Metal Gear Solid V : Ground Zeroes sur PS4, le test de JOGA

Publiez votre test
Signaler
JOGA
5
JOGA PS4

Une préquelle décevante

Metal Gear Solid V : Ground Zeroes est un complément de Phanthom Pain sous forme de prologue, tout comme est InFamous : First Light de Second Son.

Incarnant Snake "Boss", on doit effectuer certaines missions sur une petite base militaire en vue de secourir Paz et Chico qui sont prisonniers de la XOF, groupe armé opposant à la nôtre : la MSF.
C'est dans ce contexte de guérilla en pleine guerre froide que l'histoire prend place.

Côté technique, les graphismes sont époustouflants et très détaillés. Les personnages ou les décors (excepté les herbes) bénéficient d'un réalisme impressionnant.

Mais il y a du clipping, ce qui est assez gênant quand on se déplace rapidement nous empêchant de voir les ennemis alors que ceux-ci le peuvent et de très loin.
En plus lorsqu'un mercenaire est neutralisé, il peut disparaître, nous empêchant de le cacher pour ne pas laisser de traces. Il faut donc partir et revenir pour qu'il réapparaisse.

La maniabilité est riche et subtile mais trop exigeante avec toute les touches qui sont utilisées (et ils ont même divisé le pavé tactile en deux pour en avoir plus).
Pourtant une seule d'entre elle peut servir pour plusieurs actions comme ramasser une arme ou porter un ennemi, ce qui est très handicapant lorsque l'on doit être rapide pour déplacer un corps.
De plus Snake à la fâcheuse tendance de s'accroupir dès qu'il frôle un temps soit peu un élément du décors, ce qui n'est pas pratique lorsqu'on est en train de courir pour échapper au danger.

Autre aspect négatif et non des moindres, celui des points de sauvegardes automatique qui sont mal placés et inefficaces.
Et pour enfoncer un peu plus le clou, les fantassins endormis sont parfois déplacés quand on recharge la partie voir ils se sont réveillés, du vrai n'importe quoi !
Ça fout en l'air tout le travail fait auparavant rendant le jeu injuste et  causant des crises de nerfs.
J'ai rarement vu un système de sauvegarde aussi pourris !

Pou finir, l'intérêt du jeu est succinct avec un seul niveau, où l'on doit seulement réaliser différentes missions comme récupérer des informations ou extraire des prisonniers par exemples.
Il en va de même pour les objectifs secondaires sous forme de défis dénués d'intérêt comme marquer les soldats, ne tuer personne etc...

MGS V : Ground Zeroes n'est pas mauvais en soit, mais n'arrive pas à la cheville d'un InFamous : First Light basé sur le même principe et qui ne bénéficie pas d'un tel budget et de sa renommée !
Bref une bonne déception au vue de son potentiel.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de Metal Gear Solid V : Ground Zeroes

tous les tests