>
>
Josef Fares (A Way Out) en a marre de l'obsession des gens pour la durée de vie des jeux

Josef Fares (A Way Out) en a marre de l'obsession des gens pour la durée de vie des jeux

Par Nourdine Nini - publié le
Image

Josef Fares, très sémillant développeur de A Way Out (entre autres), n'est pas content et il le fait savoir lors d'un interview accordée à nos confrères de VG247, en rapport avec la durée de vie des jeux.


À voir aussi : Fortnite : Le nouveau mode Playground arrive dès cette semaine


On le sait, et Fares ne s'en ai jamais caché, il faut environ 6 heures pour finir A Way Out. Et quand bien même le jeu peut paraître court pour un jeu vidéo actuel, l'expérience n'en reste pas moins fort agréable. Comme un What Remains of Edith Finch par exemple.

Mais pour Fares, tout ceci doit cesser immédiatement ! Enfin, il me semble...

Si vous regardez les statistiques sur le nombre de personnes qui finissent leur jeu - prenez un jeu comme A Way Out - je crois que le taux de complétion était d'environ 52% sur PS4.

Ce qui en soi n'est pas mauvais, au regard d'autres titres ô combien plus longs. Mais Fares ne s'arrête pas en si bon chemin et continue de plus belle.

D'ailleurs il s'énerve :

Pourquoi faire autant d'efforts pour rien ? Les jeux sont censés être des expériences. La durée de vie n'est pas importante Si les gens ne finissent pas leurs jeux, alors pourquoi faire des commentaires sur leur rejouabilité et leur durée de vie ? En quoi cela devrait affecter la note ? Eh bien ça ne devrait pas. Quand mon éditeur m'a demandé (à propos de la durée de vie), je lui ai répondu : 'Pourquoi me demandez-vous ça ? Je ne veux pas répondre à cette question'.

Voilà, Fares se moque éperdument de la durée de vie des jeux. Ceux des autres comme les siens. Il s'en fiche comme de sa première chemise.

Et vous, qu'en pensez-vous ?

[Via]

La rédaction vous recommande

39 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (39)