>
>
No Man's Sky : Que vaut la mise à jour NEXT ? Une bonne occasion de s'y remettre ? On vous dit tout

No Man's Sky : Que vaut la mise à jour NEXT ? Une bonne occasion de s'y remettre ? On vous dit tout

Par Camille Allard - publié le

Avec l'arrivée de la mise à jour NEXT pour No Man's Sky, on s'est dit qu'il était temps de se replonger dans le jeu pour vous dire de quoi il retourne précisément. Après un travail intensif durant de nombreux mois, le studio Hello Games a voulu proposer à sa communauté une oeuvre comme ils l'avaient pensé au départ. Le résultat est-il à la hauteur de telles ambitions ? C'est ce que nous allons voir ensemble.

Le premier point qui saute aux yeux lors de la première connexion est le coup de boost technique reçu par le titre. Nous avons joué à une version Xbox One X et une version PC, et l'une comme l'autre sont un petit régal pour les yeux. C'est globalement beaucoup plus fin et détaillé, c'est notamment visible sur le sol des différents environnements. Les textures sont plus fines et permettent de mieux soutenir la direction artistique.

Par delà des étoiles

Pour autant le jeu n'est pas exempt de défauts de ce coté-ci puisque la version Xbox One (et PS4) souffre de clipping lors de l'arrivée sur les nouvelles planètes. Si sur PC le problème n'est pas trop présent, le jeu n'en reste pas moins assez gourmand avec de grosses difficultés à rester en 60 FPS même avec des monstres de puissance (GTX 1080 en l'occurrence). Quoi qu'il arrive le jeu est beau et on serait tenté de pardonner ces divers problèmes. Les environnements sont d'autant plus beaux que les réfractaires de la vue FPS pourront jouer à la troisième personne d'un simple clic. Les panoramas seront sublimés à l'écran, dommage que des animations convaincantes ne soient pas au rendez-vous. Pour les aficionados de la mode, il est possible de personnaliser son héros pour lui enlever sa charmante combinaison orange, de nombreuses options seront disponibles au fur et à mesure de votre évolution. De quoi ravir les utilisateur du mode TPS.

Explorer est toujours aussi fascinant mais l'intérêt est décuplé car au fil des mises à jour (pas uniquement via NEXT) le jeu est devenu plus profond dans les rencontres avec les différents PNJ. Plus d'intérêt, plus de quêtes, plus de secrets dans l'univers. Le système de génération procédurale procure toujours autant de plaisir visuel. C'est coloré et chatoyant, avec une touche  science-fiction très années 80.  De manière générale, le sound design est d'une grande qualité et vient épouser à merveille le visuel. L'ambiance est vraiment un sans-faute et en 2 ans, on sent vraiment qu'un gros travail a été fait, par petite touche un peu partout, mais offrant un résultat des plus convaincants.

Un multijoueur fun mais qui manque d'ambition 

La grosse nouveauté de cette mise à jour NEXT est bien évidemment l'arrivée du tant attendu multijoueur. Mais il ne faut pas hélas s'attendre à un gigantesque monde type MMO car le jeu offre uniquement deux possibilités : héberger une partie ou rejoindre. Il sera donc possible de former un petit groupes de 3 ou 4 personnes et c'est tout. Le plaisir d'explorer le monde en duo ou en groupe est bel et bien là et c'est une bonne occasion de pouvoir farmer plus rapidement.

Ou alors construire une gigantesque base pour faire pâlir d'envie le plus mégalomane d'entre nous. Mais ça reste toutefois trop aseptisé et il n'y a finalement rien de neuf par rapport à n'importe quel jeu de survie si ce n'est l'immensité de l'univers et la génération procédurale. Ce que fait No Man's Sky avec sa coopération, The Forest (pour ne citer que lui) le fait très bien aussi. Et l'ambition du jeu ne se retrouve clairement pas dans cette partie. On aurait aimé pouvoir découvrir sur une planète inconnue, les vestiges du passage d'un joueur ou ne serait-ce qu'un petit clin d'oeil à la vie d'un autre humain dans ce monde si vaste. 

Entre plaisir et routine

On ne crache évidemment pas dans la soupe car cette nouveauté est fort appréciable. Mais ça manque d'ambition et ça détonne avec le reste du jeu, le multijoueur aurait pu être l'occasion de créer du mystère et de la surprise. Mais ce n'est définitivement pas le cas. Le joueur qui aura donc parcouru le jeu de nombreuses heures avant cette mise à jour trouvera donc de quoi s'amuser quelques soirées supplémentaires et finira par très vite abandonner cet univers pourtant si charmant.

La routine s'installe et le schéma se reproduit encore et encore. Vous aurez de quoi vous occuper une dizaine d'heures (ce qui est déjà pas mal), mais ne vous attendez pas à voir votre expérience se transfigurer.

Par contre si vous n'avez jamais sauté le pas de l'aventure No Man's Sky vous y trouverez forcément votre compte, car le plaisir de la découverte vaut à lui seul le détour. Le jeu malgré ses défauts possède toujours ce charme irrésistible nous poussant à la découverte de nouveaux horizons, parfois sans raison. On saluera tout de même le travail du studio Hello Games qui a vraiment à coeur de faire les choses bien et de combler sa communauté. Comme Sean Murray le confirme, il reste du travail. Mais tout va tout de même dans le bon sens.

Galerie photo No Man's Sky - 7 images (cliquez pour zoomer)

La rédaction vous recommande

8 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (8)