>
>
Proxi : Le nouveau projet de Will Wright se révèle et... c'est étrange

Proxi : Le nouveau projet de Will Wright se révèle et... c'est étrange

Par Gianni Molinaro - publié le
vidéo : Proxi : Annonce par Will Wright
vidéo : Proxi : Démonstration

Quand il parle, en général, on se tait. Esprit pour le moins surpuissant auquel on doit notamment SimCity et Les Sims, Will Wright est en train de bâtir sa prochaine expérience vidéoludique, prévue pour fin 2018.


À voir aussi : Far Cry 5 : Une nouvelle bande-annonce pour ceux qui aiment les chiens


Comme le disc-jockey Sash!, le game designer Will Wright est de retour. Encore une fois, l'homme qui a quitté Electronic Arts en 2009 quelques mois après la sortie de Spore, a des ambitions. Et c'est assez compliqué de comprendre exactement à quoi correspond son projet en cours.

Commençons simplement : cela s'intitule Proxi, est développé par Gallium Artists (co-fondé par Lauren Elliott, créateur de Carmen Sandiego) et doit arriver sur supports mobiles, sans précision, pour la fin de l'année 2018.

Il s'agira en tout cas d'une simulation s'appuyant sur une intelligence artificielle. Et c'est là que Will Wright, dans la première des deux vidéos ci-dessus, m'a perdu.

D'une certaine façon, c'est un jeu de découverte de soi-même, un jeu où nous découvrons votre "vous" caché - votre subconscient, votre identité propre - et la faisons remonter à la surface, lui donnons vie de manière à ce que vous interagissiez avec, que vous jouiez avec, que vous appreniez d'elle et qu'elle apprenne de vous.

Comment cela va-t-il se passer ? A en croire les quelques infos distillées notamment par le site officiel de cette expérience conçue sous Unity, il sera question pour l'I.A. de vous soutirer des souvenirs, qui se matérialiseront sous formes de monde enfermés dans des bulles appelées Mems, qui vont se connecter pour construire une sorte de système nerveux.

Et le jeu ira puiser dans vos tweets et du côté de vos amis... Bon, je plaisantais, plus haut. Bien sûr que j'ai tout compris. Ou presque. Ce qui n'empêche pas de trouver ceci fort chelou.

La rédaction vous recommande

2 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (2)