>
>
Saints Row The Third : nos impressions

Saints Row The Third : nos impressions

Gangsta's Paradise
Par Cony - publié le

C'est à Londres, une semaine avant L'E3 que THQ et Volition ont choisi de dévoiler le très attendu Saints Row : The Third à la presse web. Pour l'occasion, l'éditeur avait organisé une présentation d'une demi-heure qui n'aura laissé personne indifférent : des fous rires, des clameurs, des regards ébahis ou plein d'interrogations, puis finalement des applaudissements pour ce nouvel opus placé sous le signe du pétage de plomb !

Superstar

Tout commence par un petit speech d'intro lors duquel on nous explique que les Saints sont devenus des stars internationales. La ville leur appartient, ils sont les invités prestigieux de tous les shows télé, Hollywood prépare un film sur leur ascension et les produits dérivés estampillés de la fleur de lys sur fond mauve s'arrachent dans le monde entier. Bref, ça roule pour les Saints ! Mais n'allez pas croire pour autant qu'ils se sont calmés car, s'ils n'ont plus besoin de braquer pour vivre, ils aiment le faire pour le plaisir. Sur ce, la démonstration commence avec une petite séquence à pied, en ville. Après nous avoir fait rapidement admirer les prouesses du nouveau moteur sur les environnements et les lumières, l'équipe de développement tient à nous montrer les nouveaux mouvements et armes du jeu. A cet instant, le perso principal se rue sur l'un des pauvres piétons qui déambulent tranquillement, lui éclate la tête au sol et finit sa prise par une pose genre dragueur des plages allongé sur le sable. L'audience éclate de rire devant une scène aussi inattendue, ridicule et vraiment hilarante. S'ensuit un florilège d'attaques du même genre parmi lesquelles l'attaque saute-mouton qui consiste à bondir au-dessus de votre victime et lui envoyer une énorme droite dans les gencives alors qu'elle cherche encore à  comprendre ce qui vient de se passer. Là encore c'est franchement très drôle. Passé le stade de la découverte, ça risque de l'être un peu moins, mais il semble que le jeu nous réserve une bonne variété d'attaques de ce type. Une fois les empoignades terminées il est temps de passer au nouvel arsenal des Saints... Qui allait nous réserver une énOOOOrme surprise et une crise de rire encore plus grosse.

Il fallait oser...

Ca commence en "douceur " avec les armes classiques comme les revolvers, les fusils automatiques, à pompe ou sniper, le bazooka, le lance-grenades... Lorsque soudain, le héros brandit une épée gigantesque, translucide, violette, de forme phallique et ornée de... Deux grosses boules ! Nous nous sommes alors tous regardés dans la salle, incrédules, avant de conclure d'un fou rire unanime qu'il s'agissait bel et bien d'une épée-gode... Pourtant les développeurs nous avaient prévenus : "on veut faire le jeu le plus fou, le plus déjanté, le plus ridicule, le plus grotesque, le plus exagéré des jeux jamais créé" ! On ne s'attendait quand même pas à ça. D'autant que la "fameuse" épée ne tarde pas à s'abattre sur piéton qu'elle envoie valser dix mètres plus loin, dans un mouvement flasque et accompagné d'un bruit visqueux... C'est sûr, ce n'est pas très classe, ni du meilleur goût, mais une fois encore, c'est tellement décalé et assumé que ça en est franchement comique. A ce moment certains journalistes pouffaient tellement de rire qu'ils ont eu bien du mal à garder la collation qui nous avait été offerte en arrivant. Ils allaient devoir faire un effort car nous n'étions pas au bout de nos surprises...  L'autre arme spéciale dévoilée était une paire de gros gants de boxe qui pulvérisent littéralement les victimes, façon Ken le survivant. Après ce petit inventaire, il était temps de nous présenter quelques nouveaux véhicules, tout aussi spéciaux et déjantés. Le premier était la "Johnny Gat Car", un van orné d'une énorme tête à l'effigie du leader des Saints cachant un lance-flammes géant. De quoi transformer les rues de la ville en barbecue ! Dans le même esprit, nous avons découvert le camion aspirateur de piétons qui, comme son nom l'indique, se propose d'aspirer vos concitoyens pour en faire des projectiles mortels... Et enfin, nous avons pu baver d'impatience devant un vaisseau spatial transformable, doté de lasers et autres armes de destruction massives, totalement fou. Les développeurs nous ont assuré que ces véhicules, et particulièrement le vaisseau, seraient disponibles très tôt dans l'aventure, pour ne pas frustrer les joueurs et leur permettre de profiter pleinement du terrain de jeu qui leur sera offert. On a hâte !

Ca tourne !

La seule vraie séquence scénarisée à laquelle nous avons pu assister était la première mission du jeu. Là ou d'autres titres vont crescendo et proposent de petits larcins avant de commencer les choses sérieuses, SR III plonge directement dans la démesure. Là, il s'agissait d'un braquage des Saints dans un building de son nouvel ennemi juré : Le Syndicat. Nous retrouvons donc nos quatre braqueurs affublés d'énormes masques de Johnny Gat version SD... J'vous raconte pas la dégaine ! Et on entre dans le lourd directement, avec les Saints qui doivent gravir les étages du building en affrontant des escouades de forces spéciales à l'arme lourde. Ca canarde de partout , ca crie, ça cours, ça explose et l'action est ponctuée de petites scènes scriptées. Vous verrez par exemple l'un des Saints se battre avec un ennemi en haut d'un escalier et le flinguer en criant "Die mother fucker" le temps que le héros le rejoigne. Soudain, alors que l'action bat son plein, un civil pris dans le carnage, court vers le joueur... Et lui demande un autographe ! Une petite signature, un sourire et le fan repart euphorique, les larmes aux yeux, au milieu des balles qui fusent ! C'est n'importe quoi, mais qu'est-ce que c'est bon ! Vient alors l'apothéose lorsque, arrivé dans la salle des coffres au dernier étage, un hélicoptère des Saints surgit dans le ciel et arrache tout le haut du bâtiment, obligeant  le joueur à finir la fusillade en équilibre sur un bout de béton branlant à cent mètres de haut. Tout cela à grand renfort de caméras dynamiques et servi par une mise en scène époustouflante.

What else ?

Vous l'aurez compris le mot d'ordre de ce nouvel épisode de Saints Row c'est  : du fun , du fun et euh.. ah oui encore du fun ! Aller à fond dans le délire et ne surtout pas se prendre au sérieux. Une façon de se détacher de son illustre modèle aux trois lettres majuscule qui a pris, lui, une orientation plus sombre et plus réaliste ? Une choses est sûre avec  Saints Row : The Third, l'aspect bac à sable prend une autre dimension et occupera une grande place dans le jeu, en dehors de l'aventure principale. Vous retrouverez ainsi toutes les épreuves des autres opus comme les combats illégaux, les fraudes à l'assurance, les courses,  et en découvrirez de nouvelles comme la destruction au tank ou à l'hélico. Sur ce point, les développeurs nous ont confié avoir de nouvelles idées tous les jours et repousser sans cesse les limites qu'il s'étaient imposées la veille.

Difficile de savoir ce qu'ils nous réservent comme autres activités déjantées d'ici la sortie, mais on sait déjà que SRIII proposera une quinzaine de mini-jeux de ce genre. Ces activités seront regroupés et le joueur n'aura plus à conduire aux quatre coins de la ville pour y participer. D'autre part, elles seront complètement dissociées de l'aventure principale et ne nécessiteront plus d'accumuler les points de respect, gagnés en mission, pour être accessibles. En ce qui concerne l'aspect customisation, on nous promet le même fun avec des options plus nombreuses et de nouveaux critères comme le sex appeal (ou bogossité comme dirait l'autre tocard) ! Les vêtements seront également beaucoup, mais alors beaucoup, plus variés, déclinés dans toutes les teintes et disponibles dans tous les magasins du jeu, là encore pour éviter les allers-retours inutiles. Vous pourrez également en faire profiter les membres de votre gang qui pourront désormais être customisés un à un. Même chose concernant les véhicules qui pourront être tunnés ou pimpés dans tous les sens et toutes les matières. Et pour ne pas profiter de tous ces plaisirs en solitaires, le jeu proposera un mode coop on-line. Alors prêt à rejoindre les Saints ?

Saints Row : The Third se démarque de ses prédécesseurs et des autres GTA like. Il assume pleinement son côté loufoque, qu'il amplifie à l'extrême, et se dote d'un ton encore plus décalé, plus graveleux. Un peu comme s'il avait bouffé du Leisure Suit Larry ou du Duke Nukem. A ce décalage, ces mini jeux désopilants et ce fun à tout prix, Volition tient à allier un gameplay solide, des séquences de jeu soutenues et rythmées pour faire de ce troisième épisode un défouloir absolu. Avec Saints Row : The Third le terme bac à sable devrait prendre tout son sens et nous n'avons qu'une hâte, attraper une  pelle et un seau pour le vérifier !

Galerie photo Saints Row : The Third - 8 images (cliquez pour zoomer)

La rédaction vous recommande

Top ventes

Console Sony PS4 Pro 1 To
Neuf : 399,00 €
Casque de réalité virtuelle Sony Playsta…
Neuf : 399,99 €
Console Microsoft Xbox One S 500 Go Blan…
Neuf : 270,74 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go
Neuf : 289,99 €
Pack Microsoft Xbox One S Battlefield 1 …
Neuf : 270,84 €
Pack Console Sony PS4 Slim 1 To Noire +…
Neuf : 349,90 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go + Fifa 17
Neuf : 369,80 €
Console Sony PS4 Slim 1To + Watch Dogs +…
Neuf : 349,90 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 330,00 €
Console Microsoft Xbox One S 1 To Blanc …
Neuf : 324,00 €
Console Nintendo Wii U Mario Kart 8 Pack…
Neuf : 279,90 €
Pack Fnac Console Xbox One S 500 Go + Ma…
Neuf : 329,90 €
Console Nintendo New 3DS XL Bleu Métalli…
Neuf : 189,95 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 349,00 €
Final Fantasy XV Day One Edition PS4
PlayStation 4
Neuf : 50,68 €
18 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (18)