>
>
R6 Six Invitational : Et à la fin, c'est PENTA Sports qui l'emporte

R6 Six Invitational : Et à la fin, c'est PENTA Sports qui l'emporte

Par Alix Dulac - publié le - mis à jour le
Image

Débuté mardi dernier, le Six Invitational s'est conclu dimanche soir à Montréal avec un succès des Européens de PENTA Sports, vainqueurs des Américains d'Evil Geniuses en finale (3-2). La structure esportive du Vieux Continent s'offre le titre de champion du monde sur le jeu Rainbow Six Siege d'Ubisoft.

Être favori, c'est bien. Assumer ce statut, c'est mieux, surtout lorsque ça peut vous rapporter gros. Championne des saisons 1 et 2 de Pro League, la formation esportive européenne de PENTA Sports faisait office de candidat sérieux à la victoire finale lors du Six Invitational 2018, qui s'est déroulé tout au long de la semaine (de mardi à dimanche, précisément), à la TOHU de Montréal. Ce costard, PENTA Sports l'a bien assumé en phase de poules, aux dépens de l'une des deux équipes françaises présentes sur place, Team Vitality (2-0), invitée au bénéfice d'un vote communautaire rocambolesque sur Twitter, puis face aux Américains d'Evil Geniuses (2-1)... leurs futurs adversaires en finale. Pour un résultat quasi similaire (3-2)... mais un scénario beaucoup plus fou.

 

 

PENTA Sports, qui avait surtout marqué les esprits vendredi en ouverture de la Phase Finale en écartant l'autre prétendant et champion de la Saison 3 de Pro League en titre, ENCE eSports (2-0) - pour beaucoup une finale avant l'heure de ce Six Invitational - a en effet dû remonter deux maps aux Américains, vainqueurs des deux premières games (5-2, 6-5). La remontada a été aussi spectaculaire que dure à encaisser pour Evil Geniuses, incapable d'enrayer la révolte adverse (5-3, 5-2, 6-4). Et d'empêcher PENTA Sports de soulever le marteau promis aux champions, sacrés sur le toit du monde de ce Six, le plus gros tournoi de l'année sur Rainbow Six Siege, avec un cash prize XXL de 500 000 dollars sur la compétition.

 

 

Un "Six" cet été à Paris

La France, comme on vous l'a rapporté tout au long de la semaine, n'a pas démérité. Malgré une phase de préparation et l'élan apporté par son incroyable présence au Six, Team Vitality n'a pas pu s'extirper d'une poule compliquée, avec le futur champion du monde en son sein. L'autre équipe tricolore présente au Canada, Supremacy, a confirmé son excellent Qualifier Europe du mois de janvier en passant le cut des poules au prix d'un ultime match accroché face à Yeah ! Gaming (2-0). Mais l'aventure s'est malheureusement achevée dès les quarts de finale, vendredi soir, contre les Américains de Rogue (2-1).

 

 

Et maintenant ? Place à une saison de transition (de mars à mai, avec une finale aux Etats-Unis) pour la scène eSport de Rainbow Six Siege, qui va entamer sa mue. En effet, deux saisons de Pro League vont marquer l'année en cours, à chaque fois d'une durée de 6 mois. La première se déroulera de juin à novembre 2018, la seconde de décembre à mai 2019. Le Six Invitational, qui reviendra en février 2019, aura une déclinaison européenne sous la forme d'un Major qui se tiendra à Paris, en août 2018, avec là aussi la présence des 16 meilleures équipes du globe. Des "minors" se sont également invités au calendrier de cette Pro League. Enfin, le circuit amateur ne sera pas en reste : deux saisons de Challenger League de trois mois sont au programme et serviront, pour les équipes de chaque région, à accéder à l'élite et à la Pro League.

La rédaction vous recommande

1 commentaire
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (1)