>
>
League of Legends : L'équipe européenne G2 renverse les chinois de RNG en quarts des Worlds

League of Legends : L'équipe européenne G2 renverse les chinois de RNG en quarts des Worlds

Par Eva Martinello - publié le
Image

Ce samedi 20 octobre se sont déroulés les quarts de finale du Championnat du Monde de League of Legends. Alors que le premier match a vu Invictus Gaming vainqueur 3 à 2 seulement, G2 a renversé les chinois de RNG 3-2, à la plus grande surprise des spectateurs.


À voir aussi : League of Legends : Les votes des All-Stars sont ouverts 


Les quarts de finale du Championnat du Monde de League of Legends se sont déroulés dès 6 heures du matin, ce samedi 20 octobre. Le premier match affrontait les coréens de KT Rolster aux chinois d'Invictus Gaming.

KT Rolster était l'équipe qui portait les espoirs des sud-coréens pour une potentielle arrivée en grande finale. Mais d'un autre côté, Invictus Gaming avait bien failli battre RNG en finale de la ligue chinoise (LPL), RNG étant considérée comme la meilleure équipe au monde cette saison : ce n'était pas une équipe à sous-estimer.

KT  a mal commencé son match en perdant 0-2 contre les chinois, mais elle est remontée à 2-2 dans un dernier élan de l'équipe. La cinquième partie a départagé les deux équipes avec Invictus Gaming en gagnante, 3-2 contre les coréens, qui a remporté sa place en demi-finale des Worlds.

Le second match était, selon les pronostics, très déséquilibré : il opposait G2, seconde équipe européenne qualifiée, à Royal Never Give Up (RNG), l'équipe aux meilleurs résultats de la saison, toutes régions confondues. Alors que les spectateurs s'attendaient à voir un 3-0 pour les chinois, les européens ont égalisé deux fois le match, de 1-1 à 2-2. La pression était à son paroxysme dans la cinquième partie où aucune n'avait droit à l'erreur. Elle a été remportée par G2, contre toute attente, qui avance en demi-finale et qui élimine RNG. 

Les quarts de finale reprennent aujourd'hui à 6 heures du matin, avec Afreeca Freecs contre Cloud 9 sur O'Gaming, puis Fnatic contre EDward Gaming.

La rédaction vous recommande