>
>
TEST du pad Razer Raiju Tournament Edition : Un pad Xbox pour PlayStation ?

TEST du pad Razer Raiju Tournament Edition : Un pad Xbox pour PlayStation ?

Par Vincent Elmer-Haerrig - publié le
Image

Sur le secteur des accessoires gaming, nacon est particulièrement bien placé sur les manettes. Mais Razer a su contre-attaquer en proposant des produits pour faire de l'ombre au  Revolution Pro Controler 2. Le Raiju se place donc juste en face de lui, toujours avec un design qui fait rapidement penser à Microsoft.

La forme général de ce pad fait immédiatement penser aux produits Xbox. D'un point de vue esthétique, on ne discutera pas les goûts de chacun, mais pour le côté ergonomique, il semble tout de même que Microsoft ait coiffé Sony pour ses périphériques de contrôle. Les manettes alternatives pour la console japonaise s'inspirent en tout cas plus souvent du design américain.

Un poids lourd !

L'emballage de la Tournament Edition (TE) est de qualité. On se sent immédiatement pris au sérieux par la marque californienne. Une impression de robustesse confirmée à la prise en main par un poids sensiblement plus élevé qu'une manette standard PS4. La TE pèse en effet 100g de plus qu'un pad PS4 (320g contre 220). Cependant, ce critère a plus un impact psychologique. Il n'est pas établi qu'un outil plus lourd est forcément de meilleure qualité...

Quoi qu'il en soit, la préhension est bonne et malgré ce poids les sessions de jeu, même durables, ne provoquent pas de douleurs particulières. La disposition des touches est asymétrique reprenant la topographie Xbox désormais classique.

Ce qui est moins classique en revanche, ce sont les sensations des touches qui tombent sous le pouce droit. Elles fonctionnent avec des clics que Razer qualifie de Méca-Tactiles. Ces clics sont effectivement bien plus bruyants que ceux de la plupart des autres pads et la course et la force à appliquer pour les déclencher sont plus faibles que la moyenne, ce qui doit aller dans le sens d'une réactivité plus conséquente.

Au chapitre des spécificités, on peut également citer le verrouillage des touches R2 et L2 dont les courses sont ainsi amputées. Elles sont alors ramenées à celles des touches R1 et R2, ce qui est bien plus pratique pour les FPS par exemple. Au milieu, sur la tranche supérieure se sont également greffées des touches supplémentaires (M1 et M2) qui tombent facilement sous les index. Un plus.

Plus contestables, les touches M3 et M4 qui se trouvent sous le pad nécessitent qu'on change sa façon de jouer on qu'on prenne conscience du poids du pad. En phases actives, elles ne gênent pas, mais souvent, lorsqu'on change de position, elles sont enclenchées par accident car trop proches des zones qui servent à soutenir le poids du périphérique. Heureusement, on peut les désactiver dans les jeux ou elles n'ont aucune utilité.

Le connecteur spécifique ne peut accueillir que le câble livré par Razer

Un programmation simplifiée... au smartphone

Alors qu'on tombe souvent sur des démarches qui demandent un branchement à un PC et une programmation via une application et des pilotes dédiées, Razer propose ici une solution originale. Le pad est programmable directement en bluetooth via une application smartphone (Android ou iOS). La touche centrale de configuration et les LED qui sont habilement cachées juste en dessous témoignent de l'état du pad (PC, PS4, filaire ou non, ou encore mode d'appairage).

Le système fonctionne correctement, même s'il nécessite parfois plusieurs tentatives de connexion. On peut alors réaffecter les touches, les désactiver ou encore régler la sensibilité de course des joysticks à la volée. Chaque jeu ou style de jeu pouvant bénéficier d'une configuration spécifique. Il existe par exemple un mode qu'on peut qualifier de "snipe" pour diminuer grandement le mouvement d'un joystick en appuyant en même temps sur une autre touche. Les possibilités sont puissantes, mais on regrette par exemple l'absence de réglage exponentiel (oui, on chipote). Ce type de paramètre vous permet de déterminer que les débuts de mouvements sont plus lents et plus précis pour accélérer ensuite dans la course lorsque c'est nécessaire. Une autre manière de proposer plus de précision lorsque des mouvements fins peuvent être déterminants. Regrettable également, l'impossibilité de mapper totalement les touches. Seules les fonctions supplémentaires peuvent être revues.

La compatibilité PC est officiellement supportée, que ce soit en filaire ou en bluetooth (on peut également rester en filaire sur PS4). Le changement de mode s'effectue grâce à un petit switch sur l'arrière du pad. Il faut évidemment télécharger les pilotes et le logiciel de configuration pour en profiter pleinement sur PC. On peut également noter que le câble fourni dispose d'un système particulier de connexion. Plus performant pour éviter les déconnexions intempestives, cela vous oblige cependant à n'utiliser QUE le câble fourni par Razer pour la connexion ou la recharge. Une arme à double tranchant donc.

Avec une charge, la TE tient entre 15 et 20 heures (utilisation fréquente avec des vibrations). Il est à noter qu'il n'existe aucune vis pour démonter l'engin ce qui est un point très négatif. Il devrait être possible de démonter un matériel haut de gamme facilement pour en changer la batterie lorsque celle-ci arrive en fin de vie. En l'occurrence, cela semble impossible ou au moins très compliqué. Impossible également de profiter des avantages d'un casque sur le pad en mode bluetooth.

 

 

EN RÉSUMÉ :

Le Razer Raiju Tournament Edition n'est pas juste un pad Xbox transposé à la PlayStation. Il apporte une personnalité propre à la marque et des fonctions supplémentaires intéressantes. Mis en face d'un Revolution pro Controller 2, il n'a pas à rougir et se place même un peu au devant aussi bien en termes de fonctionnalités que de prix (environ une vingtaine d'euros de plus). La proposition est solide avec une conception robuste et logique. En revanche, on apprécie moins l'impossibilité de l''ouvrir pour changer d'éventuels composants défectueux ou soumis à usure, comme la batterie. Il est d'ailleurs surprenant que Razer annonce une garantie de 12 mois, alors que le minimum légal en France est de deux ans. Il faut également être conscient qu'aucun casque de peut être branché à la TE sans qu'elle soit elle même reliée en filaire à la console (et switchée dans ce mode).

 

Fiche technique :

  • Compatibilité : PS4, PC (Win7 et supérieur)
  • Mode : Filaire, Bluetooth
  • Poids : 320g (sans câble)
  • Connectique : Bluetooth, filaire via USB/mini USB 2m
  • Autonomie : 19H
  • Mensurations : 104 mm / 4.1 pouces (longueur) x 159.4 mm / 6.28 pouces (largeur) x 65.6 mm / 2.6 pouces (hauteur)
  • Prix constaté : 149€ (septembre 2018)
 

Page du constructeur : Razer Raiju Tournament Edition
Logiciel conseillé : Pilotes Razer Raiju TE

Galerie photo Razer - 11 images (cliquez pour zoomer)

Le connecteur spécifique ne peut accueillir que le câble livré par Razer Un Switch permet de jongler entre les modes filaires et bluetooth PS4 ou PC Le câble USb, utilisable uniquement avec ce pad. La touche centrale permet d'appairer la manette. On apprécie le souci du détail pour le packaging et la petite languette pour l'ouverture facile. La manette est très bien protégée.

La rédaction vous recommande

7 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (7)