>
>
Étude : les jeux vidéo violents ne rendent pas les jeunes plus violents

Étude : les jeux vidéo violents ne rendent pas les jeunes plus violents

Par Romain Mahut - publié le
Image

Contrairement à ce que certaines personnes aiment faire croire, les actes de violence ne sont pas provoqués par l'utilisation de jeux vidéo violents. Une nouvelle étude cherche à le prouver à son tour.


À voir aussi : Yakuza Zero : un trailer "sexe, argent, et violence"


L'utilisation des jeux vidéo, et en particulier des titres violents, est souvent utilisée comme raison de tous les maux de la Terre. Les joueurs ne le savent que trop bien. Une tuerie, un acte terroriste, un dramatique accident domestique ? À n'en point douter, les jeux vidéo seront pointés du doigt (principalement par ceux qui ne les connaissent pas).

Une nouvelle étude tend cependant à montrer que l'augmentation du nombre de jeux vidéo violents disponibles ne coïncide pas avec une hausse des faits de violence chez les jeunes.

Cette dernière, relayée par le site Medical Daily, est l'oeuvre de Christopher Ferguson, chercheur à la Stetson University. À l'aide des données de l'Entertainment Software Ratings Board (plus connu sous le nom d'ESRB, l'organisme de classification des jeux en Amérique du Nord), Christopher Ferguson a répertorié le contenu violent des jeux vidéo parus entre 1996 et 2011. Il a ensuite comparé ces informations aux données fédérales américaines en matière de violence juvénile.

En opposant ces deux types de données, le chercheur a découvert que les périodes où les jeux étaient les plus violents correspondaient à des époques où la violence chez les jeunes était en baisse.

Bien entendu, le scientifique précise qu'il s'agit ici d'une coïncidence et que les jeux vidéo n'ont pas rendu les jeunes moins violents. En revanche, cette conclusion permet d'affirmer que les jeux violents n'ont pas d'impact sur le comportement des jeunes :

La société dispose d'une quantité limitée de ressources et d'attention à accorder à la question de la réduction de la criminalité. Identifier le mauvais problème, comme la violence dans les médias, pose le risque de détourner l'attention de la société vis-à-vis de soucis plus pressants comme la pauvreté, l'éducation, les disparités professionnelles et la santé mentale.

Cette étude pourrait potentiellement aider la société à se concentrer sur des sujets qui ont véritablement de l'importance et à éviter de consacrer des ressources superflues à la poursuite de quêtes morales qui ont peu de valeur pratique.

La conclusion émise par Christopher Ferguson est particulièrement percutante. Mais il paraît malheureusement peu probable que les jeux vidéo arrêtent de servir prochainement de bouc émissaire.

La rédaction vous recommande

Top ventes

Casque de réalité virtuelle Sony Playsta…
Neuf : 399,99 €
Console Sony PS4 Pro 1 To
Neuf : 399,00 €
Console Microsoft Xbox One S 500 Go Blan…
Neuf : 268,98 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go
Neuf : 289,99 €
Pack Microsoft Xbox One S Battlefield 1 …
Neuf : 270,84 €
Pack Console Sony PS4 Slim 1 To Noire +…
Neuf : 349,90 €
Console Sony PS4 Slim 1To + Watch Dogs +…
Neuf : 349,90 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 330,00 €
Console Nintendo Classic Mini NES
Neuf : 191,09 €
Console Microsoft Xbox One S 1 To Blanc …
Neuf : 328,98 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 349,00 €
Console Nintendo New 3DS XL Bleu Métalli…
Neuf : 189,95 €
Console Nintendo Wii U Mario Kart 8 Pack…
Neuf : 279,90 €
FIFA 17 PS4
PlayStation 4
Neuf : 54,94 €
Pokémon Soleil 3DS
Nintendo 3DS
Neuf : 35,90 €
9 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (9)