Mass Effect Andromeda sur PC, le test de Kyrross

Publiez votre test
Signaler
Kyrross
5
Kyrross PC

Opportunité manquée

Etant un fan fini de la première trilogie, Mass Effect Andromeda était véritablement un de mes jeux très attendu de ce début d'année titanesque. J'ai passé à coté de Zelda, Horizon, car mes yeux étaient rivés sur ce joyaux que Bioware, dans son savoir-faire légendaire, allait me mettre entre les mains.    La promesse était excellente; Un voyage de 635 ans pour atterrir dans une nouvelle galaxie. Notre mission : Trouver une nouvelle planète pour plus de 60 000 colons encore en hibernation qui ont tout abandonné pour concquérir un nouvel univer. Wow. Bioware a une opportunité de partir de zéro, de plonger les joueurs dans une aventure épique avec tous les frissons de la découverte, du nouveau, du grandiose. J'imaginais déjà le premier contact avec les aliens de ces nouveaux mondes, pour certains, encore à l'âge de pierre, impressionnés par notre technologie, sous le joug d'une autre race plus avancée; Devrons nous intervenir? Comment communiquer avec eux? Est ce que leur donner des armes est une bonnes option? Allons nous précipiter un génocide ou déranger des religions? Tant de sujets passionnants pour créer des choix déchirants, nous questionnant sur notre rôle en tant que leader et explorateur des nouveaux mondes… Bref, sommes nous des envahisseurs sans scrupules arrachant terres et ressources aux indigènes locaux ou tentons nous de trouver des compromis en respectant les territoire et coutumes étrangères? Nos actions et décisions ont le poids de définir notre race toute entière en tant que premier pionnier et ambassadeur de notre galaxie.  Bref … Bioware dans son élément… le jeu était pré-commandé dès sa disponibilité.    Que s'est il passé? Est ce que les écrivains sont tous tombés sur le tête? Dès le lancement du jeu, on voit que quelque chose ne va pas. La simple création de notre avatar est très limitée et le personnage par défaut fait penser a un jeune riche impétueux, je voulais lui ajouter un peu de corp, de masculinité et de charisme. Les options manquent et les 10 visages de départ manquent cruellement de vivacité. La version féminine est pire, rendant tous les modèles moches et banals comme si une féministe de gauche était passée au dessus des épaules de chaque départements pour promouvoir la beauté intérieure. Mais qu'à cela ne tienne. les animations, les graphismes sont secondaires... et à partir de là, ca se gâte.     Le jeu commence et très rapidement, on s'aperçois que personne ne semble véritablement tenir compte du contexte épique de la situation, ni ne remet en question, par exemple, qu'ils ont dormis pendant 630 ans et que tout les liens sur terre sont mort depuis 600 ans. On se réveille, tranquille, on se balade, on répare des trucs avec notre super-scanner que nous sommes, semble-t-il, les seuls à posséder. Ici, une première opportunité manquée d'introduire l'univers, les personnage dans un contexte qui pourtant, était facile à exploiter. Je pense entre autre au début du film ''Passenger'' avec Chriss Pratt qui se reveille en avance dans un voyage prévu de 90 ans... Le vaisseau etait incroyable, le contexte pesant, le poid de la mission, important... Ici, rien... nous sommes cloitré dans le vestibule de l'arche de Noé...  et tout le monde nous souris béatement... Rien ne semble grandiose, tout est balayé sous des dialogues sans émotions à la limite du 'mhe'. L'action se poursuit et les problèmes continues.    Pour faire une histoire courte, la planète qui était censée nous accueillir est finalement, moins accueillante que prévu. En tant que fils-à-papa, on est de la mission pour explorer cette dernière. Le premier contact extra-terrestre(galaxie) est fouettement banal. Après une brève discussion de procédures, on les voit de loin et pif pif bang bang, ils sont méchants, et nous avons maintenant des aliens morts au lieu du premier contact qui aurait certe pu être tendu, mais définitivement plus épique que cette escarmouche vide de sens et d'intérêt.    Plus le jeu avance et plus le sens de la découverte nous est constamment saper par un manque évident du scénario qui nous amène lentement et sûrement dans un univers à la FarCry-ass-creed : Une map gigantesque avec point d'intérêt, ressources, quest, fast travel à débloquer le tout saupoudré de dialogues insipides. Le protagoniste n'a aucun charme, aucune profondeur et, comme lui, on fini par s'en foutre et on navigue sur différentes planètes dans petit bolide avec autant d'excitation qu'un cachalot échoué.    On recontre d'autres aliens qui finissent tous par parler un anglais impeccable (avec un accent british pour certain), au même niveau technologique que nous. Tout est compatible et même la technologie archaïque et étrangère répond parfaitement quand on appuie sur un bouton quelconque de notre holotherminal, la vie est donc bien faite! Leur méfiance initiale ne dure que l'espace d'un dialogue et tout de suite, tout le village est très impatient de nous confier une multitude de missions, ajoutant un point d'intérêt supplémentaire sur notre map, déjà sur-truffée de truc à faire. On est vite dépassé par la quantité de contenu proposé et rapidement, tout deviens du "grind"; Exp, ressource, blueprint, fast travel point, research point, % de viabilité; NEXT PLANET.    L'interface est un cauchemar. Autant pour le système de quest tracking que pour tenter de donner un sens à tout les MOD et ressource que l'on accumule. Je ne sais pas quoi vendre ou conserver pour faire de la place. Je ne sais pas quoi rechercher pour éventuellement crafter, quand j'aurais les matériaux. Je ne peux même pas équiper une nouvelle arme ou armure quand je la trouve. Il faut absolument être sur une console spécial pour configurer notre inventaire. Tout est bancal, désordonné et en trop grand nombre. Il y a 4 systèmes de points différent tous gérer indépendement. Le crafting n'a jamais été aussi chaotique que celui-ci. Autant de decisions de design de jeu manquées... c'est à n'y rien comprendre... où avaient-ils la tête??   Ce qui me fait revenir à chaque soir outre l'espoir sans doute vain que l'histoire décolle, c'est le gameplay. On peut pas leur enlever que tirer sur des ennemis n'a jamais été aussi plaisant que dans cette itération de Mass Effect. L'ajout de saut et de "dash", complété d'un système de visée plus intuitif, donne à ce titre une énergie renouvelée qu'on accueille à bras ouverts. De plus, nous ne sommes plus prisonnier d'une classe dès les départ. Libre au joueur d'explorer toutes les techniques et magies que le jeu nous propose et ce, assez rapidement. Il est également facile de faire table rase et de redistribuer nos point d'aptitude autrement. De ce côté là, bravo! J'ai beaucoup de plaisir à flinguer de l'alien. Le problème est que j'en ai autant dans un battlefield 1 ou mieux encore, l'incroyable Titanfall 2. Je ne joue pas au RPG de Bioware pour un rush d'adrénaline, ni pour le gameplay, du moins pas en priorité. C'est l'histoire, le sens de l'aventure, les personnages attachants, les choix déchirants qui font des jeux de Bioware, des développeurs de légende… du moins jusqu'à aujourd'hui.    Ils ont véritablement échoué là où ils étaient censés être les meilleurs. Et c'est particulièrement cela qui est frustrant.  Ils ont préféré nous mettre entre les mains un autre shooterà saveur Call of Duty sur les rails d'un RPG mal construit. La promesse de départ était pourtant tellement intéressante.. Je ne sais pas ce qui s'est passé. S'ils décident de faire une suite et éventuellement, une trilogie, ils devrons véritablement revoir leur priorité. Est ce qu'il faut absolument que se soit un monde ouvert? Je pense sincèrement que non. L'erreur a justement été de vouloir plaire à tout le monde en ne prenant aucun risque. Ils ont sauté dans le monde ouvert à pieds joints, parce que c'est la nouvelle mode,  sans se demander ce qu'ils allaient devoir sacrifié dans le processus. V

Je vous en prie Bioware…. Réfléchissez et revenez nous dans 3 ou 4 ans avec un épisode 5 digne de ce nom.... de votre nom. 

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Vos tests de Mass Effect Andromeda

tous les tests