>
>
A Way Out : Josef Fares estime que les jeux Telltale et Quantic Dream sont trop "passifs"

A Way Out : Josef Fares estime que les jeux Telltale et Quantic Dream sont trop "passifs"

Par Romain Mahut - publié le
Image

Avec son franc-parler relativement inhabituel dans l'industrie du jeu vidéo, Josef Fares est devenu ce qu'il est commun d'appeler un "bon client." Et il n'hésite pas à en jouer pour mettre son prochain titre sur le devant de la scène médiatique. 


À voir aussi : On a vu A Way Out sur PS4 Pro, le meilleur jeu du EA Play ?


Des titres comme ceux produits par Telltale Games et Quantic Dream mettent l'accent sur la narration. Ce qui est également le cas de A Way Out. Mais d'après Josef Fares, le créateur de ce dernier, son jeu et les jeux des deux studios précédemment cités ne peuvent pas être comparés car ils ne proposent pas le même type d'expérience au joueur.

Dans une interview récemment accordée au magazine Edge, Josef Fares a exprimé son opinion à ce sujet. Et comme d'habitude, il n'a pas mâché ses mots (propos relayés par le site WCCFTech) :

(Ces jeux) sont trop passifs pour moi. J'aime avoir davantage le contrôle. Certains diront que vous contrôlez l'histoire (dans les jeux Telltale et Quantic Dream). Mais pendant que vous contrôlez l'histoire et que vous influez dessus, d'une certaine manière vous ne la contrôlez pas, vous voyez ? Ce n'est pas ça l'idée derrière A Way Out. Je ne vois aucun problème à ce que des comparaisons soient faites d'un point de vue cinématographique. Mais pas du point de vue de votre manière de choisir votre histoire. C'est une histoire sur mesure de A jusqu'à Z. 

Un autre élément qui différencie les jeux de Josef Fares de ceux de David Cage est la réaction souhaitée chez le joueur. D'un côté, David Cage désire que ses créations génèrent de l'émotion. De l'autre, Josef Fares n'a quant à lui aucune préférence. Il veut simplement que ses jeux provoquent une réaction :

Tout ça n'est pas important pour moi. Je veux simplement que les gens ressentent le jeu. S'ils pleurent, crient, sourient ou s'énervent, cela n'a pas vraiment d'importance. 

Avec toutes les déclarations de Josef Fares, A Way Out va être attendu au tournant. Une chose est en tout cas certaine, c'est qu'il a réussi à faire parler de son nouveau jeu. 

La rédaction vous recommande

15 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (15)