>
>
Battlefleet Gothic Armada 2 : Nos impressions sur une suite qui ne fait pas les choses à moitié

Battlefleet Gothic Armada 2 : Nos impressions sur une suite qui ne fait pas les choses à moitié

Par Camille Allard - publié le

L'événement What's Next 2018 de Focus Home Interactive avait pour objectif de dévoiler son catalogue, au sein duquel une foule de jeux estampillés Warhammer. Parmi eux, Battlefleet Gothic : Armada 2, jeu de stratégie de combats spatiaux en plein univers 40.000 qui a pour ambition de proposer tout ce que l'épisode datant de 2016 ne faisait pas, ou mal.

Une nouvelle fois, et à notre grand regret, nous n'avons pas pu directement nous essayer au jeu. Un développeur faisait cela pour nous et nous avions uniquement la possibilité de poser des questions à notre guise pour en savoir un peu plus. Pour décrire simplement Battlefleet Gothic : Armada, il s'agit d'un jeu de stratégie de combat spatiaux prenant place dans l'univers Warhammer 40.000. Si vous n'êtes pas le plus fin des connaisseurs de cet univers tentaculaire, pas de soucis. Nul besoin d'être passionné pour en apprécier le principe, même si le jeu regorge de références. Il se destine à n'importe quel amateur de stratégie.

Plus profond et mieux pensé

Ce deuxième épisode corrige et améliore globalement l'expérience du premier notamment en simplifiant des mécaniques et des aspects inutilement complexes. En premier lieu, et c'est sûrement ce qui était le plus frappant quand une partie s'est lancée devant nous : la refonte totale de l'interface. Autrefois aussi lourde qu'une armure de Space Marine, elle se voit désormais optimisée, perfectionnée et allégée. Honnêtement, c'est une bénédiction et ça va clairement changer la donne pour la rapidité des actions du joueur. Enfin, toujours dans l'optique de rendre le jeu moins lourd, il est désormais possible d'accélérer le temps, à l'image de ce que propose un Total War, pour que les actions soient plus dynamiques. Idem avec l'ajout d'un système de pause permettant de mieux gérer le coté massif des combats. Des nouveautés qui sont les bienvenues et qui permettent d'apporter du punch à l'ensemble du jeu. 

Des affrontements plus grands et des événements dynamique

Cette fois le jeu abrite non pas 4 mais... 12 factions ! Avec de belles surprises comme les Nécrons qui viennent clairement contraster avec des flottes un peu plus traditionnelles. Qui dit nouvelles factions dit aussi nouvelles unités. Désormais, il est aussi possible de contrôler des unités gigantesques ayant une puissance de feu pouvant décimer des flottes entières. Et pour réussir à vaincre ces supers-unités, il nous faut une puissance de feu conséquente. Quoi de mieux pour cela que de proposer aux joueurs de contrôler plusieurs flottes au lieu d'une seule ? Un bonne idée qui pourra permettre d'user de stratégies à grande échelle en vue de venir à bout de ces monstres d'acier. D'autant que l'on peut maintenant et de manière bien plus précise qu'auparavant choisir des endroits clés où frapper avec notre arsenal pour viser des points faibles.

Enfin on apprend que les (nombreuses) campagnes solo jouiront de différentes améliorations comme un aspect plus poussé de l'exploration. Hélas nous n'avons vu que 15 minutes réelles de gameplay et nous n'avons pas eu l'occasion de récolter davantage d'informations.

ON L'ATTEND... AVEC CURIOSITÉ !
Les développeurs de chez Tindalos Interactive ont vraiment voulu faire les choses bien pour ce second épisode. Plus grand et plus profond, Battlefleet Gothic : Armada 2 semble tracer un trait sur les erreurs du passé et proposer à la communauté tout ce qu'elle réclamait tout au long de l'année 2017. On ne peut que saluer mais on attendra d'avoir le jeu entre les mains pour s'en faire un avis exhaustif.

Galerie photo Battlefleet Gothic : Armada 2 - 2 images (cliquez pour zoomer)

La rédaction vous recommande

1 commentaire
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (1)