Rocketbirds : Hardboiled Chicken sur PS Vita, le test de JOGA

Publiez votre test
Signaler
JOGA
6
JOGA PSV

Un jeu amusant

L'histoire de Rocketbirds place notre héros : Hardboiled, un poulet soldat cloné, en pleine rebellion contre son ancien chef dictateur : Brno et son acolyte Putzki.

C'est un jeu d'action / plateforme calqué sur "Earthworm Jim".

 

Quel plaisir de retrouver ce genre de défouloir sur avec une pointe comique d'antan, rappelant aux plus vieux d'entre nous de bons souvenirs et faisant découvrir aux plus jeunes qu'avec des principes tout simples et des techniques basiques et maitrisées (en 2D, loin des normes actuelles) on arrive encore à bien s'amuser.

 

De plus, avec ses quelques petites énigmes et ses niveaux de "shoot them up" le jeu offre une aventure assez complète.

Votre parcours se déroulera sur 15 chapitres en passant par des environnements diversifiés tels que la  jungle, musée, zepplin, ville, palais etc...

 

D'ailleurs les graphismes sont de toute beauté, colorés et détaillés, nous plongeant bien dans l'ambiance.

 

Une ambiance à mi-chemin entre sérieux et humour. Les deux genres se mariant très bien ensemble.

 

Il y a de bonnes musiques Rock'n Roll, bien entraînantes lors de l'action mais celles-ci ne sont pas très variées. On fini donc par s'en lasser à la longue.

 

Hardboiled n'est pas très réactif, ce qui donne un gameplay difficile lorsqu'il faut réagir rapidement. Il en va de même avec les belligérants lorsqu’on en prend le contrôle. C’est un aspect fun du jeu où on peut les faire combattre et agir à notre place, se faire massacrer ou tout simplement leur demander de se suicider, faisant ainsi ressortir notre côté pervers.

A contrario, les phases de Jetpack sont elles très maniables.

Pratique quand on doit combattre, esquiver ou récupérer des munitions et de la vie contre une horde d'ennemis armée de mitraillettes et de missiles à tête chercheuse.

 

Le bestiaire n'est malheureusement pas très étoffé, ne donnant réellement que 2 approches différentes, l'une avec des combattants armés d'armes à feu et l'autre de boucliers et de matraques.

Il en va de même concernant notre arsenal qui n'est composé que d'un pistolet, d'une mitraillette, d'un fusil à pompe et comme arme de lancer, de grenades et de bestioles pouvant prendre le contrôle de nos adversaires. Si tant est qu'elles ne passent pas à travers le sol (ce qui est souvent le cas pour ayant pour effet de rendre des passages plus tendus).

 

 

Ne prenant aucun risque avec son peu d'originalité, le manque de réactivité du personnage,un bestiaire et un arsenal pauvre qui seront essentiellement les points négatifs de ce périple, Rocketbirds reste un jeu honnête et amusant.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de Rocketbirds : Hardboiled Chicken

tous les tests