The Ratchet & Clank Trilogy sur PS Vita, le test de marko78

Publiez votre test
Signaler
marko78
8
marko78 PSV

Test : The Ratchet et Clank Trilogy

Le test sur mon blog

Si vous vouliez un peu de nouveautés sur PS Vita pour cet été, c’est rappé ! Sony a préféré alimenter son émulateur de luxe avec une autre trilogie de l’ère PS2. Mais malgré le manque de fraicheur, replonger dans les aventures de Ratchet et Clank n’est pas la pire chose que vous pourriez faire en vacances.

Testé sur Playstation Vita 

Encore une boite de ravioli…

C’est l’été ! Il fait chaud, les jupes volent au vent, les terrasses sont pleines à craquer, les gens se plaignent des transports et c’est surtout l’heure de plier ses bagages pour filer à la mer, à la montagne ou dans le trou du cul du monde. Enfin, sauf pour ceux qui sont obligé de rester pour bosser et faire marcher l’économie française. Les pauvres. Mais l’été, c’est surtout l’occasion d’abandonner son PC et sa console de salon pour se concentrer sur du jeu nomade avec la flamboyante PS Vita par exemple. Oui, je dis flamboyante car j’aime cette console. Même si hormis une petite flopée de jeux japonais que seul l’ami Damonx aime doser dans les transports, le rayon des nouveautés reste encore aussi aride que le Sahara en plein mois d’aout. Je dis ça, mais avec la PS Vita, on peut toujours compter sur une réédition d’un jeu PS3 qui est déjà lui-même la réédition d’un jeu PS2! Cette fois-ci, c’est au tour du lombax et son pote le robot d’entrer dans la danse avec The Ratchet et Clank Trilogy qui nous compile les trois premiers épisodes de la franchise. Développée par Insomniac Games, la série est née sur PS2 à une époque où les jeux d’actions/plateformes avaient le vent en poupe dans les studios affiliés à Sony. Mais à l’instar de Sly Racoon ou Jak and DaxterRatchet et Clank n’ont jamais vraiment posé de RTT et ont même pas mal bossé sur PS3 et PSP. Pour tout vous dire, on me sifflote même à l’oreille que la série pourrait également débouler sur PS4 avec un remake du tout premier épisode afin d’accompagner la sortie du film d’animation programmé aux environs de  2015. Comme quoi, la franchise plait et s’installe solidement dans le temps. Ce qui n’est pas vraiment étonnant lorsqu’on voit que les trois premiers volets de la série n’ont pas pris une ride avec le temps.

Mais c’est qu’ils sont bons ces raviolis !

Décrire en seulement quelques mots la sérieRatchet et Clank est un exercice assez compliqué, mais je peux toujours essayer : C’est un mélange entre de l’action et de la plateforme enrobé d’une réalisation chiadée tout en couleur, le tout saupoudré d’humour, de personnages attachants et d’une palanquée d’armes toutes les plus délirantes les unes que les autres. En gros,Ratchet et Clank c’est un pur concentré de fun. Avec cette trilogie, on vogue dans l’univers, de planètes en planètes (nous garantissant ainsi un dépaysement total au passage) à évoluer dans une multitude de niveaux généralement astucieusement conçus où l’on défouraille de l’ennemis à foison avant d’aller récolter des boulons ici et là pour acheter de nouvelles armes. Si le premier épisode montre quelques signes d’archaïsme qui ne fonctionnent plus tellement aujourd’hui, les deux autres volets n’ont pas à rougir de notre époque à l’aide d’une prise en main souple, très agréable et aussi l’addition de nouvelles phases de jeu comme, par exemple, des passages en aéroglisseur. Pour parler franchement, à moins d’en avoir déjà profité pleinement à l’époque de la PS2 et d’avoir même remis le couvert plus récemment sur PS3, il faudrait être fou ou complétement réfractaire au genre pour passer à côté de cette trilogie. Surtout que le jeu propose l’option Cross Buy pour en profiter aussi bien sur sa PS Vita que sur un grand écran avec sa PS3. De plus, et c’est à souligner, les trois jeux tiennent dans une seule et même cartouche et rien est à télécharger comme pour The Sly Trilogy. Et si l’on met de côté les cinématiques légèrement compressées, le jeu n’en pâtie pas techniquement avec des graphismes fins, des couleurs qui explosent à l’écran et une stabilité de jeu à toute épreuve. Les seuls défauts du jeu étant l’abandon du mode multijoueurs de Ratchet 3 ainsi qu’une prise en main pas toujours folichonne à cause de l’utilisation du pavé tactile arrière pour les pas de côté. Au final, si on aurait aimé du frais avec pourquoi pas un épisode exclusif à la machine, cette réédition reste d’excellente facture et c’est même le genre de jeu idéal à se trimbaler en vacances.

Ca devient une triste habitude, mais c’est encore une réédition qui fera fumer des PS Vita cet été à la plage. En même temps, avec The Ratchet et Clank Trilogy, la portable de Sony se garantie trois excellents titres de plus dans sa ludothèque. Les trois premiers épisodes de la saga d’Insomniac Games n’ont pas perdu de leur superbe et hormis l’abandon du mode multijoueur pour Ratchet et Clank 3 et une prise en main pas toujours optimale due à l’absence des boutons R2 / L2, c’est un véritable petit plaisir de reprendre du service avec notre duo de choc. Et vu le planning des sorties, il faudrait même être fou pour ne pas s’y intéresser

Le test sur mon blog

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de The Ratchet & Clank Trilogy

tous les tests