Kane & Lynch : Dead Men sur Xbox 360, le test de BlackLabel

Publiez votre test
Signaler
BlackLabel
6
BlackLabel X360

T'as pas une gueule de porte-bonheur

Ce jeu est bourré de qualités et possède des atouts qu'on a vu disparaître très vite de la gen PS360. Décors destructibles, variétés des situations avec une cohérence, environnements bien rendus, mise en scène cinématographique qui épaissit le gameplay au lieu de le supplanter, scénario qui structure l'aventure et lui donne corps, personnages forts et bien définis, utilisation de la technologie pour essayer des choses nouvelles (comme les mouvements de foule qu'on trouve également dans Hitman Blood Money, autre titre du studio). On sent un peu trop l'inspiration des films de Michael Mann mais ce n'est pas du plagiat non plus comme chez GTA. Je dirai que ce qui fait la force du titre, contrairement à Hitman, et même aux jeux vidéo en général, c'est sa personnalité. Juste la jaquette, les deux personnages présents ne semblent pas être des créations génériques.

Bon après on sent que c'est un jeu début de gen qui sent encore la PS2 ; ce n'est pas des plus précis pour tirer et dans quelques passages c'est assez frustrant. La cover est bonne dans l'idée mais ratée dans l'exécution. On est face à un TPS moderne sur pas mal de points, mais sans le confort qui vient avec et c'est pas forcément tentant pour tout le monde, ni super génial à jouer, malgré un sacré potentiel. D'un autre côté, on a joué à des jeux aussi peu confortables sur PS2 (un certain Freedom Fighters) qui ont eu droit à de belles critiques.

Reste que je trouve ce titre infiniment plus intéressant qu'un Uncharted ou pire, un Gears of War. Ok il n'a pas la partie technique pour lui, mais il les supplante sur tout le reste. Ça aurait pu être effectivement un titre oubliable si les jeux étaient majoritairement de cette qualité artistique tout en proposant mieux sur la partie technique (ce qui comprend autant les graphismes que les contrôles, etc.). Sauf que c'est très loin d'être le cas. Sa suite Dog Days propose un meilleur confort de jeu, mais il se transforme en shooter basique pur et dur où on enchaîne les gunfights. Plus de braquages, de missions d'infiltration dans la jungle, d'assaut sur une prison. Si on parvient à tolérer les tares agaçantes du titre, Dead Men c'est quand même un sacré titre.

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Vos tests de Kane & Lynch : Dead Men

tous les tests