Wolfenstein : The New Order sur PS4, le test de Nightmare1984

Publiez votre test
Signaler
Nightmare1984
6
Nightmare1984 PS4

Dans la peau de BJ Blazkowicz

 

Après un épisode décevant, Wolfenstein est de retour sur les consoles de nouvelle génération avec l'épisode The New Order. Pour ressusciter la licence, les développeurs ont pris plusieurs risques que cela soit sur l'aspect narratif, un gameplay old school et l'absence de multijoueur. Cela sera-t-il suffisant?

 

 

La Führer de vaincre.

 

 

1946. La seconde guerre mondiale dure plus longtemps que prévu à cause du Général Strasse qui fournit aux nazis robots et autres technologies de pointe. Les Alliés l'ont bien compris et tentent le tout pour le tout en lançant une offensive d'envergure sur le château du Général. Malheureusement l'opération sera un échec et notre héros, BJ Blazkowicz, sera gravement blessé à la tête, ce qui le laissera dans un état végétatif pendant plus de quatorze ans! 1960. Les nazis ont remporté la guerre et dominent le monde. C'est aussi l'année où notre Schumacher décide de se réveiller pour rejoindre la Résistance et régler ses comptes une bonne fois pour toute avec Strasse alias Le Boucher.

 

Le scénario est digne d'une série B assumée. L'univers et la direction artistique possède un cachet rétro futuriste de qualité. Les différents personnages que l'on croise ont tous une personnalité forte et le tout est très bien mis en scène. On pourra regretter peut être un final qui tombe plus dans le pathos que dans le délire «gros n'importe quoi du jeu». Malgré son côté humoristique avec différents clins d’oeil, Wolfenstein The New Order regorge de violence bien gore, parle avec dérision du racisme et le tout est saupoudré de quelques scènes de sexe qu'il est déconseillé de mettre le jeu entre les mains des plus jeunes joueurs.

 

 

Wolfenstein fait de la Résistance.

 

 

Wolfenstein The New Order est un FPS old school. Fini la vie qui se régénère par miracle après quelques secondes. Ici il faudra trouver des trousses de soins ou de la pâtée pour Berger Allemand ainsi que des gilets pare-balles et autre pièces d'armures pour gagner de la santé. Il sera également possible de porter plusieurs flingues sur soi, sélectionnables grâce à une roue des armes. Le problème c'est que pour sortir sa pétoire avec ce menu, le jeu ne se met pas en pause et qu'il n'y a pas une sélection rapide de tout l'armement via une touche. Pire, il n'existe pas un bouton spécifique pour lancer des grenades, obligeant le joueur à passer encore une fois dans l'inventaire. Résultat, dans les niveaux de difficulté supérieur, il est fréquent de mourir bêtement à cause de ce choix de gameplay plutôt douteux.

 

En parlant des armes, on trouve les pistolets, mitraillettes, fusils à pompe et à lunette le tout pouvant s'utiliser une arme dans chaque main. Le problème c'est qu'elles ont quasiment toutes la même puissance de feu et cadence de tir ce qui fait que l'on utilise généralement toujours la même installant assez vite une certaine répétitivité. Parfois il est possible de la jouer discrètement avec son couteau que l'on pourra lancer en fourbe. Il faudra tuer les officiers en priorité pour que ces derniers ne puissent pas appeler des renforts. Le jeu propose aussi un système de défis qui permet de débloquer divers compétences une fois réalisés. Dommage que l'on ne puisse pas débloquer ces compétences grâce à un système d'XP permettant de personnaliser manuellement notre tueur de nazis selon sa façon de jouer.

 

 

Une réalisation sans Strasse ni paillettes.

 

 

Ce n'est pas avec Wolfenstein The New Order que vous allez vous prendre une claque next gen dans la gueule. Les graphismes oscillent parfois entre le moche et l'acceptable. De manière général, on a plus l'impression de se retrouver devant une remasterisation d'un titre PS3 que d'un jeu exploitant comme il se doit la dernière console de Sony. Cependant tout n'est pas à jeter. Les décors sont assez variés et quelques éléments sont destructibles rendant les fusillades intenses. La résolution en 1080p permet de gommer l'aliasing.

 

Côté sonore par contre c'est la catastrophe! Malgré une VF de qualité, le mixage a complètement été raté. Cela se traduit par des explosions et des tirs sans basse dans les enceintes. On a l'impression que toutes les armes sont équipées de silencieux... Les dialogues sont couverts par les différents bruitages que l'on entend rien de ce qui se dit. Vraiment dommage. Techniquement le jeu reste fluide en toute circonstance, mais l'IA ne suit pas. En plus d'être sourds et aveugles, les nazis sont des kamikazes qui se mettent rarement à couvert, préférant foncer tête baisser sur nous. En faisant l'impasse sur un mode multijoueur, les développeurs ont pris le temps de gonfler la durée de vie de la campagne solo. En effet il faudra une petite quinzaine d'heures pour boucler l'aventure une première fois en mode de difficulté Normal. Wolfenstein oblige, le jeu regorge de passages secrets, de trésors à découvrir ou de documents à récupérer donnant au titre l'envie d'y refaire un tour.

 

 

Les plus:

 

- VF de qualité.

- 1080p/60fps

- Une bonne durée de vie.

- Un gameplay old school...

 

Les moins:

 

- … mais pas parfait.

- Une réalisation également old school.

- Un mixage sonore complètement foiré.

- Une IA à la ramasse.

 

 

Wolfenstein The New Order a le paradoxe de vouloir dépoussiérer la licence en voulant revenir aux sources du FPS d'un point de vue gameplay. Malheureusement la réalisation générale du jeu ne suit pas réduisant le titre à un simple petit FPS de plus sans prétention. A moins d'être mort de faim en cette période de disette vidéoludique, il serait peut être sage d'attendre une éventuelle baisse de prix avant de vous jeter dessus.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de Wolfenstein : The New Order

tous les tests