la censure, une victoire pour les joueurs

Rainbow Six Siege : Ubisoft rétropédale sur la censure, une victoire pour les joueurs

Par Thomas Pillon - publié le
Image

Ce n'est certainement pas les français qui vous diront le contraire : parfois, râler, ça a vraiment du bon. Et qui de plus indiqué que le plus gros éditeur français en activité pour nous en apporter la preuve ? A priori, personne. 


À voir aussi : Ubisoft justifie les loot boxes et les qualifie de "véritable aubaine pour l'industrie"


Souvenez-vous : il y a quelques semaines, Ubisoft avait envoyé tous ses communicants au front pour expliquer qu'il était tout à fait pertinent de proposer à la Terre entière une version censurée de Rainbow Six Siege afin de conquérir le marché chinois

Tous les éléments ayant trait aux jeux d'argent, à la violence sanguinolente et au sexe devaient en effet disparaître avec une nouvelle mise à jour, et tant pis pour tous ceux qui ne résidaient pas dans l'Empire du Milieu. 

Aujourd'hui, rien ne va plus, puisqu'Ubisoft rétro-pédale dans la semoule à la faveur d'un nouveau post en quatre parties sur le blog officiel du FPS compétitif :

Nous avons passé la dernière semaine à travailler sur des solutions et avons décidé de revenir sur tous les changements cosmétiques.[...]

Nous souhaitons donner suite aux conversations que nous avons eu avec notre communauté durant ces dernières semaines, ainsi qu'au sein de nos équipes chez Ubisoft, et nous voulons nous assurer que l'expérience demeure aussi proche de l'originale pour tous les joueurs, particulièrement ceux qui sont avec nous depuis le début. 

Bref, tout ça pour dire qu'Ubisoft aura découvert avec étonnement que sa tentative d'imposer à tous une censure répondant aux exigences du gouvernement chinois n'a pas été accueillie avec la bienveillance tant espérée. Mais pour citer feu-la marionnette de Chirac : "Pas de polémique". 

Êtes-vous satisfaits de la décision d'Ubisoft ? Faites-vous partis des râleurs ayant obtenu gain de cause ? Faites-nous part de vos revendications dans les commentaires ci-dessous. 

 

La rédaction vous recommande

3 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (3)