Destiny sur Xbox One, le test de Hse88

Publiez votre test
Signaler
Hse88
5
Hse88 XB1

Le FPS qui a tout changé?

Je tenterai d’y répondre au travers de cette modeste contribution, inutile de vous refaire le tour du propriétaire, nous savons tous que le studio qui a grandement démocratisé le FPS sur console est à la manoeuvre, j’ai nommé BUNGIE, et aux commandes si je puis dire, ACTIVISTION en temps qu'éditeur.

Ceci étant que vaux vraiment le dernier bébé de BUNGIE, à la fois mélange de FPS, RPG, MMO, hack’n slash ? Oui, cela fait beaucoup, et pour tenter d’apporter des éléments de réponse, abordons cela point par point.

 

FPS ?

Bon à moins de souffrir de gros problèmes de vue, on n’est bien en présence d’un véritable FPS, dès les premières minutes on retrouve la patte BUNGIE, c’est fluide, nerveux, on n’enchaine les kills rapidement.

La prise en main est intuitive, de ce coté-là, il n’y a rien n’a redire, je retrouve même avec plaisir cette verticalité dans le gameplay, si particulière qui caractéristique les Halo, (normal me direz vous).

En ce qui concerne la progression vous êtes libre d’aller ou bon vous semble, du moins dans une certaine mesure, puisque chacunes des 4 planètes (la Terre, la Lune, Vénus, et Mars) ne possède qu’une seule zone chacune plus ou moins vaste.

Il faut l’admettre l’aspect technique, est quasiment irréprochable, effets de lumière, profondeur de champ, le titre est rarement pris à défaut de ce côté-là, et je ne parle pas de la direction artistique qui est à tomber (mention spéciale à vénus, pour ma part).

On enchaine les missions via la carte spatiale, plutôt bien fichu d’ailleurs. Plusieurs choix s'offre à vous entre missions du mode «histoire» (je vais y revenir), ainsi que les assauts, et les raids pour l’aspect coopération, sans oublier que vous pouvez revenir gambader dans ces mêmes zones en mode exploration, à priori, il y a de quoi faire.

Enfin qui dit, FPS dit PvP, bien entendu, on retrouve les grands classiques deathmatch, capture du drapeau, et bien d’autres modes sont disponibles, mais n’étant que peu friand de PvP sur les FPS, et n’aimant pas parlé de choses auxquelles je n’ai que trop peu joué je m'arrêterais à propos de cet aspect du jeu, veuillez m’en excuser.

 

RPG ?

C’est sans doute là que cela va devenir délicat, des composantes, RPG il y en n’a bel et bien, la customisation de votre personnage est bien fichu, dommage qu’il n’y ai que peu de skins différents, et des choix de départs pas vraiment nombreux, rien de dramatique non plus, cela reste du détail.

Du niveau 1 à 20 la progression est classique, on gagne de l’expérience, en accomplissant diverses missions, assauts, raids, et contrats (bonne idée).

Puis viens le «high» level, à partir de là, exit l’expérience, bonjour aux points de «lumière» octroyé par votre stuff, et pour cela il va falloir looter, beaucoup... Un point que j’aborderai par la suite.

Qui dit RPG, dit évidemment histoire, premier poing tapé sur la table, et surtout quand je vois le background que possède le jeu, je ne peux m'empêcher de crier au gâchis.

Pourquoi ? Car à aucun moment dans notre périple, en enchainant les missions du mode histoire, aucune explication ne nous sera accordés, et c’est là un de mes gros problèmes avec le jeu, à se foutre de l’histoire, d’accord, mais dans ce cas autant faire dans le débridé, déjanté, comme a su le faire GEARBOX, avec les Borderlands.

Et bien non, on restera dans le space opéra ultra sobre, jusqu’à la cinématique de «fin», avec une conclusion pour le moin vaseuse.

Entendez moi bien, la remarque que je fais relève plus de la déception, que de la critique pure, car quand on emprunte, à Star Wars, ou encore Mass Effect, j’en oublis sans doute d’autres, j’aurais imaginé une trame scénaristique, un tantinet plus épaisse, qu’un erzats de récit héroïque écrit, sur un bout de serviette de restau... 

Le problème c’est que cela se sent, et le tout est faussement compliqué, alors qu’il s'agisse juste d’un prétexte, très bien, mais ce n’est pas vraiment assumé, du coup le jeu a le «cul entre deux chaises»...

 

MMO ?

Bon, je ne vais sans doute pas redonner la définition de MMO, je pense que beaucoup, on des connaissances meilleurs que les miennes, mais on sera sans doute, unanime sur ce point, c’est FAUX, complètement FAUX ! Qui y’a t’il de MASSIF dans ce jeu, à part le nombre de mobs, qui viennent se faire défoncer la tête à la chaine en mode exploration ?

Simple constatation, je n’ai jamais vu plus de trois «péquins» dans mes phases d’exploration, et au sujet des assauts, ou des raids, cela se complète à trois ou à six. Alors oui, on croise du monde à la citadelle, il est vrai, peut on échanger avec ses confrères gardiens, et bien pas vraiment, encore raté...

Car il me semble et même si je ne suis pas expert en matière de MMO, que dans ce genre de jeu, il y ai de préférence, un fort aspect communautaire in-game.

Ici il n’en n’est rien, alors certains me diront, il est possible de designer, ou de s’asseoir, avec un homologue, et même danser, j'oubliais ! Interaction vous avez dit ? Bref on repassera surtout...

En toute honnêteté, l'appellation MMO est-elle vraiment nécessaire, j’ai de sérieux doutes.

 

 

Hack’n Slash ?

Je risque de reprendre l’exemple de Borderlands dans cette partie, puisqu’il faut bien le reconnaitre, les deux jeux ont nombres de similitudes. De nouveau, et il ne s’agit pas de démontrer que Borderlands est mieux, bien au contraire, redondant il l’est tout autant que Destiny, sauf que les mécaniques qu’il utilise, il les utilise beaucoup mieux et récompense le joueur bien plus souvent, je parle bien évidemment du loot, but premier dans un hack’n slash, mais aussi le meilleur des moteurs, pour continuer.

Un exemple parlant, combien de fois dans Borderlands était-il nécessaire de faire le «ménage» dans son inventaire pour pouvoir continuer à amasser du butin ?

C’est bien simple dans Destiny je pouvais tranquillement terminé une mission et repartir à la citadelle, tout en ayant encore de la place dans ma «besace», en ayant éliminé une armée avant...

Alors soit le jeu est avare en récompenses, soit délibérément voulu afin d'inciter les joueurs à recommencer inlassablement les assauts et raids, quand ont sait qu’il y en n’a que cinq ou six, (je parle à la sortie et non pas après les Majs).

Et malheureusement le constat est le même dans les missions du mode histoire, pas grand chose à se mettre sous la dent, du coup il faut retenter sa chance une nouvelle fois, dans une mission que l’on vient de terminer, 30 secondes auparavant.

Et c’est probablement le plus gros point noir du jeu, un contenu à sa sortie absolument famélique, car je n’ai rien contre le fait de recommencer des missions, qui plus est dans ce genre de jeu, mais de là à refaire en boucle, si certains s’en accommode, moi pas.

 

Au final beaucoup de déception pour celui qui aurait dû (pu) être la nouvelle référence de la next gen, tout ce qu’il entreprend, il le fait correctement, mais à moitié.

Avec véritable histoire, du loot mieux dosé, et surtout bien plus de contenu, on n’aurait sans doute eu le FPS qui aurait tout changé...

Ce qui risque de ne pas changer c’est le nombre de dlc nécéssaire pour pouvoir terminer cette oeuvre inachevée. Dommage j’y ai cru l’espace d’un instant.

 

 

 

 

 

Il s’agit bien évidemment que de mon humble avis du jeu à la sortie, et je ne prétends pas avoir la bonne parole, merci d’avoir pris le temps de lire ce coup d'essai et bon jeu à toutes et à tous.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Vos tests de Destiny

tous les tests