1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Tests de la communauté
  4. >
  5. NieR Automata
  6. >
  7. Tests NieR Automata
  8. >
    Test de thyre

NieR Automata sur PS4, le test de thyre

Publiez votre test
Signaler
thyre
6
thyre PS4

Est ce que ça vaut le coup?

Nier n'est pas inintéressant. Le jeu est plutôt original, il y a une ambiance vraiment unique et une narration qui sort de l'ordinaire mais est ce que cela suffit à compenser les écrasants défauts du jeu?

 

Une réalisation d'il y a 10ans.
La première chose, c'est que le jeu est plutôt mal réalisé. Décors géométriques, vides et sans inspirations, textures dégueu, murs invisibles à gogo... Bref, c'est pas un jeu de 2017, il est rude et austère et cela se ressent dans la mise en scène et l’ossature du jeu. Par exemple, il faut finir nier 2 fois avant d'accéder à la 2eme partie du jeu... La gestion du rythme est ultra discutable, le premier run pratiquement aride (et pour cause, il fallait se garder quelques éléments sous la main à distiller au compte goutte lors du second passage). Au sujet des quêtes, c'est du fedex tout ce qu'il y a de plus bête et méchant. Il faudra parcourir le petit monde moche en long, en large et en travers (et recommencer encore une fois histoire d'être sur d'avoir compté tous les polygones).

Pour nuancer, il faut dire qu'il y a quelque chose dans la réalisation austère qui répond à la thématique du jeu mais j'estime que c'est faire preuve d'énormément d'indulgence.

Un gameplay sympa mais de gros défauts
Le gameplay est assez dynamique (type beat them all) mais c'est pas bayonnetta non plus. Il y a un peu d'exploration mais je trouve que c'est du foutage de gueule car quand on trouve un coffre en passant par une fenêtre cassée d'un des immeubles en ruine (qui se ressemblent tous c'est à dire des gros pavés gris) alors que les 99 fenetres précédentes étaient derrière un mur invisible, on a un peu la rage. De même, il faudra se retaper toute l'exploration dans les détails lors du 2nd run car le jeu est truffé de coffres qu'on ne peut pas ouvrir lors de la première partie! (petit conseil du coup, ne cherchez pas faire le jeu correctement lors du premier run, il vaut mieux le rusher).

Des bonnes idées quand même comme la gestion des skills sous forme de micropuces qu'il faut stacker dans sa pile mémoire.

Par ailleurs, il y a une volonté de varier les gameplay. Petite séquence de shooter, beat them all, exploration... mais cela ne fait au final qu'ajouter de la confusion à un jeu trop brouillon car si les différentes briques de gameplay sont plus ou moins heureuses, elle ne sont jamais au niveau d'un jeu dédié.

La narration... Quel bordel!
Au sujet de l'histoire... C'est compliqué de trancher. Déjà, il me parait nécessaire d'avoir fait le premier nier. Ce n'est pas indispensable mais sans ça, on passe vraiment à coté d'une grosse couche de narration qui amène pas mal de profondeur au jeu.

L'histoire de nier va un peu à droite à gauche, passant sans transition du tragique au comique absurde dans une mise en scène minimaliste, cassant parfois ses propres effets. C'est difficile de se mettre dedans.

La musique qui n'est pas mal au demeurant mais entendre subitement les violons et les coeurs sortir fait quand même cache misère surtout que ça contraste trop avec la narration et le graphisme. Avoir une musique aussi forte pour habiller une cut scène digne d'une vidéo de mmorpg animée avec les émotes des perso, ça donne un effet presque parodique.
De manière générale, la musique devrait être un support au propos et ne doit pas prendre le lead or là je trouve qu'elle est trop présente alors que le reste du jeu est plutôt effacé. Typiquement, la première fois qu'on écoute le theme de la carte on se dit que c'est cool puis rapidemment elle devient trop envahissante surtout que 90% du temps, ce qu'on fait n'a rien de passionnant.

Autre élément qui force le joueur à entrer dans le jeu dans la douleur, c'est l'obligation de le refaire, l'invitation très appuyée du jeu à le retourner ad nauseum... Alors ok, on fini par s'attacher au personnage mais ça un petit côté lavage de cerveau du genre on a mis 3 petits éléments par ci par là et on va te les repasser 40 fois pour être sûr que tu t'en es bien imprégné et que ça finisse par toucher. Ca fait un peu penser à ces gens qui racontent leurs blagues ou qui te mettent "discretement" leurs nouvelles chaussures sous le nez toute la journée.

Cela étant dit, il faut reconnaitre au jeu un parti pris assez fort, la structure narrative est pleine de défauts mais elle sort clairement de l'ordinaire. Ensuite, le propos n'est pas sans intérêt, certains passages sont très marquants. Le jeu a clairement quelque chose à dire mais c'est par forcément quelque chose de plaisant à entendre ni quelque chose d'énoncé avec les formes et quant à savoir si cela justifie de se taper en plus les longueurs, c'est difficile à dire... Je pense que cela dépend de la sensibilité de chacun. 

En bref
Je ne rejoins pas les avis dithyrambiques des professionnels sur ce jeu mais il faut tout de même reconnaitre qu'il s'agit d'une expérience.

Nier fait parti de ces jeux qu'on doit apprécier pour se faire bien voir chez les gamers. Parce qu'il est aride, on se dit qu'il dit y avoir une prodonfeur cachée, que c'est une saveur qui nécessite un palais éduqué surtout lorsqu'on aperçoit du coin de l'oeil certaines choses remarquables sous l'épaisse couche d'innacessibilité. Personellement, si je concède volontier à Nier Automata que je ne lui connais pas d'équivalent, je le trouve cependant largement surévalué.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)