>
>
Miyazaki (Bloodborne) nous dit ce qu'il pense des joueurs d'aujourd'hui

Miyazaki (Bloodborne) nous dit ce qu'il pense des joueurs d'aujourd'hui

Par Julien Chièze - publié le
Image

Lors de mon passage dans les studios tokyoïtes de From Software, j'ai pu m'entretenir avec Hidetaka Miyazaki, père des "Souls" et de Bloodborne. En attendant notre interview intégrale, morceaux choisis...


À voir aussi : Bloodborne est-il si hardcore ? Nos impressions PS4 from Tokyo


Depuis des années, Hidetaka Miyazaki produit des titres furieusement hardcore, que certains qualifieraient même de "punitifs". Une tendance à rebours du reste du marché. Un pari osé, mais aujourd'hui réussi. Intéressant de voir sa vision des joueurs d'aujourd'hui...

Je n'ai pas été assez longtemps dans l'industrie pour avoir une vision globale, mais je perçois clairement que les joueurs à travers le monde ont un fond commun.

Peu importe que vous soyiez japonais, européens ou américains, je suis fasciné de voir toute cette passion. Je parle beaucoup avec des joueurs occidentaux, nous échangeons sur notre passion du jeu vidéo. C'est toujours intéressant car les points de vue sont parfois distincts.

N'oublions pas que le jeu vidéo n'est pas quelque chose d'indispensable dans nos vies, mais quand un jeu à un sens et rentre dans la vie des gens, il a la capacité à toucher les gens à travers le monde. Allez affronter des difficultés qui paraissent insurmontables, proposer un challenge corsé, cela motive les joueurs. Cela leur donne un but clair et fort. Une sensation d'accomplissement. 

Une chose est certaine, en termes de difficulté, Bloodborne ne devrait pas déroger à la tradition des Souls. Pour le meilleur, et le Game Over. Encore, et encore, et encore, et encore...

Rendez-vous la semaine prochaine pour notre test.

La rédaction vous recommande

12 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (12)