Condemned 2 : Bloodshot sur Xbox 360, le test de Gears Of Man

Publiez votre test
Signaler
Gears Of Man
8
Gears Of Man X360

Test Condemned 2 : Bloodshot

Condemned 2.

Sortie le 28 mars 2008, Condemned 2 reprend directement là ou le premier épisodes c’était achever.

Ce première épisode ayant conquit un très grand nombre de joueurs en proposant un univer horriblement noir, ou le seul moyen de survivre était d’utiliser le moindre bout de fer dépassant d’une cloison défonçait, l’équipe de Monolith Productions se devait de proposer une suite digne de son prédécesseur.
Le constat dans ces quelques lignes.

Errant comme un véritable SDF, Ethan Thomas, héro du première opus, passe le plus claire de son temps à boire dans des endroits macabres et à dormir dehors à coter de rats et autre chiens errant.
Souffrant de régulières hallucinations dû à ce qu‘il a vécu 11 mois auparavant, notre héro semble extrêmement fatiguait et nous donne l’impression de ne pas pouvoir survivre à de nouvelle péripéties comme celle déjà vécue.
Et c’est pourtant ce que notre alcoolique va devoir faire.
En effet, ramener au poste de police par ces anciens collègues de la SCU, Ethan va devoir retourner sur les traces du tueur SKX qui semble avoir laisser des traces dans la récente mort de Malcolm Vanhorm.

Voila comment se met en place le scénario de ce deuxième volet.
Même s’il reste prévisible et très classique, celui-ci ne manque pas de répondre à certaines questions que l’on pouvait déjà se poser dans le premier épisode.

Ce servant toujours de l’aspect ayant fait sa renommer, à savoir la possibilité d’utiliser n’importe quel objet comme armes, le jeu garde bien sur son coter horreur et angoissant.
Vous pourrez donc vous servir de presque tout les objets disponible sous votre nez, comme une gaine que vous arracherez à un mur, un tuyau de plomberie trainant par terre ou encore un cuvette de WC ramasser dans des toilettes.
Lorsque vous ne trouverez aucun objets pour vous défendre, vous aurez enfin la possibilité d’utiliser vos mains et ainsi distribuer des mandales à un psychopathe vous fonçant dessus.
Cette innovation vous permettra de vous sortir de certaines situation délicate, et on appréciera le fait que la différence de dégât entre un coup de poing et une armes blanche soit respectait, ce qui fait conserver au jeux sont aspect d’angoisse et de survie.
Vous aurez aussi la possibilité de réaliser des combos.
Vous pourrez donc, en tapant plusieurs fois sans vous prendre de coup, lancer une attaque qui fera plus de dégâts, mais vous pourrez aussi et surtout, déclencher une phase de QTE en remplissant une barre de combo et donc achever un adversaire en réussissant cette phase variant en fonction de l’arme en main.

Toujours concernant les combats, vous pourrez comme dans le première épisodes donner des coups de pieds et utiliser votre tazer, limitait cette fois en cartouches.
Vous trouverez aussi quelques armes à feu laisser par certain ennemis ou trouvez dans des coffres réserver au policiers.
Le reproche tien du fait que la maniabilité de ces armes n’est pas évidentes et que dans Condemned 2, celle-ci sont beaucoup plus présente.
A savoir aussi que vous aurez des capacités en plus au fil des niveaux complétaient, comme le fait de pouvoir mettre une armes dans un étui ou encore de trouver des chaussures faisant moins de bruits.

Un des point qui à gagner en richesse, et bien sur la résolution d’enquêtes.
Incluant un système de notation à chaque déduction sélectionnait par le joueurs, celui-ci pourra choisir entre plusieurs possibilité pour trouver les bonnes réponses.
Le mieux est de vous donnez un exemple.
Si vous trouvez par exemple un corps par terre et que l’on vous demande de l’identifier, vous devrez passer celui-ci au peigne fin et ainsi trouvez le logo SCU sur son manteau vous faisant comprendre qu’il appartient à la police et aussi voir sur le portefeuille visible à coter, l’identité du corps présent.
En fonction de vos bonnes déduction vous pourrez voir apparaitre une notations  Parfait  ou à l’inversion un  Nul  .
Le regret de ces enquêtes peut venir du fait que la notation final n’as aucun intérêt sur la suite des événements et sera juste présente en fin de niveau.

Concernant l’aspect graphique du jeu, celui-ci s’en tire plutôt bien grâce en priorité à une très bonne gestion des lumières.
Il faut savoir que Condemned 2 est encore plus sombre que son prédécesseur et que votre lampe sera donc un grand allier.
Le peu d’environnements très éclairait montre malheureusement les nombreux défauts du titre.
Vous aurez donc dans ces cas là, des textures saccadaient et quelques bugs d’affichages avec même des régulières baisse de Framerites qui ne nuisent heureusement pas au plaisir de jeu.
Le tout et enfin servie par de très bonne animations des personnages et un assez bon moteur physique.

Concernant la durée de vie, celle-ci est assez restreinte.
La campagne solo vous tiendra entre 9 et 10 heures et le mode  Club de combats Bloodshot   ne montre pas trop d’intérêts au titre.
Il s’agira tout simplement de défis à résoudre avec en général l’objectif de réaliser le moins de temps possible.
Comme tuer tout les ennemis en moins de temps possible ou encore tuer 100 ennemis en moins de temps possible.
Très classique ce mode ne rajoute pas vraiment de durée de vie et quand au mode multi-joueurs disponible, il ne sert strictement à rien.
Le plus gros reproche sur cette durée de vie est évidemment le fait que les niveaux visitaient se ressemble très souvent, et pire, ressemble très souvent à Condemned premier du nom.

Un des points fort du jeu est sans conteste sa bande sonore.
Utilisant des bruitages extrêmement bien réussi, le jeu vous plongera dans une solitude angoissante et effrayante.
Le crane de chaque adversaire craquera au nombreux coup que vous lui porterait et les nombreux petits bruit effrayants qui vous accompagnerons dans l’aventure sont très réussi.
De même pour les voix anglaises qui sont sous-titrés en français, celle-ci sont très bien jouaient et savent nous surprendre à de nombreux passages.

Pour conclure, Condemned 2 est au final en dessous de son grand frère.
Ayant mis une véritable claque à certain joueurs, on ne pouvait pas vraiment s’attendre à en avoir autant et beaucoup risque de regretter cet aspect la.
Il n’en reste pas moins que Condemned 2 est un très bon jeu d’angoisse avec un système de combat qui à fait ces preuves et qui procure d’excellente sensations de jeu.
L’aspect graphique nous fait régulièrement faire demi-tour afin d’admirer certaines choses et l’ambiance nous en met quand à elle plein la vue.
Fermez la porte et éteignez vos lumières, Ethan est sur le point de revenir en enfer, dans un monde peuplait de psychopathes ne cherchant qu’a vous exterminer, en ce cachant parfois derrière un angle de mur à attendre votre venu.

                                                                                                                  Gearsofman.



Graphismes : L’aspect graphique reste correct lorsqu’on n’est dans des endroits sombre, ce qui est le cas dans la majeur parti du jeu. Lorsqu’en revanche on passe à un endroit éclairait, les nombreux défauts font des ravages à l’ensemble du titre.               14/20.


Jouabilité : Le gameplay ne pose aucun gros problèmes récurrents si ce n’est le fait de proposer des gunfights raté de par une maniabilité trop lourde et approximative. Le reste est quand à lui un plaisir garanti avec toujours des phases de combats au armes blanches très immersifs et haletantes.              16/20.


Durée de vie : La durée de vie pour Condemned 2 est plutôt un point noir car la campagne solo vous tiendra entre 9 et 10 heures de jeu. Le mode   Club de combats Bloodshot    ne vous tiendra pas longtemps en halène et le multi-joueurs est quand à lui inutile. Vous pourrez donc refaire l’aventure principale afin d’augmenter la difficulté présente au nombre de trois et dénicher tous les appareils à détruire dans l’aventure.              13/20.



Bande son : Véritable point fort du jeu, la bande son de Condemned 2 est une véritable réussite. Proposant des bruitages faisant frémir de terreur, des impacts percutants lorsqu’une armes touche le crane d’un ennemis et des voix anglaises très bien jouait, le jeu s’en tire très bien de ce coter la et réussi à nous mettre dans l’ambiance noir et glauque du titre.       17/20.



Scénario : Bien que prévisible, le scénario de Condemned 2 reste bien penser et cohérent, tout en promettant quelques rebondissements. Même si certain passage reste assez flou, celui-ci répond à certaines questions que l’on pouvais se poser après avoir jouait au premier épisode.         15/20.


Note Générale : Condemned 2 est un bon jeu. Même s’il n’égale pas le premier épisode, il arrive à nous divertir, en proposant une histoire assez cohérente suivant directement les faits de Condemned premier du nom. Proposant une bande son excellente, avec des bruitages et des voix anglaises très réalistes, le jeu reste une très bonne suite, aussi noir et glauque que son grand frère.        15/20.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de Condemned 2 : Bloodshot

tous les tests