Dettes de sang

En Chine, on se saigne pour jouer
Par Arnaud Chaudron - publié le

L'éditeur chinois du MMO Cabal permet depuis peu de temps à ses 120.000 joueurs bannis pour triche diverse de revenir dans le jeu. A une condition. Qu'ils donnent leur sang. Du vrai sang, dans de vrais hôpitaux... Plus de 100 "repentis" ont déjà signé pour donner un demi-litre de liquide rouge frelaté pour récupérer leur compte. La société offre également des comptes gratos pour les joueurs qui n'ont pas triché, toujours en échange de SANG.

Ce procédé, qui peut paraître bien tordu pour des européens comme nous, fait partie de nombreuses initiatives actuellement menées en Chine pour motiver les donneurs et reconstituer des stocks dignes de ce nom, avant la troisième guerre mondiale qui s'annonce. Il faut dire que les scandales qui parlent de plusieurs milliers de donneurs de sangs contaminés par le Sida lors de collectes ont largement entamé les bonnes volontés...

-Via-

10 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (10)