>
>
World of Warships : Entre historicité et fun indéniable, nos impressions en haute mer

World of Warships : Entre historicité et fun indéniable, nos impressions en haute mer

Par Camille Allard - publié le

World of Warships est sortie en septembre 2015 mais continue de se mettre à jour assez régulièrement si bien que le jeu d'origine n'a presque plus rien à voir avec ce qu'il était jadis. S'éloignant assez de son cousin World of Tanks, le jeu sur les navires de guerre est lui beaucoup plus mature et possède une communauté sensiblement différente, moins marquée par la présence des pays de l'est. Ajoutant très bientôt la flotte française, Wargaming nous a convié pour faire un tour d'horizon des nouveautés et des diverses évolutions du jeu.

Nous avons été conviés à la base navale française de Toulon, et il faut bien le dire, quel lieu plus adéquat pour présenter la flotte française qui arrive à grand pas ? Le port militaire de Toulon avec ses 30 km de routes, passages à niveaux et bâtiments de tous types est l'un des plus grands d'Europe. C'est ici que se repose le fameux porte-avions Charles de Gaule pendant sa restauration/mise à jour et c'est aussi là que mouillent certains des sous-marins nucléaires français.

Historiquement précis

Le lieu est très intéressant historiquement et le lien se fait très vite avec World of Warships. En novembre 1942, l'Allemagne nazie viole son engament de laisser une zone française libre sous le contrôle de Vichy et converge ses troupes vers le sud. De peur que la flotte soit capturée et intégrée à la Kriegsmarine, la flotte française est totalement sabotée. Les pertes matérielles sont terribles et 9 croiseurs, 1 cuirassé, 12 sous-marins et plus d'une cinquantaine d'autres navires sombrent dans les abîmes.

Entre hommage et désir de diversité

Souhaitant d'une certaine manière rendre hommage à cette flotte tout en proposant aux joueurs de nouveaux navires à commander, Wargaming s'est mis en tête d'intégrer une partie de cette flotte au jeu pour arriver à un total de 200 navires jouables, toutes nations confondues. Et disons-le clairement : le résultat est assez fabuleux. Plus d'une centaine de jours de modélisation pour chaque navire, et une minutie du détail digne de maquettistes. Au rang des bateaux on peut retrouver Le Charles-Martel, La Galissonnière ou encore le Saint-Louis. Des monstres d'acier de plusieurs milliers de tonnes prêts à en découdre. D'un point de vue purement gameplay chaque spécificité des bateaux entre en ligne de compte .Épaisseur du blindage, puissance de feu, portée maximum des canons... Une vraie petite simulation navale avec un système de portée des canons vraiment bien fichu donnant l'impression d'avoir tout un équipage sous ses ordres.

Un "touché-coulé" géant

Pour arriver à ce résultat Wargaming a travaillé avec des historiens et en collaboration étroite avec le Ministère de la Défense pour avoir accès à des images et plans d'époque. Les développeurs sont aussi allés piocher dans les musées comme celui de la Marine de Toulon qui regorge de maquettes en tous genres, permettant d'admirer sous toutes les coutures de nombreux bateaux de guerre.

Historique donc, mais est-ce vraiment intéressant à jouer ? La réponse est un grand "OUI". Free-to-play, mais de qualité, avec une sensation beaucoup moins oppressante que dans World of Tanks qui peut parfois vraiment pousser à l'achat. Ici on savoure chaque navire débloqué et on prend plaisir à naviguer et participer à ce "touché-coulé" géant vidéoludique. Mais inutile de le cacher, ça commence à devenir restrictif quand on arrive à haut niveau où l'appel du cash-shop se fait de plus en plus pressant.

Fort heureusement, vous aurez déjà de belles heures de fun devant vous avant d'y arriver. Beaucoup plus tactique que World of Tanks, il ne s'agit pas de foncer bêtement sur l'ennemi. Il est d'ailleurs nécessaire de bien calculer sa vitesse pour ne jamais être trop à portée de tirs inamicaux. Il faut savoir progresser avec ses coéquipiers pour ne pas se mettre en danger, jouer avec les différents calibres de ses tourelles, réfléchir aux trajectoires de ses torpilles... Bref faire fonctionner son cerveau avant d'agir et c'est ce qu'on demande avant tout dans un jeu de bataille navale

ON L'ATTEND... INCONTESTABLEMENT !

Techniquement réussi, stratégique, coopératif et tactique, il s'agit d'un des rares jeux de navires d guerre (qui sont de toute façon peu nombreux) qui arrive à accrocher sur le long terme. Se bonifiant avec le temps comme un bon vin, World of Warships a actuellement plus de raisons d'être joué que lors de sa sortie en 2015. De part ses améliorations diverses mais aussi et surtout grâce à la présence des forces navales française qui devraient arriver dans les semaines à venir, le jeu a su s'installer sereinement dans le paysage vidéo-ludique multijoueur gratuit sans avoir à en rougir.

 

Galerie photo World of Warships - 4 images (cliquez pour zoomer)

La rédaction vous recommande

Top ventes

Console Nintendo Switch noire avec manet…
Neuf : 329,99 €
Console Nintendo Switch avec une paire d…
Neuf : 329,99 €
Console Sony PS4 Pro 1 To
Neuf : 378,28 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go + Manette P…
Neuf : 349,90 €
Mario Kart 8 Deluxe Nintendo Switch
donnée non spécifiée
Neuf : 48,88 €
The Legend of Zelda : Breath of the Wild…
donnée non spécifiée
Neuf : 56,00 €
Casque de réalité virtuelle HTC Vive
Neuf : 899,00 €
Console Sony PS4 Slim 1 To
Neuf : 309,80 €
Pack Fnac Console Microsoft Xbox One S 5…
Neuf : 279,99 €
Casque de réalité virtuelle Sony Playsta…
Neuf : 386,89 €
Casque de réalité virtuelle Oculus Rift …
Neuf : 589,00 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go
Neuf : 279,99 €
Console Microsoft Xbox One S 500 Go Blan…
Neuf : 257,29 €
Console Nintendo New 3DS XL Bleu Métalli…
Neuf : 179,99 €
Injustice 2 PS4
PlayStation 4
Neuf : 51,65 €
1 commentaire
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (1)