>
>
League of Legends : Le PSG en pleine crise

League of Legends : Le PSG en pleine crise

Par Alex de Laubier - publié le
Image

Alors que l'avant-dernière journée des Challenger Series (CS) est sur le point de débuter, le Paris Saint-Germain pointe à une triste dernière place. La ligue 2 sur League of Legends ne laisse pas le droit à l'erreur : cinq matchs en deux manches où chaque partie revêt une importance capitale. A ce petit jeu,  le PSG n'a pas encore engrangé ne serait-ce qu'une victoire, et n'a déjà plus son destin entre les mains. 

Tous les amateurs de foot et en particulier les supporters du Paris Saint-Germain la connaissent : cette fameuse "crise de novembre" du PSG semble avoir un peu d'avance dans la section eSport du club. L'équipe League of Legends, inscrite en Challenger Series depuis le début de l'année, reste sur six défaites consécutives... pour zéro victoire. A deux journées de la fin, elle se doit de gagner les quatre prochaines games et attendre des contre-performances de la part de ses adversaires directs pour espérer sauver sa place. 

Le segment de printemps en demi-tente

Lors de l'annonce le 20 octobre dernier du lancement de son projet eSport, le PSG avait vu les choses en grand. Une salle spéciale du Parc des Princes, la présence du président du club Nasser Al-Khelaïfi, et une retransmission en direct sur Twitch. Mais là où nous pouvions nous attendre à une entrée fracassante en League of Legends Championship Series (LCS) avec une équipe composée de superstars internationales signées à gros renforts de billets, c'est une trajectoire bien plus discrète qu'a adopté le club de la capitale. Bora "YellOwStaR" Kim, ancien joueur français quintuple champion d'Europe, est propulsé Head of eSport (entendez directeur sportif), et annonce l'entrée du PSG en Challenger Series : l'équivalent de la ligue 2 de la compétition du jeu de Riot Games.

Malgré un faux départ de l'équipe durant le Spring Split avec un enchaînement de cinq défaites, les joueurs ont su se remobiliser pour accrocher les Playoffs in extremis. L'objectif affiché du club lors de la présentation de son équipe LoL était de remporter ces phases finales afin d'accéder à l'élite : les LCS. Mais une défaite plus tard face à Fnatic Academy (3-2) et le rêve s'écroule. Ce sera à nouveau les Challenger Series pour YellOwStaR et ses joueurs. Deuxième tentative lors du Summer Split, le PSG procède à deux changements dans son effectif : une Botlane toute fraîche vient renforcer l'équipe.

Un manque de leadership criant

Nouvel essai, nouvelle équipe, mais mêmes résultats. Force est de constater que le PSG n'aime pas débuter une saison confortablement. Les deux premiers matchs face à Origen, puis Giants ont révélé un manque criant de cohésion et de leadership au sein de l'équipe. Alors qu'Hadrien "Duke" Forestier, le coach de la formation, ne cesse de répéter que son roster multiplie les victoires en scrims (les matchs d'entraînement face à d'autres grosses équipes), la force mentale de ses joueurs semble s'effriter lors des matchs à enjeux. 

Prises de décision hasardeuses, drafts loupées, mauvais focus, tous les aspects du jeu d'équipe sur LoL sont à retravailler côté PSG. Seul point positif, Jin "Blanc" Sung-Min le midlaner de l'équipe, semble s'être bien intégré à la vie en Europe et propose un niveau de jeu au dessus de la moyenne. Mais même avec un Coréen en surrégime, l'équipe manque d'une voix in-game pour orienter le jeu et valider les objectifs. Pour y remédier, le PSG a décidé d'opérer à nouveau des changements de joueurs, avec l'arrivé de Max "Satorius" Günther sur la Toplane (ancien Origen) et Johan "Klaj" Olsson en support (ancien Fnatic Academy).

Le baptême du feu

Le recrutement de Klaj n'a bien sûr rien d'anodin. Le joueur qui a remplacé YellOwStaR chez Fnatic après son départ aux États-Unis est connu pour avoir une très bonne vision de jeu, et être capable d'être le "lead in-game", c'est-à-dire le capitaine qui donne les consignes. Ainsi, le jungler Kirei qui assumait ce rôle continue d'être la voix principale durant les quinze premières minutes de jeu, et à la sortie des phases de lane, c'est Klaj qui prend le relais. Du moins c'était la consigne sur la papier. 

Lors du match contre la Team Red Bull comptant pour la quatrième journée des Challenger Series, difficile de voir beaucoup de changement dans le niveau de jeu de l'équipe. Klaj justement, n'a pas brillé, reconnaissant lui-même s'être fait "beaucoup trop catch", et avoir "solo lose" la game. L'autre recrue n'a guère fait mieux, en réalisant ce qui restera comme la pire action de ce split : juste après s'être fait dive à la quatrième minute par Elise/Shen, Satorius a décidé de se téléporter sur sa tour, pour finalement se faire dive à nouveau. Pour "couronner" la beauté de cette action, Kirei arrive ensuite récupérer les creeps, pour se faire dive lui aussi : 3/0/0 pour Élise à quatre minutes quarante.

Deux défaites logiques à ajouter au tableau du Paris Saint-Germain eSport qui pointe donc à la dernière place... avec zéro point. Il est temps de sortir les calculettes.  

Deux victoires et de l'espoir 

Premier constat implacable : le PSG doit gagner ses deux prochains matchs. C'est à dire remporter quatre games de suite. Ne serait-ce qu'une défaite les relèguerait automatiquement en Challenger Series Qualifier, où l'équipe devra batailler lors d'un long tournoi qualificatif afin de récupérer une des deux places disponibles lors du prochain Spring Split 2018. 

Si le contrat est rempli du côté du PSG, il faut alors se tourner vers les autres matchs et notamment le très important Wind and Rain - Origen. En effet, le PSG est automatiquement qualifié en Playoffs si Origen perd ses deux prochains matchs. Si Origen gagne le premier, alors il faudra que Schalke04 perde face à Giants lors de la dernière journée.

Voilà de quoi apporter une fin de saison palpitante du côté de Challenger Series ! Le prochain adversaire du PSG sera Schalke04, rendez-vous donc dès demain (dimanche) 15h sur Gameblog.

Galerie photo League of Legends - 4 images (cliquez pour zoomer)

La rédaction vous recommande

Top ventes

Console Nintendo Classic Mini Super Nint…
Neuf : 94,99 €
FIFA 18 PS4
PlayStation 4
Neuf : 59,99 €
Super Mario Odyssey Nintendo Switch
Nintendo Switch
Neuf : 44,99 €
Console Nintendo Switch noire avec manet…
Neuf : 329,89 €
Console Nintendo Switch avec une paire d…
Neuf : 329,89 €
NBA 2K18 PS4
PlayStation 4
Neuf : 47,00 €
Console Sony PS4 Pro 1 To
Neuf : 398,90 €
Console Nintendo New 3DS XL Edition Supe…
Neuf : 199,99 €
FIFA 18 Xbox One
Xbox One
Neuf : 59,99 €
Console Nintendo New 2DS XL Edition Poke…
Neuf : 159,99 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go
Neuf : 299,00 €
Manette Nintendo Switch Pro Edition Xeno…
Neuf : 79,99 €
4 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (4)