>
>
Présidentielle 2012 / Cheminade : "interdire les jeux vidéo violents"

Présidentielle 2012 / Cheminade : "interdire les jeux vidéo violents"

Et surtaxer ceux dépourvus de contenu pédagogique
Par Julien Chièze - publié le
Image
© IBO/SIPA

Ces présidentielles 2012 sont définitivement lancées dans la course à la petite phrase. "Cynisme" par-ci, "boulet" par là... Mais aujourd'hui, je ne pouvais faire autrement que de vous parler des propos de Jacques Cheminade, invité surprise de l'élection. Le fondateur de Solidarités et Progrès détaille désormais son programme et un passage est même dédié au jeu vidéo. Vous allez adorer, ou pas. Son titre : Interdire les jeux vidéo avilissant la personne humaine...

Les jeux vidéo violents doivent être interdits et tous ceux dépourvus de contenu pédagogique surtaxés. L'argent ainsi collecté (sachant que le chiffre d'affaires des jeux vidéo en France avoisine 3 milliards d'euros) pourra être alloué aux achats d'équipements et d'instruments pour l'opération Amadeus. 

A noter que l'opération Amadeus souhaite mobiliser conservatoires et orchestres nationaux pour donner à chaque enfant la possibilité de chanter en chorale, de découvrir et d'essayer des instruments. Très bien. Donc pour résumer, j'imagine qu'il faudra aussi interdire les livres à caractères violents, mais ne nous arrêtons pas là, pourchassons les films d'action ou encore les JT présentant une violence bien réelle sans filtre et à heure de grande écoute. Au passage, un peu plus bas mais dans la même section, on apprend que Jacques Cheminade souhaite instaurer "une taxe sur la pornographie"

Si je comprends bien Jacques, les fossoyeurs de notre jeunesse se nomment donc jeu vidéo et pornographie. Zou, dans le même sac. L'étape suivante serait à mon avis de poursuivre les créateurs de jeu vidéo et de leur couper quelques doigts. Pour l'exemple. 

C'est bien. On avance...

La rédaction vous recommande

99 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (99)