One Piece Pirate Warriors sur PlayStation 3, le test de Gloinn

Publiez votre test
Signaler
Gloinn
8
Gloinn PS3

Gomu Gomu no Muso !

Alors que One Piece est sans doute le manga le plus populaire du moment au Japon (et ce depuis longtemps désormais), rares sont les jeux vidéo qui lui rendent hommage. C'est simple, cette HD génération n'avait vu aucun jeu estampillé One Piece avant ce Pirate Warriors. Au programme un mûso couleur One Piece. A nous la joie d'atomiser des vagues d'ennemis apathiques avant d'affronter des boss nous demandant de nous réveiller et de maîtriser davantage le gameplay pour le rosser comme les autres. Ce style de jeu ne plaira pas à tout le monde. Evolution spéciale du beat them all, c'est surtout l'impression de puissance et la course au parcours parfait qui nous pousse à continuer, pas tellement le challenge des épreuves (bien qu'il soit toujours possible de passer le jeu en mode difficile et de rencontrer davantage de résistance sur notre parcours). Une fois adopté ce principe, on y devient facilement addict et on pousse notre maitrise de la dizaine de personnages pour éclater son score et espérer débloquer des pièces rares permettant de débloquer des talents ou d'améliorer les statistiques de son personnage. 

Mais One Piece PW n'est pas qu'un mûso. En fait le mode solo propose même très peu de parcours mûso privilégieant ce qu'ils qualifient de "niveau action" où des passages de plateforme sont imposés. Des passages terriblement ennuyeux qui se limitent à des successions de QTE sans intérêt ou des prise de tête sur un gameplay approximatif lors qu'il s'agit d'intéragir avec le décor. C'est sûr, une fois fini, ces niveaux ne seront plus joué (d'autant que seul Luffy est jouable sauf exception sur deux trois boss où Zoro, Usopp, Chopper et Sanji sont de la partie). Contrairement aux missions annexes qui nous permettent d'incarner toute l'équipe du Going Merry en retraçant l'histoire du manga. 

Et justement, l'histoire du manga semble de prime abord respectée au pied de la lettre. Mais une fois le jeu terminé on s'étonne de n'avoir pû jouer la saga de Usopp (avec le terrible Captain Crow), de n'avoir pas pu visiter le monde si original de Skypea (et botter les fesses d'Ener) et pire, n'avoir pas mis le pied sur Thriller Bark (alors que c'est là que Luffy se lie d'amitié avec Brook pourtant jouable dans le jeu). DLC à venir ? Manque de place ? Ces oublis sont regrettables pour tout fan qui se respecte. D'autant que le jeu va bien jusqu'à la fin du premier grand arc et nous laisse au pied de "New World" un arc que l'on découvre depuis cette année en manga chez nous. Pourtant tout était plutôt fidèle, du character design soigné (avec un cell shading superbe) aux attaques des Mugiwara Crew... Il ne manquait pas grand chose pour faire un jeu mémorable rendant totalement hommage à la série. Mais One Piece PW n'en est pas moins très bon et ravira les fans prêts à s'investir une bonne cinquantaine d'heures s'ils veulent tout débloquer. Des heures qui passeront assez vite tant en solo que dans le mode multi où jouer avec un inconnu est extrêmement simple (dommage là aussi que le net code semble un peu approximatif). 

En attendant d'avoir encore mieux, One Piece Pirate Warrior est la meilleure adaptation de la série sur PS3... c'est aussi la seule... c'est vrai... 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de One Piece Pirate Warriors

tous les tests