>
>
IMPRESSIONS. Panzer General Online fait table rase du passé

IMPRESSIONS. Panzer General Online fait table rase du passé

Le wargame tente sa reconversion en free-to-play
Par Mathieu Ghorbani - publié le

Si vous avez adoré les Panzer General de l'époque et que vous imaginez retrouver ici un de ces wargames à l'ancienne, dense et complexe, vous risquez d'être surpris. En effet, Ubisoft a décidé d'en faire un petit jeu au tour par tour, avec des confrontations réduites et un concept plus proche des échecs ou du jeu de plateau. Voilà, maintenant que les choses sont claires, il est temps d'aller voir si l'arrivée de cette petite curiosité de la stratégie se présente sous les meilleurs auspices.

Panzer General Online sera donc un browser-game, c'est-à-dire un titre qui se lance directement au sein du navigateur Internet. Pas de téléchargement lourdingue, pas d'installation alambiquée, non, juste une inscription sur le site et on peut commencer à jouer dans la foulée. Le principe de départ est également épuré à l'extrême : les parties se déroulent sur une petite carte étriquée, avec les unités alliées et ennemis placées de part et d'autre de l'échiquier, le tout séparé par une ligne de front. Ensuite, ça se joue comme une partie de dames ou d'échecs en déplaçant les pions chacun son tour.

Le placement des troupes sera primordial en début de partie.

Précipitation n'amène jamais rien de bon

Seconde guerre mondiale oblige, il faudra composer avec tout un tas d'unités, qu'elles soient mécanisées, blindées, aériennes ou équipées d'une paire de Rangers usagée. Le principe sera de défendre sa ligne de front tout en tentant d'aller percer celle de l'ennemi et d'attaquer directement son quartier général, pour ainsi lui retirer la totalité de ses points d'action restants. Les tacticiens rompus au tour par tour ne seront donc pas surpris d'apprendre qu'il faudra gérer ses déplacements avec une grande sagesse, parce que dans Panzer General Online plus qu'ailleurs,  la pénurie de points d'action sera bien plus mortelle que n'importe quel ennemi.

Les unités hors de portée prendront la forme d'un point d'interrogation tant qu'elles n'auront pas été correctement identifiées.

Souffler n'est pas jouer

À ces mécaniques somme toute très classiques vient s'ajouter un système de distribution de cartes, où l'on devra gérer ses atouts et les sortir au bon moment pour prendre l'avantage, un peu comme au tarot ou à la belote. Il sera donc possible de lancer des cartes spéciales pour déclencher par exemple une combinaison d'attaques simultanées (quitte à s'exposer), ou de bloquer l'adversaire en l'empêchant d'utiliser ses points d'action au tour suivant. Ce système de cartes à jouer apporte une petite touche d'imprévu aux affrontements tactiques et pour l'instant, ça fonctionne plutôt bien.

Le ravitaillement apportera des points d'action supplémentaires, et c'est une des plus belles choses qui pourra nous arriver dans Panzer General Online.

Une interface rugueuse

Évidemment, il sera possible d'affronter d'autres cerveaux humains en ébullition mais également de se lancer dans une campagne solo. Mais avant d'aller prendre sa raclée en ligne ou avec l'I.A, il semblera obligatoire de passer par le tutorial pour apprivoiser l'interface. Cette dernière cristallise d'ailleurs mon inquiétude principale : pour l'instant, tout n'est pas évident à cerner et j'ai vraiment eu du mal à trouver mes marques ou à effectuer un enchainement d'actions de manière fluide et naturelle. Il faudra donc espérer que l'équipe de développement redoublera d'efforts pour rendre l'interface plus intuitive et plus simple à appréhender d'ici la sortie du jeu, afin d'éviter de longues souffrances inutiles à chercher comment réaliser tel ou tel déplacement. Enfin, comme dans tout bon Free-to-play qui se respecte, une petite séance de shopping permettra de mettre la main sur des unités spéciales grâce à l'utilisation de votre carte joker la plus puissante : la carte bancaire.

À ce jour, le système de jeu mis en place par les équipes de Blue Byte Software semble assez cohérent. Les situations tactiques imposent une grande réflexion et le jeu, bien que minimaliste, me semble plutôt hardcore dans son ensemble. En contrepartie, ce n'est pas très engageant graphiquement et le titre souffre d'un rendu visuel austère qui risque de faire fuir bon nombre de non-initiés dès les premiers contacts. À priori, le jeu s'adressera donc avant tout aux passionnés de stratégie posée, ardue et plutôt difficile d'accès. Maintenant, reste à savoir si Panzer General Online arrivera à transformer son potentiel et à séduire ce public souvent très exigeant.

 

 

Panzer General Online tente le pari du Free to Play

Galerie photo Panzer General Online - 8 images (cliquez pour zoomer)

Le placement des troupes sera primordial en début de partie. Les unités hors de portée prendront la forme d'un point d'interrogation tant qu'elles n'auront pas été correctement identifiées. Le ravitaillement apportera des points d'action supplémentaires, et c'est une des plus belles choses qui pourra nous arriver dans Panzer General Online.

Top ventes

Console Sony PS4 Pro 1 To
Neuf : 399,00 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go + Fifa 17
Neuf : 369,80 €
Pack Fnac Console Xbox One S 500 Go + Ma…
Neuf : 329,90 €
Casque de réalité virtuelle Sony Playsta…
Neuf : 399,99 €
Console Microsoft Xbox One S 500 Go Blan…
Neuf : 249,00 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go
Neuf : 299,90 €
Console Microsoft Xbox One S 500 Go Blan…
Neuf : 270,74 €
Pack Console Sony PS4 Slim 1 To Noire +…
Neuf : 349,90 €
Casque de réalité virtuelle HTC Vive
Neuf : 949,00 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 329,90 €
Console Sony PS4 Slim 1To + Watch Dogs +…
Neuf : 349,90 €
Console Nintendo Wii U Mario Kart 8 Pack…
Neuf : 299,90 €
Pokémon Soleil 3DS
Nintendo 3DS
Neuf : 35,90 €
Pack Microsoft Xbox One S Battlefield 1 …
Neuf : 270,84 €
Casque de réalité virtuelle Oculus Rift …
Neuf : 699,00 €