>
>
FIFA 18 eWorld Cup : "MsDossary" vainqueur, la déroute des Français, le débrief de la finale

FIFA 18 eWorld Cup : "MsDossary" vainqueur, la déroute des Français, le débrief de la finale

Par Alix Dulac - publié le
Image

La FIFA eWorld Cup - la Coupe du monde interactive sur le jeu FIFA 18 - s'est conclue ce samedi à l'O2 Arena de Londres par le succès du Saoudien Mosaad "MsDossary" Aldossary. Gameblog a résumé pour vous ce qu'il fallait retenir de cette finale mondiale 2018 exceptionnelle !

Le Maltais Kurt a déjoué les pronostics pour se hisser jusqu'en demi-finale

Le vainqueur : Mosaad "Ms Dossary" Aldossary

Un sourire d'ange. Mais une machine à marquer derrière cette façade, voilà ce qu'est le nouveau champion du monde de FIFA, le Saoudien Mosaad Aldossary.

Favori pour la victoire finale dans la compétition, au même titre que "MegaBit", "Nicolas99FC" ou encore le champion sortant "Gorilla", que l'on pouvait imaginer survolté par un éventuel back-to-back à domicile, le joueur de la structure "GoingRogue" a, contrairement aux autres noms cités, déjoué tous les pièges disséminés sur sa route.

Premier de la poule B, il a écarté tour à tour le Brésilien "PreSende" (5-1), puis l'Allemand MegaBit (9-4), avant d'éteindre le bouillant "Kurt0411" en demi-finale (8-3). En finale, il a fait parler sa lucidité chirurgicale devant et sa défense hors-pair derrière, avec des succès similaires sur PS4 (2-0) et sa console de prédilection, la Xbox One (2-0), rendant la mission impossible à "Stefano Pinna". Trois ans après Abdulaziz Alshehri, l'Arabie Saoudite a un nouveau champion du monde. Et une deuxième étoile.

 

 

Favori et premier joueur à avoir satisfait au contrôle antidopage, l'Allemand Michael Bittner n'a pas réalisé son rêve : atteindre la finale

La surprise : Stefano Pinna

Il aurait fallu être fort, très fort, pour deviner que le joueur belge allait illuminer cette FIFA eWorld Cup. Mais il l'a fait. Pas forcément le nom le plus évident à sortir d'un éventuel chapeau, celui qui s'était incliné avec la sélection belge face à l'équipe de France d'eFoot (3-0), avait déjà su tirer son épingle du jeu à Barcelone avant d'obtenir sa qualification à Amsterdam. Le Belge a réalisé un parcours impressionnant, sans aucune fausse note, avec des succès retentissants devant le champion du monde 2014 "Agge", l'Allemand et mondialiste l'an passé "MoAubameyang", ou encore face au Danois et joueur de Manchester City "Marcuzo". Avant de tomber sur un os. Et un gros, en finale.

 

 

Il était le joueur le plus craint. Mais la route de l'Argentin Nicolas99FC s'est arrêtée net en quarts de finale

La surprise bis : Kurt0411

Le Maltais est un excellent joueur de FIFA. Drôle, charismatique et qui n'hésite pas à faire parler de lui, soit en s'autoproclamant meilleur joueur du monde sur la simulation d'EA Sports ou en jetant l'éponge en plein Mondial des Clubs. Mais on ne l'attendait pas à ce niveau-là. Kurt0411 a marqué les esprits tout au long de la compétition. D'abord, en finissant la phase de poules (la poule A) à la première place devant l'un des favoris"MegaBit" et le représentant de l'Ajax Amsterdam "Dani". Puis en stoppant les routes de "GoalMachine" mais surtout celle du champion sortant, Spencer "Gorilla" Ealing. La marche a, en revanche, été trop haute pour lui en demi-finale, face à "MsDossary".

 

 

La déception : Nicolas99FC et Megabit, la finale de rêve attendra

Il n'avait que ça à la bouche jusqu'à vendredi après-midi et le "drame". "Je rêve de jouer Nicolas et de montrer qu'il n'est pas imbattable". MegaBit n'en a pas eu besoin. Il n'en a aussi pas eu l'occasion. Le vainqueur des playoffs Xbox One à Amsterdam, auteur d'un départ canon à Londres (5 matches pour autant de victoires), a été balayé par le Saoudien et futur champion Mosaad "MsDossary" Aldossary (9-4).

De l'autre côté du tableau, l'Argentin Nicolas, cité à 17 reprises par les finalistes du tournoi comme grand favori, était le plus joueur le plus craint. Inflexible, ce dernier a connu un parcours sans faute (6 victoires, 1 nul, 19 points, plus grand total des poules), avant de plier à la surprise générale devant le Danois Marcus "Marcuzo" Jorgensen, représentant de Manchester City (3-2). L'homme de glace a connu une faille, une seule dans ce tournoi et il l'a payé cher.

 

 

Le fait marquant : l'arrivée des contrôles antidopage

Communiqués en amont de la compétition, au même titre d'ailleurs que la surveillance des paris sur les matches de cette finale mondiale, les contrôles antidopage ont été au coeur de cette eWorld Cup 2018. Leur arrivée a été plébiscitée par tous, joueurs comme commentateurs. Il faut dire qu'avec les moyens mis en oeuvre autour de l'O2 Arena de Londres et la volonté d'inscrire FIFA au sommet de l'écosystème eSport, ces derniers sont désormais indispensables.

Les Français : un zéro pointé

Les trois Français engagés ont connu une phase de poules différente mais aucun d'entre eux n'est parvenu à s'en extraire. Meilleure chance tricolore après sa finale perdue à Amsterdam, lors des playoffs de la Coupe du monde sur Xbox One, Fouad "Rafsou" Fares a raté son tournoi. Incapable de provoquer un brin de réussite, nerveux et vite englué dans une spirale négative, avec cinq défaites de rang dès la première journée, le champion de France (vainqueur de l'Orange eLigue 1 en mai dernier) et nouveau joueur de la Team Vitality, finit dernier de la poule de la mort (Poule B) avec un point, issu de son match nul face au tenant du titre sortant, "Gorilla". "Maestro" semblait en mesure de passer le cut (3V, 2D à l'issue du premier jour) mais Corentin Thuillier (Losc eSports) n'a remporté aucun de ses deux derniers matches vendredi et échoue à un point de la 4e place qualificative. Auteur d'un come-back retentissant à Amsterdam pour arracher son billet pour Londres, Marvyn "Aero" Robert n'a pas pu réitérer cet exploit. Lui aussi a paru trop tendre pour sortir des poules.

 

 

Le Tableau Final (et son cashprize) :

  • MsDossary, champion du monde, 250 000 $ de gains
  • StefanoPinna, finaliste, 50 000 $ de gains
  • Marcuzo, demi-finaliste, 20 000 $ de gains
  • Kurt0411, demi-finaliste, 20 000 $ de gains
  • Gorilla, Megabit (Xbox One), Nicolas99FC, MoAubameyang (PS4), quarts de finaliste, 10 000 $ de gains
  • GoalMachine, Dani, PreSende, Nraseck (Xbox One), The StrxngeR, Eisvogel, Honey Badger, Agge (PS4), huitièmes de finalistes, 2 500 $ de gains

 

Galerie photo FIFA 18 - 3 images (cliquez pour zoomer)

Le Maltais Kurt a déjoué les pronostics pour se hisser jusqu'en demi-finale Favori et premier joueur à avoir satisfait au contrôle antidopage, l'Allemand Michael Bittner n'a pas réalisé son rêve : atteindre la finale Il était le joueur le plus craint. Mais la route de l'Argentin Nicolas99FC s'est arrêtée net en quarts de finale

La rédaction vous recommande

1 commentaire
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (1)