Super Mario Galaxy sur Wii, le test de LoS AnGeLiNoS

Publiez votre test
Signaler
LoS AnGeLiNoS
10
LoS AnGeLiNoS Wii

Une Maîtrise évidente

 

Bon, autant prévenir tout le monde je suis un Mario gamer depuis le début, pas le meilleur mais franchement j’adore la série alors c’est peu dire que d’affirmer mon impatience envers cet épisode qui m’a fait planer bien haut comme peu de jeux actuels.

Pourtant il n’y eu que deux Mario en 3D et le dernier ne fut pas fameux (le Sunshine pour les retardataires), des caméras qui bloquent, un univers unique tranchant avec les habituels épisodes de la saga et un manque TOTAL d’innovation. Ce qui n’est pas le cas du Galaxy.

Bon pour faire classique, voici un spoiler de dingue:         la princesse, Bowser, enlèvement!!!!!! Scénario habituel qui ne mérite meme pas trois feuilles de papier toilette, mais l’essentiel du jeu ne réside pas dans le scenar’ mais dans un gameplay qui renvoi la concurrence loin à l’époque du VCS 2600. C’est simple, TOUT dans le jeu a été pensé pour satisfaire le plus réfractaire comme le fan absolu. La jouabilité de ce Mario est un modèle du genre avec des caméras idéalement placées en toutes circonstances (même si il est possible de faire joujou avec, c’est très rare d’en avoir recours) et si vous pestez de rage ce sera de votre faute la plupart du temps. C’est assez incroyable de se rendre compte comme le combo wiimote/nunchuk fonctionne à merveille, on a une impression de naturel quand on jouent à Super Mario Galaxy qui nous fait dire : Comment faisions nous avant???

Contrairement à Super Mario 64, l’univers n’est pas le même, donc le coup du château principal n’est plus, mais à la place nous avons une sorte de planète centrale reliée aux galaxies que vous débloquerez en gagnant les fameuses étoiles. Elles vous sont ensuite indiquées et il ne tien qu’à vous d’y aller ou de continuer celle sur laquelle vous vous éclatez. C’est justement une très grande force de ce Galaxy que de nous faire aller un peu partout pour découvrir les planètes et leurs particularités ou de vouloir rester sur l’actuelle qui nous retourne (le mot est bien choisi) nos sens et notre façon de jouer. Souvent le sol devient le plafond, l’eau ne respecte pas les lois de la physique sur terre et parfois Mario joue l’abeille, le ressort, le Boo, j’en passe et des meilleurs. Mais là où les autres éditeurs se seraient acharnés à nous faire le même coup tous les deux niveaux, Nintendo utilise très peu les différents costumes de Mario, pareil pour le style graphique et l’ambiance des planètes visitées, c’est réellement un dépaysement à chaque instant (ce qui fut à mon sens le plus gros défaut de Super Mario Sunshine qui restait dans un univers  soleil  tout le long du jeu).

La difficulté est plutôt bien dosée avec un réel soucis du joueur, pas trop de points de vie au départ du niveau (trois pour être exact) mais un champignon rouge permet de faire doubler ce capital santé, mais attention si vous redescendez à trois vous ne pourrez plus remontez à six, ce qui est une bonne chose. Pareil pour les vies, même si vous allez à la pêche aux champignons vert, il ne vous en sera rendu que 4 à la prochaine partie. Donc tout le monde dans le même panier, gamer comme casual !!!

Le casual a t’il sa place dans ce jeu ??? Et bien wii et même vivement conseillé car le soi disant mode deux joueur n’est qu’un pretexte pour faire venir le casual vers le gaming pur et dur, je m’explique: en prenant la deuxième wiimote le second player peut interagir à l’aide d’un pointeur avec le premier dans sa partie en l’aidant à immobilisé les ennemis de Mario, ramasser les fragments d’étoiles, etc… Ce qui peut être pris pour un gadjet est en fait redoutable car le casual tout en jouant,  visite  l’univers de Mario, et lui donnera envie de prendre la première wiimote (et son nunchuk) afin de commencer à rentrer de pleins pieds dans le jeu-vidéo.

La durée de vie est plutôt bonne et l’envie de foncer tout droit pour le finir d’un trait n’est pas necessaire, une partie de trois heures s’alterne souvent avec une autre de 15 minutes. C’est une façon de faire qui (je me suis renseigné) est souvent utilisée par pas mal de joueurs. Est ce un défaut ??? Franchement je ne trouve pas, mais chacun est libre de le faire à sa façon, et puis il ne faut que 60 étoiles pour le finir une 1ere fois mais le double est nécessaire pour pouvoir jouer avec…surprise!!!

Que dire à part que Super Mario Galaxy est ce qui se fait de mieux dans le genre plateforme 3D ??? Définitivement LE JEU de la Wii, le digne successeur de Super Mario 64 mais avec sa touche perso et l’ambassadeur d’un gameplay sans pareil qui manque parfois sur nos consoles soi-disant new gen. En un mot : INDISPENSABLE !!!!!!!

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de Super Mario Galaxy

tous les tests