FlatOut Ultimate Carnage sur Xbox 360, le test de BlackLabel

Publiez votre test
Signaler
BlackLabel
8
BlackLabel X360

Un jeu sympa, pis c'est tout

Flat Out, c'est le descendant de Destruction Derby et le papa de Motorstorm, un jeu de bagnoles où on roule dans la poussière, la gadoue, et où on défonce de la tôle. La prise en mains est ce qu'il se fait de mieux, à mon humble avis, dans le genre arcade ; simple, mais pas simpliste. On doit rester concentré, on s'ajuste continuellement, il y a des manières d'aborder l'adversaire, et des occasions où il vaut mieux l'éviter. Il faut apprendre à connaître les circuits aussi.

Le contenu est assez copieux, et généralement il faut recommencer pas mal de fois les courses, le véhicule de base n'étant pas performant il faudra l'améliorer pour espérer monter en grade. Système bien pensé car on n'a pas besoin d'être premier pour récolter des points, certains badges étant décernés pour le plus violent, le plus casse-cou, etc.

Il y a aussi tout un contenu secondaire à la con qui fait passer le temps avec plaisir, comme le jeu de bowling où après avoir foncé en bagnole, on freine et le pilote est éjecté jusqu'aux quilles. On retrouve également les arènes où il faut défoncer des adversaires dans le contenu secondaire, et survivre dans le contenu principal.

Bref un jeu qui ne propose pas un gameplay facile contrairement à Burn Out à partir de l'épisode 3, un fun qui se mérite et ne vise pas l'immédiateté, une difficulté qu'il faut apprivoiser au lieu d'enchaîner des victoires faciles (toujours Burn Out 3). C'est cool, quoi.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de FlatOut Ultimate Carnage

tous les tests