>
>
EA et consors au pied du mur

EA et consors au pied du mur

La Wii marche : faut sortir des jeux !
Par Grégory Szriftgiser - publié le

"Le développeur de jeux Nick Earl a passé huit mois retenu avec son équipe de développement pour adapter le plus vite possible Le Parrain pour la Nintendo Wii". C'est comme ça que commence l'article de Bloomberg, qui met le doigt sur une tendance qui gagne la majeure partie des gros éditeurs traditionnellement tournés vers les grosses machines. En effet, ils ne s'attendaient pas à ce que la Wii fasse un tel carton. Pour eux, le marché console se situait ailleurs... et ils se sont bien fait feinter la gueule.

Avec 3 millions et demi de machines pour les seuls Etats-Unis et Japon, et un succès similaire en Europe depuis la sortie de la machine, le constat s'impose : ne pas adapter leurs grosses licences sur la console de Nintendo, c'est se fermer un parc installé qui croît à une vitesse peu commune.

En février, ce sont trois jeux Nintendo qui monopolisaient le podium des meilleures ventes américaines. A côté de cela, aucun des éditeurs américains n'avait un seul jeu Wii dans le top 20. La majeure partie des analystes s'accordent à prédire que le leadership de la Wii va continuer de l'élargir, IDC prévoyant carrément 16,1 millions de machines livrées cette année, contre 9,87 millions de Xbox 360 et 9,1 millions de PS3 ! Qu'il s'agisse d'Electronic Arts, d'Activision, ou encore Take Two, beaucoup ont réalisé trop tard la manne que représente la Wii.

Lawrence Probst, PDG d'EA : "Nous avons l'objectif réaliste de devenir numéro deux sur Wii et DS" (fév. 2007).

Va falloir se magner

Pourtant, on le sait, Nintendo ne fait pas partie des partenaires les plus faciles : royalties élevées, conditions strictes... mais même avec ces difficultés, tous prévoient de renforcer leurs investissements vers la plate-forme du géant nippon, Electronic Arts doublant ses jeux Wii, prévoyant 12 titres pour cette année. Sans compter que développer un jeu Wii coûte a priori moins cher compte-tenu de son niveau technique inférieur à ceux de la PS3 et de la Xbox 360. Un sacré revirement de situation par rapport à la génération précédente, très largement dominée par Sony et ses plus de 110 millions de PS2 écoulées depuis 2001, dont 37,7 aux Etats-Unis... contre 11,7 millions de GameCube sur ce même marché.

Bref, qu'on le veuille ou non, il faudra compter avec la petite console blanche, qui entre dans un cercle vertueux : beaucoup de consoles vendues, les éditeurs s'en préoccupent et veulent adapter leurs titres... donc plus de jeux à venir et de nouveaux clients qui s'en trouveront séduits. Par ailleurs, dans la mêlée des gros éditeurs, seul Ubi Soft avait parié suffisamment tôt sur ce succès. Ils en tirent les bénéfices aujourd'hui, avec une augmentation des ventes de 24% depuis décembre, et une mise à jour des projections de chiffre d'affaire effectuée en janvier, révisant à 16% sa croissance par rapport aux 10% prévus précédemment. En comparaison, d'après les analystes de Nollenberger Capital Partners cette fois, Electronic Arts aurait perdu 25% de ses ventes en février par rapport à 2006 à cause d'un manque de jeux Wii, tandis que l'industrie tout entière aurait connu une croissance de 28% pour ce même mois de février.

La Wiimote est un challenge supplémentaire pour tous les retardataires qui adaptent leurs licences sur Wii.

Des leçons à tirer ?

Evidemment, rien n'est jamais acquis dans un monde aussi dynamique, mais comme le théorisait entre autres Denis Dyack, le PDG de Silicon Knights, le succès de la Wii et sa considération révisée par les acteurs majeurs de l'industrie semble corroborer la tendance du software comme force motrice du jeu vidéo, plutôt que du hardware. Si, traditionnellement, c'était ce dernier qui menait la barque, il se dévalue de plus en plus pour de nombreuses raisons, laissant sa place, plus que jamais, au service et au logiciel. Parier sur la plate-forme la plus avancée technologiquement n'est plus vraiment une bonne idée, semble-t-il, à l'heure où y développer un gros jeu coûte une quinzaine, voire une vingtaine de millions d'euros (contre dix fois moins sur Wii, estime-t-on). Toujours est-il qu'après deux générations de domination de la PlayStation, se profile peut-être un changement plus important qu'on ne le soupçonne dans l'équilibre des forces en présence. De quoi s'intéresser plus que jamais à l'avenir et à cette génération de consoles... et se demander si la précipitation des éditeurs tiers à sortir des produits Wii ne risque pas de susciter quelque regrettables ratés.

Galerie photo - 2 images (cliquez pour zoomer)

Lawrence Probst, PDG d'EA : "Nous avons l'objectif réaliste de devenir numéro deux sur Wii et DS" (fév. 2007). La Wiimote est un challenge supplémentaire pour tous les retardataires qui adaptent leurs licences sur Wii.

Top ventes

Console Sony PS4 Pro 1 To
Neuf : 399,00 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go + Fifa 17
Neuf : 369,80 €
Pack Fnac Console Xbox One S 500 Go + Ma…
Neuf : 329,90 €
Casque de réalité virtuelle Sony Playsta…
Neuf : 399,99 €
Console Microsoft Xbox One S 500 Go Blan…
Neuf : 249,00 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go
Neuf : 299,90 €
Console Microsoft Xbox One S 500 Go Blan…
Neuf : 270,74 €
Pack Console Sony PS4 Slim 1 To Noire +…
Neuf : 349,90 €
Casque de réalité virtuelle HTC Vive
Neuf : 949,00 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 329,90 €
Console Sony PS4 Slim 1To + Watch Dogs +…
Neuf : 349,90 €
Console Nintendo Wii U Mario Kart 8 Pack…
Neuf : 299,90 €
Pokémon Soleil 3DS
Nintendo 3DS
Neuf : 48,85 €
Pack Microsoft Xbox One S Battlefield 1 …
Neuf : 270,84 €
Casque de réalité virtuelle Oculus Rift …
Neuf : 699,00 €
84 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (84)