Watch_Dogs sur PS4, le test de Nightmare1984

Publiez votre test
Signaler
Nightmare1984
5
Nightmare1984 PS4

Un jeu sous prohibition!

Annoncé en grande pompe à l'E3 2012 comme le premier jeu Next-Gen, Watch Dogs daigne enfin à sortir pour nous démontrer si le jeu est à la hauteur des ses ambitions. Ubisoft place en cette licence des espoirs énormes, devenir le nouvel Assassin's Creed de cette génération. Et ils ont sûrement raison, pour le meilleur mais surtout pour le pire!

 

 

Hacker ouvert.

 

 

Le joueur incarne Aiden Pearce, un hacker de son état qui vit de petits larcins grâce à ses talents dans le piratage. Lors d'un braquage informatique avec un pote un peu trop avide, les choses vont mal tourner ce qui entraînera comme répercussion la mort de sa nièce. Se sentant extrêmement coupable, Aiden aura comme unique obsession la vengeance en traquant le commanditaire du «contrat». Watch Dogs se résume dans une longue chasse à l'homme dans un Chicago contemporain ultra surveillé par le ctOS. Ce réseau informatique contrôle toute la ville où la vie privée n'existe plus. Un groupe de hackers anarchistes, la DedSec, tente de lutter contre ça. Pour arriver à ses fins, Aiden fera équipe avec des types peu fréquentables voir carrément barrés. Ce qui contraste avec son charisme d’huître. Les différents PNJ que l'on croise dans Watch Dogs ont tous pour la plupart une personnalité forte et ont fait l'objet d'un soin particulier, là où notre héros à la casquette reste plat et sans saveur. Un peu comme le scénario principal qui ne surprendra nullement mais pire aura vite fait d'ennuyer tant le rythme ne décolle jamais une seule seconde.

 

 

Ils ont volé notre recette, pirates!

 

 

Watch Dogs c'est un peu le Grand Theft Auto d'Ubisoft. Pas pour son style de jeu mais par sa façon d'avoir été développé. La saga culte de Rockstar est un laboratoire et une éponge à gameplay utilisant toutes les recettes et ficelles de ses autres studios pour un jeu: GTA. Watch Dogs a été pensé de la même façon. On retrouve du Assassin's Creed, du Splinter Cell, du Driver mais le problème c'est qu'à chaque fois c'est mille fois pire que les originaux. A pied, Aiden se dirige comme un Sam Fisher qui n'a pas la possibilité de se mettre en position accroupi à sa guise. Vraiment chiant quand on veut se préparer à une phase d’infiltration. De toute façon ce n'est pas l'IA super scriptée qui donnera envie de la jouer en toute discrétion.

 

Le smartphone permettant de pirater des ordinateurs, déclencher des grenades à distance (oui les grenades sont électroniques de nos jours), d'ouvrir des portes, d'éteindre des feux de signalisations etc etc était une bonne idée en soi mais reste finalement très gadget tant les missions ne sont pas du tout inspirées. Pourtant on a le droit à des phases de filatures, de course-poursuites, de fusillades, de pseudo infiltration etc mais le jeu donne toujours l'impression qu'on exécute les mêmes routines pour que ça marche. Surtout que toutes ces possibilités sont mal expliquées, voir pas du tout ou plusieurs missions plus tard, que l'on se retrouve complètement perdu durant les premières heures de jeu. Difficile de s'amuser. Après chaque mission réussie on débloque de l'argent pour acheter de nouvelles armes, véhicules ou produits électroniques afin de pouvoir créer des leurres ou autres brouilleurs ainsi que des points de compétences à répartir selon sa façon de conduire ou son habilité aux armes par exemple. Les phases en véhicules sont abominables! Injouables tant les voitures ont une direction sensible et une inertie de dingue. On a plus l'impression de piloter des bateaux sur la route, la vitesse en plus.

 

Si la campagne solo de Watch Dogs vous ennuie, sachez qu'il est possible de participer à des quêtes annexes comme sauver une personne en détresse ou faire une diversion en attirant les flics sur vous. Il existe aussi des mini-jeux comme faire un carnage avec une araignée mécha ou pratiquer une séance de parkour. Le mode en ligne est bien évidemment de la partie. En plus de retrouver les habituels matchs à mort et autres courses, il est possible d'envahir une partie d'un joueur pour le pirater. A ce dernier de le retrouver avant et de lui faire la peau. Un système plutôt sympa inspiré des Souls. Bref rien ne fonctionne vraiment dans Watch Dogs et à trop vouloir être ambitieux, les développeurs en ont oublié l'essentiel, faire un jeu amusant, non frustrant et qui tient en haleine. Et malheureusement le défi n'a pas été relevé avec brio.

 

 

Tout n'est pas gris à Chicago.

 

 

Watch Dogs est-il la claque graphique annoncé? Pour la faire courte non et pour être direct il existe des jeux PS3 beaucoup plus beaux que ce dernier. Là où Watch Dogs fait fort c'est sur sa profusion de détails qui rend la ville de Chicago vivante et crédible. Niveau sonore ce n'est pas non plus le décrochage de pavillon mais ça fait le boulot. Hormis les pseudos musiques durant les missions qui sont soûlantes au possible. On retrouvera des artistes connus au choix douteux lorsque l'on rentre dans un véhicule. Chicago oblige, il est regrettable que l'on ne retrouve pas la pléiade d'artistes originaires de la capitale de l'Illinois pour installer une ambiance particulière. La VF est de qualité (ça fait du bien un GTA-like où l'on est pas obligé de lire des sous-titres tout en conduisant) et les bruitages sont de bonnes factures avec une spatialisation du son impeccable. Techniquement Watch Dogs souffre d'aliasings et de clippings mais rien de bien méchant et le jeu reste fluide en toute circonstance. Pour les plus courageux d'entre vous il faudra une bonne vingtaine d'heures de jeu en mode normal pour finir l'histoire principale en faisant des activités annexes à côtés. Niveau contenu Ubisoft ne s'est pas foutu de nous.

 

 

Les plus:

 

- La ville de Chicago crédible.

-VF de qualité et PNJ charismatiques.

- De bonnes idées...

 

Les moins:

 

- … mais jamais bien exploitées.

- La conduite des véhicules.

- Un gameplay mal pensé.

- Un scénario soporifique.

- Musique soûlante.

- Un jeu qui ne fera pas transpirer votre PS4.

 

 

Si le pari des développeurs d'Ubisoft était de retenter l'exploit de créer une nouvelle franchise digne d'Assassin's Creed, on peut dire sans mal que le pari est remporté haut la main! Repensez à tous les défauts du premier Assassin's Creed (jeu ennuyeux malgré de bonnes idées), mettez-le dans un contexte contemporain en remplaçant une épée par un flingue et un smartphone et vous obtiendrez Watch Dogs.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de Watch_Dogs

tous les tests