>
>
Factorio : nos impressions en plein Fordisme

Factorio : nos impressions en plein Fordisme

Longue vie à la métal orgie
Par Gautoz - publié le

Et flûte. Je viens de planter mon vaisseau sur une planète inconnue. Oui, je sais, "encore". Mais que voulez-vous, c'est tout moi ça : il faut toujours que je me foute dans des situations pas possibles. J'aurais pu emporter une carte du coin, ou ne pas sécher les cours du soirs intitulés "L'atterrissage en douceur pour les grosses tanches". Mais non, j'ai préféré me compliquer l'existence. M'enfin ma combinaison en spandex fluo est intacte, c'est déjà ça. Normalement, c'est là que le jeu m'intime l'ordre de me trouver de quoi manger et de faire un feu pour passer la nuit. Mais pas ici. Et si j'oubliais mon petit confort terrestre pour filer direct en case "Organisation Scientifique du Travail" et entamer la construction d'un empire industriel de type colossal ? Factorio, j'aime les pitchs absurdes et je sens que toi et moi allons bien nous entendre.

Issu de l'imagination d'un trio de développeurs tchèques, Factorio est l'un de ces projets ayant préféré l'accessibilité d'un financement sur IndieGoGo à la visibilité d'un Kickstarter. A une dizaine de jours de la date butoir, le titre peinait de fait à susciter l'adhésion massive malgré l'existence évidente d'un public prêt à lui jeter des liasses d'eurodollars en hurlant "Laisse-moi être ton esclave". Mais après une semaine médiatique plus faste, le futur du jeu semble désormais on ne peut plus certain puisqu'il ne lui manque qu'un petit millier d'euros pour arriver à ses fins. Et m'est avis que vous pourriez bien vouloir être de l'aventure.

Germinal 2077

Si je dois m'installer dans le coin, je ferais mieux d'établir un rapide bilan des ressources à ma disposition. Du charbon, de la pierre, du minerai de fer, du cuivre et du bois. Voilà qui risque d'être difficile à récolter à l'aide de la barre à mine que j'ai réussi à sauver des décombres fumants de ma navette. Une pioche, voilà ce qu'il me faut bricoler : l'outil par lequel tout arrive, le Graal du joueur de Minecraft et du Terrarien. Sauf que oui, mais pas longtemps. Une fois mon premier kilo de fer fondu à l'aide d'un four à pierre, j'utiliserai les plaques d'acier obtenues pour fabriquer un  extracteur de minerai qui tourne au charbon. On touche doucement au principe d'automatisation, mais ce n'est pas encore ça : je suis en effet forcé de courir d'un dispositif à l'autre pour les alimenter à la main en combustible. Non franchement, c'est pas une vie, je dois trouver autre chose. Et si... et si un tapis roulant trimballait le charbon jusqu'aux fours ? Avec pourquoi pas quelques bras mécaniques pour réguler leur approvisionnement et éviter l'engorgement ? Ouais, c'est bien ça. Si je me débrouille correctement, je pourrais même mutualiser cette voie d'acheminent de manière à ce qu'elle profite également à mes extracteurs de métaux. Passez-moi du papier millimétré et un crayon, il faut que je voie comment goupiller ça.

2,21 Gigowatts

Plus tard, je pourrai abandonner les énergies fossiles au profit d'infrastructures et  systèmes de forages fonctionnant à l'électricité. Pomper les réserves d'eau du lac et les porter à température avant injection dans une centrale vapeur relève d'un défi logistique similaire, puisqu'il faut tout de même gaver les chauffe-eau de charbon. Et une centrale soudainement approvisionnée en eau tiédasse verra son rendement tomber en flêche, au point de ne plus alimenter correctement les extracteurs dudit charbon, nécessaire au cercle vertueux. Vous voyez le topo ? Si l'arbre technologique disponible dans la démo publique est assez mince, il suffit de lancer l'alpha réservée aux backers du projet pour choper un sacré vertige : des plaques d'acier rudimentaires aux produits autrement plus raffinés comme les composants électroniques, chaque production peut bénéficier de sa propre ligne de montage, qu'on s'échinera à insérer dans cette machinerie globale qu'est l'usine de la manière la plus intelligente et optimisée possible. Et en bout de course, après moult essais aboutissants sur des aberrations logistiques : la production autonome parfaite dont on n'a plus qu'à récolter les fruits. Un cycle bien vite bousculé par l'adoption d'un nouveau type d'énergie, le tarissement d'un point d'eau ou la pénurie soudaine d'une ressource, qui vous forcera à repenser constamment tout ce boxon. Mon grand-père disait : faire et défaire, c'est toujours travailler. Précisément Papé, précisément.

Sexion Dassault

Dans Factorio comme ailleurs, le succès effraie. C'est pourquoi des bestioles griffues de type xénomoporhe à tendance bolchévique hyper-gauchiste viendront régulièrement se jeter sur vos installations avec la ferme intention de réduire vos fantasmes capitalistes à néant. Pas de problème : les armes aussi, ça se fabrique. Et comme le reste, ça s'automatise. D'abord équipé d'une simple pétoire et seul responsable de la sécurité de mon usine, j'ai rapidement cerné ma base de tourelles à mitrailleuses. Là encore, de grands malades expliquent déjà parfaitement bien sur Internet combien ils attendent la version finale du jeu pour pouvoir organiser des lignes de défense totalement autonomes, avec alimentation en munitions au sortir des usines. Qui leur en voudrait ?

Factorio : Florange Redemption

Malgré un aspect graphique carrément vintage et une interface visuellement bourrue (tous deux sont provisoires) Factorio fait déjà un job assez remarquable lorsqu'il s'agit de préserver la lisibilité des différents circuits d'alimentation et de production et ce même lorsque l'on atteint de grandes échelles. Le système de crafting est plus fluide que celui d'un Minecraft (pas de formes à réaliser) et gère seul les éventuelles étapes intermédiaires nécessaires à la fabrication de certains éléments, sans oublier de vous notifier de l'avancement de la pile de processus. De la clarté des affichages au survol jusqu'aux raccourcis claviers permettant de manipuler d'importantes quantités de ressources d'un clic, on tient déjà avec cette version Alpha la structure d'un jeu qui mesure l'importance de se défaire sans délais des actions superflues et des interfaces à volets imbitables.

Joueurs PC (et Mac) (et Linux) férus de gestion et grands malades de logistiques : attention, jeu prometteur en vue. Dans sa version preview pourtant assez loin des ambitions finales de ses développeurs, Factorio se réclame déjà de cette race de jeux bacs-à-sable terriblement chronophages et addictifs, car basés sur l'optimisation et les défis que l'on se lance à soi-même. En effet, rien ne m'oblige à bâtir cette armée de hauts fourneaux de laquelle rien ne dépasse et qui tiendrait une colonie entière loin du besoin en acier pour les six prochaines générations. Mais rien n'est plus satisfaisant que de l'observer tourner sans accroc et au rythme millimettré que j'ai défini. J'ai même prévu un système de stockage automatisé en bout de chaîne, sur quatre tapis roulants desservant chacun des séries de coffres organisés selon les produits finis qu'ils accueillent. Pourquoi ? Parce que je le peux. Eh ouais.

La démo de Factorio est disponible sur son site officiel et son financement via Indiegogo est ouvert jusqu'à la fin de la semaine. N'hésitez pas à y jeter un oeil.

Galerie photo Factorio - 9 images (cliquez pour zoomer)

Top ventes

Console Sony PS4 Pro 1 To
Neuf : 399,00 €
Casque de réalité virtuelle Sony Playsta…
Neuf : 399,99 €
Console Microsoft Xbox One S 500 Go Blan…
Neuf : 270,74 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go
Neuf : 289,99 €
Pack Microsoft Xbox One S Battlefield 1 …
Neuf : 270,84 €
Pack Console Sony PS4 Slim 1 To Noire +…
Neuf : 349,90 €
Console Sony PS4 Slim 1To + Watch Dogs +…
Neuf : 349,90 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 330,00 €
Console Microsoft Xbox One S 1 To Blanc …
Neuf : 358,28 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 349,00 €
Console Nintendo New 3DS XL Bleu Métalli…
Neuf : 189,95 €
Console Nintendo Wii U Mario Kart 8 Pack…
Neuf : 279,90 €
FIFA 17 PS4
PlayStation 4
Neuf : 55,06 €
Final Fantasy XV Day One Edition PS4
PlayStation 4
Neuf : 50,68 €
2 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (2)