>
>
Kingdom Come : Deliverance aurait coûté près de 30 millions d'euros

Kingdom Come : Deliverance aurait coûté près de 30 millions d'euros

Par Thomas Pillon - publié le
Image

Alors que le RPG réalistico-médiéval Kingdom Come : Deliverance fêtait il y a seulement quelques jours son premier million d'exemplaires écoulé, les financiers du studio tchèque Warhorse commencent doucement mais sûrement à foire les comptes.


À voir aussi : TEST de Metal Gear Survive : Un spin-off perdu dans le brouillard 


Et si le jeu se voulait ambitieux, le co-fondateur de Warhose Martin Klíma avait tenu à rappeler l'échelle qui était la sienne lors d'une séance de questions/réponses disponible sur le forum du site officiel

Kingdom Come : Deliverance se situe entre [les deux tendances actuelles du marché : les jeux AAA et les indépendants] : au fond, c'est un jeu indépendant - plutôt difficile, exigeant et pour les acharnés - mais sa production et ses graphismes le rapprochent des standards d'un AAA.

Et si le jeu aura notamment été financé par la campagne réussie de financement participatif sur Kickstarter à hauteur de 1,2 million d'euros, l'édition tchèque du magazine économique Forbes nous apprend grâce à l'interview du sulfureux producteur Daniel Vávra (en couverture, rien que ça) que le jeu aura au total coûté la somme rondelette de 30 millions d'euros !

Cette somme peut évidemment paraître très mesurée si on la compare à des mastodontes évoluant dans la catégorie d'au-dessus, comme un certain Skyrim et ses quelque 70 millions d'euros de budget. Mais pour un jeu à vocation indépendante, 30 millions d'euros, c'est une somme.

Kingdom Come : Deliverance n'aura donc peut-être pas rapporté autant qu'escompté, mais les nombreux patchs correctifs à venir sauront sans doute convaincre quelques hordes de rôlistes soucieux de jouer à une version plus définitive du jeu... 

Galerie photo Kingdom Come : Deliverance - 1 image (cliquez pour zoomer)

La rédaction vous recommande

5 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (5)