>
>
Switch : Le studio des portages de Bethesda parle optimisation, puissance, Switch 2, etc.

Switch : Le studio des portages de Bethesda parle optimisation, puissance, Switch 2, etc.

Par Romain Mahut - publié le
Image

Studio plutôt discret, Panic Button a récemment gagné en notoriété grâce au travail qu'il a effectué sur les portages Switch de titres comme Rocket League, Doom ou Wolfenstein II. Dès qu'il est question de portages de jeux AAA sur la console de Nintendo et sur l'avenir de cette dernière, le studio a évidemment des choses à dire.


À lire aussi : Switch : Nintendo promet des dizaines de jeux indépendants par semaine


Le site américain USgamer a récemment pu s'entretenir avec Adam Creighton, le directeur général de Panic Button, studio principalement reconnu pour son travail sur les portages Switch de plusieurs jeux. Comme il était possible de l'imaginer, Adam Creighton ne tarit pas d'éloges au sujet de la console hybride de Nintendo :

C'est du matériel vraiment chouette et nous apprenons de nouvelles choses en permanence. Nous travaillons en étroite collaboration avec Nintendo et Nvidia, et cela nous permet d'en faire de plus en plus avec la machine. C'est quelque chose d'intéressant et vu que la Switch est une machine de jeu encore jeune, je suis enthousiaste à l'idée de découvrir ce qui va se passer sur la machine en termes d'optimisation. 

Tous les portages Switch de jeux PS4 et Xbox One ne sont pas logés à la même enseigne en termes de qualité. D'après le responsable de Panic Button, les problèmes ne sont pas liés à un souci généralisé, c'est une histoire de cas par cas.

Plus le contenu du jeu original est riche (cela comprend les sous-titres et les doublages dans des langues autres que l'Anglais), plus la tâche est ardue. Panic Button estime cependant qu'impliquer les studios responsables des portages en cours de développement des jeux originaux est un moyen d'améliorer la qualité des portages : 

Si les gens nous impliquent plus tôt dans le processus (de développement), nous serons capables de les aider à prendre des décisions concernant des choses comme les assets et le gameplay en ayant la Nintendo Switch à l'esprit. Cela a des avantages vis-à-vis de ce qui peut se passer par la suite (comme la décision tardive de commercialiser un portage Switch par exemple, ndlr). 

Interrogé au sujet de l'impact que l'arrivée de la PS5 et de la Xbox Scarlet pourrait avoir sur les sorties de jeux d'éditeurs tiers sur Switch, Adam Creighton ne semble pas trop inquiet. Selon lui, on ne sait pas encore la forme que prendront ces machines. Et c'est cette dernière qui déterminera ce qui se passera du côté de la Switch. Il n'exclut par ailleurs pas que la sortie de ces machines pourrait coïncider avec la sortie d'un Switch plus puissante : 

Cela va être intéressant car qui sait ce qui va se passer pendant la prochaine génération ? Est-ce qu'un constructeur va proposer une machine encore plus puissante ? Est-ce qu'ils vont voir ce qui se passe du côté de chez Nintendo et essayer faire la même chose ? Est-ce qu'ils feront les deux à la fois ? Au cours des précédents générations, Nintendo a été clair qu'il ne cherche pas à rivaliser en termes de puissance. La Switch est un excellent exemple du fait de proposer une machine moins puissante sans impacter la qualité des jeux. Et ils ont effectué d'excellents partenariats avec Bethesda et d'autres sociétés afin de proposer du contenu AAA sur leur plate-forme.

Peut-être que lorsqu'ils feront évoluer le hardware, ils amélioreront un des domaines. Peut-être qu'ils amélioreront les graphismes, le hardware [...]. Les innovations potentielles sont nombreuses. 

Pour le directeur général de Panic Button, les différentes tournures que peut prendre le marché des consoles lors du passage à la prochaine génération ne sont visiblement pas inquiétantes pour l'avenir de la Switch. Selon lui, tout semble être une question de préparation. 

La rédaction vous recommande

9 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (9)