>
>
DiRT Rally 2.0 : On y a joué en avant-première, superbe retour ou gros dérapage ?

DiRT Rally 2.0 : On y a joué en avant-première, superbe retour ou gros dérapage ?

Par Nourdine Nini - publié le

Nous avons eu la chance et le privilège d'aller jeter un oeil et même deux à la toute dernière build de DiRT Rally 2.0, quelque part à Londres, histoire de voir ce que le futur titre de rallye de Codemasters, avait dans ses entrailles mécaniques. Nous sommes revenus plutôt réconfortés et confiants quant au retour d'un jeu-phare dans la catégorie.


À voir aussi : Codemasters annonce DiRT Rally 2.0, premières images et vidéo


Partis mercredi dernier pour London, nous savions alors que nous partions voir et surtout essayer l'un des jeux les plus marquants de la gamme sport mécanique du développeur anglais. Prévu pour fin février 2019, le jeu de rallye allait effectivement se montrer pour la toute première fois en version jouable pour tous, depuis le premier DiRT Rally, sorti en avril 2016.

C'est dans un sous-sol, situé dans une rue bien cachée des bas-fonds de Londres, que nous pûmes allés tâter de la bête. De nombreuses bornes étaient disposées un peu partout, avec, presque à chaque fois, des sièges baquets et des volants + manettes à disposition. De quoi tester la chose dans d'excellentes conditions. Une fois avalé notre déjeuner, une petite présentation nous apportait déjà quelques infos ce titre, qui se veut d'emblée, réaliste.

Rallyez-vous !

L'éditeur et développeur anglais nous a en effet promis de rester dans le domaine de la simulation. Nous allions d'ailleurs en avoir une preuve tangible lorsqu'un certain Jon Armstrong, jeune pilote de rallye de son état, fit une démo de toute beauté sur l'unique spéciale disponible évidemment via un volant, pédalier et boite de vitesse séquentielle (+ frein à main apparent). Intitule de préciser que le bougre claqua un temps qu'aucun d'entre nous ne put approcher, de près ou de loin. Pour tout dire, nous étions loin du compte, plus d'une minute et demi pour les meilleurs ! Preuve s'il en était que le réalisme du titre n'était pas un simple gagdet marketing. Bref, il fallait bien se lancer et voir de nos propres yeux ce qu'il en était réellement. Vraiment réaliste ? Arcade ? Les deux ?

Sensations extrêmes

Petit souci toutefois, qu'il nous faut signaler d'entrée de jeu : seule une spéciale (Nouvelle -Zélande si je ne dis pas de bêtise), était jouable sur les nombreuses bornes du lieu, ainsi qu'une manche de WRX, du rallye cross dont DiRT Rally 2 a récupéré les droits officiels. Installé confortablement dans le baquet et lancé dans la spéciale longue de plusieurs kilomètres (entre 8 et 10 minutes donc), on ne tâtonne pas pour celles et ceux qui sont familiers avec ce genre de voiture. Grosse cylindrée certes, mais une Golf GTI unique pour éprouver des sensations sur le terrain... Dommage on aurait aimé tâter de plus de caisses pour voir les difficultés augmenter et tutoyer la limite. Bref, tout ceci pour dire que nous avons carrément pris notre pied et que l'on confirme bien le côté "réalise" du titre.

Une simulation de rallye plus qu'un jeu d'arcade basique, car la moindre erreur vous sera fatale. Plusieurs vues sont là pour vous familiariser avec la vitesse, bien plus flagrante en vue intérieure, forcément, ou vue "nue", sans voiture apparente. Les sensations sont alors extrêmes et feront forcément plaisir aux fans de ce genre de jeu de course. Le comportement de la voiture (avec les aides ou non), est tout à fait ce à quoi on peut s'attendre à jeu qui se veut le plus proche de la réalité possible, avec les sons en sus qui s'accordent parfaitement à l'ensemble, sans oublier les dégâts (porte qui se détache sur un choc, pare-chocs, pare-brise fêlé etc.). Bref, de ce côté-ci, Codemasters semble avoir rempli son contrat.

Evidemment, pour avoir fait et refait plusieurs fois la spéciale, les progrès sont notables, d'autant qu'il sera facile de progresser grâce au copilote, un vrai pro (commentaires en anglais ici), toujours paramétrable dans les options pour avoir ses infos plus ou moins tard. Ce qui était souvent quelque chose de pénible dans les jeux de rallye, semblent ici avoir été bien peaufinés, pour le lus grand plaisir de nos oreilles. Et du coup du temps réalisé.

Du WRX pas si facile

Sur les décors de Nouvelle-Zélande (l'Argentine est également ajouté dans ce volet), on n'a rien vu de catastrophique, graphiquement parlant. Bien au contraire, on est totalement dépaysé et subjugué par les décors du jeu. Difficile d'en dire plus car ils étaient uniques et le frame rate (sur une PS4 Pro, il faut le dire), ne souffrait d'aucune baisse. Reste à vérifier cela avec plus de décors fouillés etc. Les gens alentour applaudissaient à votre passage et se manifestaient parfois. J'ai même cru apercevoir des moutons près d'une falaise... Le "cycle" jour / nuit est également présent, bien que basique sur ce que l'on a pu en voir jusqu'ici.

Ayant acquis la licence officielle du WRX, Codemasters a également présente une et une seule course, face à plusieurs I.A. Ces courses totalement atypiques, n'ont rien à voir ou presque avec le pilotage d'une voiture de rallye. Et si Sébastien Loeb, 6 fois champion du monde des rallyes, si essaye depuis peu, il n'écrase pas forcément la concurrence. Il faut dire en effet, qu'appréhender le volant à retour de force sur des voitures surpuissantes, n'est pas une sinécure. Mais les sensations sont bien présentes et la retranscription est quasi parfaite. On sent qu'un équipe s'est occupée spécifiquement de cette partie du jeu. Reste à voir tout cela concrètement sur d'autres circuits, mais ça semble très bien parti !

Un jeu qui a du coffre

Concernant son contenu, on nous annonce que DiRT Rallye 2 bénéficiera de 6 sites différents à travers le monde, de nombreuses voitures contemporaines (saison 2018) ou historiques, la licence officielle FIA World Rallycross Championship, 8 circuits WorldRX, la Porsche 911 RGT Rally Spec en bonus de précommande... Ce n'est pas tout puisqu'une version "Deluxe" est aussi précommandable, et qu'elle apportera en bonus les 2 premières saisons (chaque saison proposera 3 sites supplémentaires en rallye ou rallycross), ainsi que 5 voitures légendaires : Ford Escort MkII, Lancia Stratos, Subaru Impreza 1995, AUDI Sport quattro S1 E2 et Ford Fiesta OMSE SuperCar Lite) le tout jouable 4 jours avant la sortie officielle.

DiRT Rally 2.0 sortira précisément le 26 février 2019 sur PC, PS4 et Xbox One.

ON L'ATTEND.... BEAUCOUP !
Il y a longtemps qu'on attendait un jeu de rallye digne de ce nom. Et comme toujours, c'est Codemasters, passé maîtres dans l'art de l'appel / contre-appel, qui vient nous satisfaire avec ce qui sera sans doute LE jeu de rallye à posséder dans sa ludothèque prochainement. Evidemment, comme toujours, nous nous ferons un avis bien plus tranché sur le titre lorsque nous aurons droit à une version plus aboutie et surtout plus complète, mais il prend d'ores et déjà rendez-vous avec les fans de la discipline, et ce qu'il a montré à travers cette démo, fleure bon la réussite. Pourvu qu'on ne soit pas déçus !

 

Galerie photo DiRT Rally 2.0 - 12 images (cliquez pour zoomer)

La rédaction vous recommande

12 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (12)