>
>
SEGA dévoile les chiffres de ventes cumulés de ses licences : Sonic se porte bien

SEGA dévoile les chiffres de ventes cumulés de ses licences : Sonic se porte bien

Par Thomas Pillon - publié le
Image

La mode semble être aux rapports très très détaillés par les temps qui courent : après le très exhaustif bilan de Capcom dont nous nous faisions l'écho pas plus tard que la semaine dernière, voici que Sega dégarnie à son tour un incroyable document long de 150 pages. Oui madame.


À voir aussi : Sonic : Le film passe la seconde et sortira plus tôt que prévu


Que l'on ne s'y trompe pas : malgré les premières pages qui nous laissent découvrir l'actuel état de recomposition avancée de ce cher Toshihiro Nagoshi et tout un laïus extrêmement corporate qui nous vante à n'en point douter le savoir-faire de l'ex-constructeur en matière de ressources humaines, il existe dans cette somme quelques informations qui risquent de piquer votre curiosité. 

Un grand tableau récapitulatif nous dévoile en effet les chiffres de ventes cumulés des plus grosses licences de l'éditeur (versions physiques et dématérialisées comprises). Sans surprise, c'est la mascotte Sonic qui truste la première place avec 800 millions de jeux vendus depuis le premier épisode sorti en 1991. Puyo Puyo arrive second avec 27 millions de jeux écoulés, ce qui vous donne une bonne idée de l'écart qui sépare les deux licences. La licence Yakuza est également mentionnée, avec 11 millions d'exemplaires vendus depuis 2005. 

Du côté des titres distribués par Sega, la série de tactical Total War totalise à ce jour 22 millions de ventes, non loin de Football Manager qui le talonne avec ses 18 millions. Pour ce qui est de Persona, la série de RPG en est à 9,3 millions d'exemplaires vendus à travers le monde depuis 1996.

Les pages suivantes nous laissent entrevoir la stratégie du groupe pour les années à venir : outre la diversification de ses licences internes et externes sur différents supports (coucou les versions smartphone), Sega annonce noir sur blanc (en l'occurrence, blanc sur bleu) qu'il souhaite ardemment accélérer la localisation de ses jeux, y compris en Europe. Et développer les recettes issues du pachinko. Il est souvent question de pachinko au cours de ces 150 pages. Très souvent.

Enfin, hasard du calendrier , Sega annonce publiquement s'atteler à la réduction des heures supplémentaires, le même jour où le co-fondateur de Rockstar pavane en précisant que les développeurs oeuvrant sur Red Dead Redemption II avaient pu travailler plus de 100 heures certaines semaines. C'est ce qu'on appelle avoir le sens du timing.

Bref, si le coeur vous en dit, vous pouvez consulter ce document sur le site officiel de l'éditeur, et décider ensuite ou non d'investir vos précieuses économies dans le plan "Road To 2020", qui aboutira, à n'en point douter, d'ici... 14 mois, si le calendrier ne change pas d'ici là. CQFD.

Que pensez-vous de la stratégie dévoilée par Sega ? Quelle est votre licence préférée ?Faites-nous part de vos avis dans les commentaires ci-dessous.

La rédaction vous recommande

1 commentaire
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (1)