Sega Rally sur PSP, le test de Mr tigrou

Publiez votre test
Signaler
Mr tigrou
6
Mr tigrou PSP

Easy right!

 Sega Rally!...

Que de souvenirs...Le jeu qui m'a fait acheter une Saturn plutôt qu'une PSX. Une claque à l'époque ... Mais qu'en est il aujourd'hui, en 2011?

Sortie en 2007 sur PSP, ce nouvel épisode reprend toutes les caractéristiques de son illustre ainé. C'est de l'arcade pur (ça me changera de GT5), un jeu facile à prendre en main, un plaisir immédiat.

Les menus proposés sont assez classiques, autant par leur contenu que par leur présentation: on retrouve la possibilité de faire des courses rapides, un championnat, du contre la montre, et du multijoueurs. Précision sur ce dernier point, je ne l'ai pas essayé mais j'en expliquerai la cause plus tard.

La partie championnat, la partie la plus intéressante, regroupe 3 catégories abritant pour chacune des voitures (environ une vingtaine) aux caractéristiques différentes. Une fois lancé dans la course, on s'aperçoit que les graphismes sont plutôt de bonnes factures, on nous emmène dans des paysages variés mais sans surprise pour le genre (safari, arctique, Amazonie). Le décor est réussi, les couleurs chatoyantes (surtout en foret amazonienne) on rentre facilement dans le jeu d'autant plus que les voitures proposées sont également réussies. Seul bémol: la musique un peu limite faute à la présence de guitares saturés en permanence peu importe le style. On se retrouve avec une ambiance oscillant entre de la « World music » avec percussions et tout et tout et un pseudo style métal fatigant. Autre bémol, certains effets ne sont pas très réussi. C'est le cas des flaques d'eau parsemant certains stages qui sont mal restituées, on a plus l'impression qu'il manque des textures plutôt que d'avoir le reflet du ciel sur l'eau.

Côté gameplay, la prise en main est immédiate bien qu'elle ne soit pas parfaite. A ce propos j'aurai aimé avoir un réglage de la direction, élément présent dans le premier Sega Rally. En effet certaines voitures sont très difficile à conduire si bien que l'on fait vite l'impasse sur ces dernières. Le choix des pneus est déterminant, un championnat se déroulant sur 3 épreuves ayant des revêtements différents il faudra faire des compromis et favoriser soit des pneus adaptés à l'asphalte, au sable ou à la boue. Un élément intéressant: sur la neige par exemple, à chaque passage, la trajectoire devient plus « propre », la neige fait place au bitume, l'adhérence change. En conséquence, parier sur des pneus slick pour une course sur neige n'est pas forcément idiot.

Côté IA, ce n'est pas vraiment le top. Même si j'apprécie le fait que ce ne soit pas forcément les mêmes qui gagnent ce qui laisse le droit à l'erreur l'IA est généralement bourrine et adepte au wallsurfing et autre auto tamponneuse. La difficulté générale n'est pas très élevée mais les dernières épreuves tuent l'intérêt du jeu car pour gagner il faut adopter la même conduite ultra arcade que les concurrents. Une lassitude apparaît et une fois les championnats gagnés, il m'a été difficile de continuer et donc de tester le mode multi joueur qui je pense, aurait pu tenir ses promesses.

Chose étrange que j'ai pu remarquer: une fois premier si on ralenti le pas, les concurrents font de même sans oser de doubler. On se retrouve dans un mouchoir de poche tout en roulant à 50 à l'heure.

 

Pour conclure, j'ai pris du plaisir à jouer. S'il n'est pas exempt de défaut il a su apporter son lot de bonnes sensations. Par contre est ce que j'aurai apprécié autant ce jeu s'il ne s'appelait pas Sega Rally? Pas sûr. Mais cet opus a su entretenir la nostalgie de la licence et offrir un jeu honnête.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de Sega Rally

tous les tests