Life is Strange - Episode 1 : Chrysalis sur PS4, le test de Carlopits

Publiez votre test
Signaler
Carlopits
8
Carlopits PS4

La surprise "Life is Strange"

Mon avis sur l'épisode 1.

J'ai n'ai pas entendu parler de ce jeu, c'est en le voyant sur le PSN que je m'y suis interessé.

Life is Strange vous met dans la peu de Max, une jeune étudiante un peu paumée qui revient dans une ville qu'elle avait laissé 5 ans aupravant, pour cause de déménagement.

Max va réaliser très rapidement qu'elle dispose du pouvoir de remonter le temps.

Cette capacité est absolument primordiale pour le type de jeu que représente LIS, à savoir un Walking Dead Like.

On comprend vite qu'on va pouvoir revenir sur les choix effectués afin de s'assurer que l'on prend la bonne décision.

On pourrait alors penser que cela retire tout l’intérêt de faire des choix cruciaux, basés sur le ressenti plutot que sur la réflexion, et la connaissance des conséquences des choix que l'on aura fait et décider de garder, ou non.

J'ai été rassuré par le fait que le jeu a cette intelligence de brouiller certaines pistes afin de nus faire regrettrer après coup, un choix que nous estimions adapté à la situation.

Le genre s'affine depuis l'avènement de Walking Dead et je trouve que DONTNOD a fait un travail merveilleux sur ce 1er épisode.

Les conséquences de nos choix passés se font rapidement ressentir et on sent que d'autres vont refaire parler d'eux plus tard...à l'inverse de certains passages de Walking Dead dans lesquels on savait que 2 ou 3 moments clés se faisaient remarquer, Life is Strange se montre beaucoup plus pointilleux et les moments clés semblent bien plus nombreux, sans se faire remarquer...

On se rend compte de toutes ces situations ignorées ou sous estimées une fois que les célèbres statistiques ("vous et 95% des gens avaient décidé de vous foutre cette bouteille dans le cul") se dévoilent.


J'en avais même pas remarqué 50%...

Bref, Life is Strange va selon moi, un peu plus loin que Walking Dead, en prenant évidemment comme base, les premiers épisodes de ces 2 franchises...A voir si ca va tenir sur la saison complète, composée de 5 épisodes.

Le rythme est lent, point d'action, cela n'est pas le sujet du jeu...on sent un souhait de développer les caractères de tous les protagonistes du jeu avec avouons le, un certain coté cliché et presque maladroit des comportements de base abordés dans les teen movies américains.

Graphiquement, on souffle le chaud et le froid.

Les effets de lumière sont flatteurs, le style graphique assez singulier et la DA dévoile un soin général qui apporte beaucoup de personnalité à ce jeu

Néanmoins, techniquement le résultat est assez médiocre. Aliasing assez prononcée, zones faussement ouvertes soumises à des téléchargements pour passer d'une à l'autre, synchro labiale dramatique.

J'ai apprécié sa singularité plus que ses prouesses techniques.

La narration est au niveau, le jeu d'acteur est excellent et provoque une certaine empathie, l'attachement au personnage est renforcé par une BO intimiste, à base de chansons orientées "teen spirit". Mélancolique, profond, au service de la narration, ce choix artistique d'un point de vue du son emmène le jeu dans des émotions déja palpables dès le 1er épisode.

Ce premier épisode est évidemment destiné à la découverte de notre protagoniste, de ses semblables et du contexte général, mais amorce (dans sa dernière partie) le fil rouge de l'histoire que veut nous raconter DONTNOD.

J'ai été envoûté par le "tout" que représente ce 1er épisode non sans remarques à faire, mais avec une délectation proche de l'orgasme, notamment gràce à cette BO adaptée et merveilleusement dans le sujet.

A confirmer avec les épisodes suivants mais pour 5¤ (Prix PSN), je ne peux que vous inviter à tenter le coup.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de Life is Strange - Episode 1 : Chrysalis

tous les tests