>
>
Mekensleep souffle des bulles de fraîcheur

Mekensleep souffle des bulles de fraîcheur

Soul Bubbles : son histoire et nos impressions
Par Grégory Szriftgiser - publié le

La dernière fois que j'ai vu Olivier Lejade, fondateur du studio Mekensleep, c'était à Valenciennes pour les e-magiciens, il y a plus d'années que je ne saurais m'en souvenir. A l'époque, il n'avait de cesse de promouvoir une vision du MMORPG avant-gardiste, s'appuyant sur les forces du logiciel libre et d'une production souhaitant à tout prix s'affranchir de la pression des éditeurs et/ou de la distribution. De l'eau a coulé sous les ponts, mais pour sortir Soul Bubbles sur DS, le studio n'a pas renié ces élans libertaires.

Bien au contraire, même, puisque Soul Bubbles est entièrement auto-financé. Si Eidos a signé pour éditer le jeu, ce dernier a été bouclé en s'affranchissant des modèles de financement traditionnels. Une totale liberté créative, donc, chère à Olivier comme à ceux qui l'accompagnent... et le résultat, à paraître le 13 Juin, fleure bon la légèreté printanière.

Le masque du tigre permet de diviser les bulles, ou de les rassembler lorsqu'elles se touchent.

Un parcours de cancre génial

Après avoir quitté Nevrax (The Saga of Ryzom) dont il fut le co-fondateur, puis créé Mekensleep, Olivier accède enfin à l'indépendance créative. En bon garnement, il n'en a fait qu'à sa tête, bravant les règles établies en étant persuadé que tout le monde avait tort et lui raison. Et au final, il s'est débarrassé du diktat des éditeurs (la mauvaise influence extérieure), de celui des capital-riskers (la mauvaise influence intérieure). Mais plus question de faire du MMO ; c'est le poker en ligne qui l'intéresse. Il y a semble-t-il autant à y apporter (vu la pauvreté des clients de jeu existant à l'époque), qu'à en ramasser (des business-modèles particulièrement intéressants). Alors que le projet est à peine lancé, la France légifère de manière "handicapante" sur ce terrain de jeu d'argent émergeant, et enraye la machine. Le projet passe en stand-by, nouveau coup dur...

Il faudra une bulle suffisamment grande pour que ses parois actionnent en même temps ces deux interrupteurs.

Changement de monde

En 2004, Olivier travaille depuis des années déjà dans le jeu vidéo. Et il n'en a pas encore sorti un seul. Retour dans les starting-blocks, mais cette fois, ce sera un concept solo, éveillé par Omar Cornut (ce n'est pas un pseudonyme), et développé autour de la DS. Le programmeur et ami d'Olivier lui montre un petit programme tout bête, avec une bulle sur laquelle on peut souffler, et c'est tout. S'en suivront plus de deux ans de tâtonnements et d'idées, de design et de recherches, de prototypes et de démos, pour créer le coeur de Soul Bubbles, avec l'aide de Frédérick Raynal (Alone in the Dark, Little Big Adventure) au passage. "Il a toute cette culture du jeu solo que je n'avais pas encore, et avec son expérience, il nous a permit d'éviter plein de pièges", explique Olivier. Au printemps 2006 le projet s'accélère, pour un an de level design, de test, de polissage, de création de contenu, d'affinement des personnages... et tout le nécessaire pour faire de Soul Bubbles un jeu.

Le masque de tigre, qui sert à diviser les bulles, permet aussi de trancher par exemple les lianes.

Un jeu Zen

Comme pour beaucoup de très bons jeux avant lui, tout s'articule autour d'un concept basique (mener des esprits à la sortie du niveau), et de mécaniques simples (les esprits doivent être protégées de l'air libre par une bulle et le joueur peut dessiner, diviser, ou aspirer les bulles). Enrobé dans une direction artistique inspirée des grandes cultures chamaniques, Soul Bubbles nous offre donc le rôle d'un guide, qui mènera les esprits au travers de huit mondes divisés en niveaux plus ou moins labyrinthiques, dont le graphisme comme l'ambiance sonore jouent la carte de la nature, du calme, de l'apaisant ; et ça lui va bien. Il y a bien quelques ennemis qui tenteront de gober les esprits protégés par vos bulles, mais même ceux-ci renaîtront sous forme de fleur après qu'on s'en est débarrassé, et l'essentiel du challenge se situera plutôt dans le level design lui-même qu'au travers d'ennemis à éliminer. Epines, flammes, courants d'air, givre, mécanismes divers et autres trouvailles compliquent la progression et la physique de la bulle sur laquelle le joueur souffle à l'aide... du stylet, et qui s'avère vite être le personnage principal du jeu.

Les niveaux commencent toujours ainsi : les esprits attendent qu'on dessine une première bulle autour pour commencer à les guider.

Le plaisir de buller

Jouer sur la taille de la bulle pour qu'elle touche un double interrupteur, la diviser en plusieurs plus petites pour franchir un passage étroit, récolter de l'eau pour éteindre un feu, trancher des lianes qui retiennent la bulle... les mécaniques qui tournent autour de cette (ces) bulle(s) tirent parti de sa physique irréprochable, autant que des spécificités du couple stylet / écran tactile. Particulièrement original, Soul Bubbles a beau reprendre une structure classique en niveaux et en mondes, et demander la récolte de "calebasses" pour progresser, à jouer, il procure des sensations qui lui sont propres. On peut le parcourir en tentant le meilleur chrono, ou explorer de fond en comble les niveaux en prenant son temps, mais quoiqu'il arrive il semble surtout parti pour détendre, et surprendre. Après l'avoir parcourue sur une "eprom" que je vais devoir me décider à rendre en attendant la version finale, je m'avoue curieusement sous le charme de cette production unique aux mécaniques intelligentes. Reste à voir si les idées sauront se montrer aussi nombreuses et surprenantes que cet avant-goût charmant ne me laisse l'espérer...

Galerie photo Soul Bubbles - 10 images (cliquez pour zoomer)

Le masque du tigre permet de diviser les bulles, ou de les rassembler lorsqu'elles se touchent. Il faudra une bulle suffisamment grande pour que ses parois actionnent en même temps ces deux interrupteurs. Le masque de tigre, qui sert à diviser les bulles, permet aussi de trancher par exemple les lianes. Les niveaux commencent toujours ainsi : les esprits attendent qu'on dessine une première bulle autour pour commencer à les guider. Le masque de l'éléphant permet de dégonfler une bulle pour en réduire la taille ou la faire éclater. Voici une calebasse, logée au coeur d'un dédale d'étroites galeries. Il faut une bulle contenant des esprits pour la récupérer. Il n'y a qu'à tapoter l'écran pour assommer certaines des créatures qui pourraient vous gêner. En dessinant une bulle sous l'eau, on y emprisonne le précieux liquide. De quoi former quelques puzzles intéressants. La physique des bulles, qui rappelle celle des personnages de LocoRoco, est un petit bijou de code. A l'approche d'une calebasse, les âmes se transforment en coeur et s'agitent...

Top ventes

Casque de réalité virtuelle Sony Playsta…
Neuf : 399,99 €
Console Sony PS4 Pro 1 To
Neuf : 399,00 €
Console Microsoft Xbox One S 500 Go Blan…
Neuf : 268,98 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go
Neuf : 289,99 €
Pack Microsoft Xbox One S Battlefield 1 …
Neuf : 270,84 €
Pack Console Sony PS4 Slim 1 To Noire +…
Neuf : 349,90 €
Console Sony PS4 Slim 1To + Watch Dogs +…
Neuf : 349,90 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 330,00 €
Console Nintendo Classic Mini NES
Neuf : 189,18 €
Console Microsoft Xbox One S 1 To Blanc …
Neuf : 328,98 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 349,00 €
Console Nintendo New 3DS XL Bleu Métalli…
Neuf : 189,95 €
Console Nintendo Wii U Mario Kart 8 Pack…
Neuf : 279,90 €
FIFA 17 PS4
PlayStation 4
Neuf : 54,94 €
Pokémon Soleil 3DS
Nintendo 3DS
Neuf : 35,90 €
21 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (21)