>
>
Devil May Cry 5 : Notre interview après avoir essayé la première démo

Devil May Cry 5 : Notre interview après avoir essayé la première démo

Par Thomas Pillon - publié le
Image

Lors de la Gamescom 2018, nous avons eu la chance de pouvoir poser pour la première fois nos mains sur Devil May Cry 5, le premier épisodes des aventures de Dante signé Capcom depuis une décennie. Mais comme nous sommes de petits veinards, nous avons également pu rencontrer l'équipe en charge de ce beat'em all très attendu.


À voir aussi : Gamescom : On a joué à Resident Evil 2 avec Claire Redfield, nouvelles impressions


Et si 10 ans se sont aujourd'hui écoulés depuis Devil May Cry 4, le petit monde du beat'em all aura connu durant ces dernières années quelques révolutions, avec pêle-mêle deux opus mémorables d'une certaine Bayonetta, ou le retour en grâce de la série God of War.

Pour autant, Capcom semble être resté sourd à tout ce remue-ménage, comme en atteste Hideaki Itsuno, réalisateur du jeu :

Nous n'avons pas beaucoup prêté d'attention à ces jeux, car nous pensons que les joueurs attendent la marque Devil May Cry et espèrent en retrouver tous les codes. Si vous réutilisez le nom, il ne faut pas trahir les attentes des joueurs : nous avons donc voulu ne froisser personne en développant un nouveau Devil May Cry qui ressemble à un Devil May Cry.

Manette en main, le différentiel est saisissant : bien dans son jus, Devil May Cry 5 possède tous les attributs d'un beat'em all nippon de la fin des années 2000 : morcelé, séquencé à l'extrême et ne profitant donc pas d'une action fluide et ininterrompue, les nouvelles aventures de Nero ne jouent clairement pas la carte du modernisme.

Michi Okabe, co-producteur de Devil May Cry 5, ne s'en cache pas :

God of War, puisque vous en parlez, proposait par exemple cette incroyable caméra et ce monde sans coupure qui nous a tous impressionnés. Mais nous souhaitons faire les choses différemment : vous avez joué à la démo, n'est-ce pas ? Les séquences sont très identifiables, car nous souhaitions ne pas frustrer les joueurs qui pourraient se faire attaquer en pensant encore être dans une cut-scene. Les différences entre les phases d'action et de narration sont intentionnelles.

Heureusement, ce nouvel opus propose une toute nouvelle mécanique en la présence du Devil Breaker, un bras articulé jetable que Nero ramassera sur le champ de bataille comme n'importe quel consommable, et qui propose un éventail de possibilités grâce à huit modèles différents. Loin d'être une featurette, le Devil Breaker est la raison d'être de Devil May Cry 5 :

Toute la réflexion autour du Devil Breaker est venue d'une de mes visions de Nero ayant perdu son Devil Bringer, attrapant un nouveau bras, et le clipsant avec classe avant de retourner se battre. [Hideaki Itsuno se lève de son siège et mime la scène en mode shônen, hurlant durant un petit moment sur un adversaire imaginaire] L'idée de développer Devil May Cry 5 vient véritablement de cette vision.

Et si les fans dévoué de la série seront évidemment curieux de découvrir la suite des aventures démoniaques de Dante et Nero, les nouveaux venus pourraient avoir quelques difficultés à digérer le lore et le scénario très dense de ce nouvel épisode qui ne semble pas au vu de son classicisme assumé leur ouvrir grand les bras.

Mais Matthew Walker, l'autre co-producteur du jeu semble avoir pensé à tout :

D'ici à la sortie du jeu, vous avez encore largement le temps de vous pencher sur Devil May Cry HD Collection et Devil May Cry 4 Special Edition. Mais il n'est pas nécessaire de connaître tout l'univers de la série pour se lancer : comme pour Devil May Cry 4, vous pourrez regarder une vidéo résumant l'histoire de la série.

Mais c'est peut-être pour amadouer un tout nouveau public que Capcom laisse planer le doute sur l'identité d'un nouveau protagoniste que l'on se contentera pour le moment d'observer de dos. Mais en instant un peu lourdement, nous avons quand même pu extorquer quelques informations auprès d'Hideaki Itsuno :

Nous pensons que quel que soit votre passé avec la série, vous serez très surpris de découvrir le style résolument différent de ce nouveau personnage. Nous n'allons pas rentrer dans les détails, mais si vous observez attentivement le visuel officiel du jeu, vous voyez que Dante et Nero possèdent tous les deux des épées, et que ce petit nouveau n'en est pas pourvu...

Il faudra donc s'attendre à un tout nouveau style de combat de la part de cet invité mystère, qui fera peut-être souffler un véritable vent de nouveauté sur ce sixième épisode pour le moment très (trop ?) respectueux des fondamentaux de toute la saga.

Si le père Dante vous a terriblement manquer, vous aurez tout le temps de retravailler votre skill de chasseur de démons d'ici la sortie de Devil May Cry 5 sur PC, PlayStation 4 et Xbox One, le 8 mars 2019.

Qu'attendez-vous de Devil May Cry 5 ? Espérez-vous de véritables changements, ou êtes-vous au contraire désireux de retrouver la même formule qu'auparavant ? Faites-nous part de vos avis dans les commentaires ci-dessous.

La rédaction vous recommande

8 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (8)