Bloodborne sur PS4, le test de JOGA

Publiez votre test
Signaler
JOGA
8
JOGA PS4

Un jeu avec une direction artistique exceptionelle

 

Bloodborne est un Action / RPG de From Software, les papas des Demon et Dark Souls qui sont réputés très difficiles. Il en va de même bien sûr pour Bloodborne.

Il est vrai qu'il n'est pas facile, mais je ne dirais pas non plus très difficile. J'ai trouvé par exemple Lords of the Fallen bien plus dur sans pour autant avoir galéré dessus.

Alors certes il est possible que des joueurs casuals ou ceux pour qui les jeux d'action ne sont pas « leur tasse de thé » n'y arrivent pas, mais les autres devraient s'en sortir. Je ne dis pas non plus que ce sera une promenade de santé. Les « one shot » seront de mise, les combats nécessiteront de la technique, vous devrez vous servir des décors à votre avantage et surtout avoir un bon timing. Mais à contrario d'un Dark Souls, être offensif sera récompensé, puisque si vous vous êtes fait touché, vos points de vie perdus pourront être restaurés si vous tapez à temps votre adversaire. Donc plus accessible.

La création du personnage reste assez basique mais suffisante.

Les graphismes sont riches et détaillés avec une direction artistique de tout premier ordre. Glauque à souhait elle viendra renforcer l'ambiance hyper malsaine du titre.

En effet l'histoire repose sur une thérapie du sang ayant rendu la ville de Yharnam infestée de monstres macabres en tout genre. Vous vous retrouvez alors a devoir éliminer ces derniers en tant que chasseurs et ainsi accéder à différents endroits de la ville et de ses alentours ainsi qu'au « rêve du chasseur » un genre de HUB donnant accès aux zones déjà visitées. Ce HUB vous permettra aussi de dépenser vos « échos de sang » qui vous serviront à augmenter de niveau, réparer vos armes, les améliorer et acheter des objets, armes, armures etc... Il est donc indispensable d'y retourner fréquemment.

Le scénario est assez soignée mais on notera certaines incohérence comme :

[SPOILER] L'imposteur se faisant passer pour Iosefka transforme ses victimes en alien.

Pourtant une fois morte si vous l'affrontez avant d'avoir tué ROM (et donc de dire adieu à un des 4 tiers de cordon ombilical) et que vous envoyez un PNJ à sa clinique, celui-ci sera quand même transformé alors qu'il n'y aura plus personne pour le faire... Bref complètement illogique. [FIN DU SPOILER]

Les environnements sont vraiment variés avec des rues sombres et lugubres, en passant par les égouts, château, forêt, enfer cauchemardesque et autres. Il est conseillé e bien tout explorer pour trouver différents items bien pratiques et pour rencontrer des PNJ pouvant vous donner des quêtes annexes qui vous récompenseront si vous les accomplissez.

Le bestiaire n'est pas en reste avec des loups garou, chiens zombie, hommes bête (pas dans le sens stupide... quoi que LOL), hommes mutants, colosses, extra terrestres et quelques trucs immondes comme des f½tus, des hommes cerveau et j'en passe. Il faudra apprendre a connaître tous leurs mouvements si vous voulez réussir a saisir l'opportunité d'une ouverture rendant le combat plus abordable. Ce ne sera pas chose aisée, mais avec l'habitude ça viendra tout seul.

En cas de passages trop compliqués vous pourrez toujours faire appel à d'autres joueurs en faisant sonner une cloche. Vos coéquipiers eux auront eux fait sonner un carillon pour vous trouver et au bout d'un moment apparaîtront dans une zone non loin de vous.

Un système un peu compliqué et pas très pratique je vous l'accorde.

De plus certains pourront venir envahir votre partie afin de vous provoquer en duel. Vous pouvez bien évidemment faire de même.

Il y a donc du multijoueur en coopération et en PvP. C'est plutôt une bonne chose.

Les musiques ne sont présente que lors des combats de boss mais ont le mérite d'être épiques. Les bruitages sont aussi très réussis et vous feront flipper tout au long du jeu.

Points négatif, les donjons calices qui sont optionnels (mais obligatoires pour la PLATINE) sont redondants, quasi identiques les uns des autres. Ils auront juste le mérite si l'en est de proposer un challenge plus corsé que l'aventure principal et offrant de meilleur drops. Ils rallonge la durée de vie qui n'en avait franchement pas besoin car une bonne quarantaine d'heures pour faire la trame principale est tout à fait correcte, sans compter le NG+.

Les ralentissements seront assez fréquents lorsque trop d'éléments seront affichés à l'écran. Les bugs seront aussi de mise surtout avec des problèmes de collision. Heureusement le reste est soigné, notamment le doublage en français.

En conclusion on peut dire que Bloodborne n'est pas exempt de défauts mais reste un bon jeu, exigeant avec une ambiance et une direction artistique exceptionnelle.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de Bloodborne

tous les tests